Tank Kurt

Publié le par Roger Cousin

Tank Kurt Kurt Tank (24 février 1898 - 5 juin 1983) fut un concepteur d'avions et pilote d'essai allemand. Il était employé par Albatros Flugzeugwerke mais après la liquidation de cette entreprise en 1929 il partit, avec la plupart des ingénieurs, chez Focke-Wulf, quelques-uns allant chez Arado, en 1931. Il proposa d'abord le Fw 44 en 1932, un petit biplan d'entrainement qui rencontra un succès immense, au point d'être un des appareils les plus produits par la firme. Ses utilisateurs, tant militaires que civils, outre la formation du personnel volant, l'utilisèrent également à des fins acrobatiques. Avec la préparation vers la guerre, il proposa en 1939 le chasseur Fw 190 Würger, dont le prototype était doté d'un capot enveloppant particulièrement original. Cependant, le moteur utilisé allait voir sa production stoppée, nécessitant le montage d'un moteur plus volumineux, contraignant Tank à revenir à une formule plus classique de capotage. Dès les premières missions opérationnelles de l'appareil, fin 1941, il prouva son exceptionnelle qualité en surpassant l'ensemble des chasseurs alliés de l'époque.

Dès lors, Tank passera une grande partie de la guerre à améliorer cet avion dans une course effrénée contre les ingénieurs alliés pour maintenir le niveau technologique des avions de chaque camp. De même, Tank créera de multiples variantes du Fw190 pour en faire, outre son rôle initial de chasseur diurne, un chasseur nocturne et un chasseur-bombardier. Afin de le remercier pour les services rendus à l'économie de guerre du Reich, le ministère de l'Air décréta que les appareils de sa création produits par Focke-Wulf porteront désormais les initiales de Kurt Tank (soit "Ta"). De même, en janvier 1943, il fut nommé professeur honoraire à l'école technique de la ville de Brunswick. Malgré ces honneurs, Tank s'était engagé dans un bras de fer avec le ministère de l'Air pour recevoir l'autorisation de monter le moteur DB603 sur le Fw 190, moteur qui, selon ses dires, aurait donné à cet appareil le meilleur de son potentiel. Tank ne sera jamais satisfait sur cette demande, devant se contenter de quelques exemplaires du moteur qui seront utilisés sur des prototypes pourtant prometteurs.

En attendant cette autorisation, Tank fera alors monter le moteur JuMo 213 dans les dernières versions de chasse du Fw 190, le Fw 190D, qui, malgré ses performances, sera considéré par Tank comme une version de transition vers les appareils dotés du DB603. Ce bras de fer se termina avec la guerre, alors même que le Ministère de l'Air accepta le montage des DB603 sur la prochaine version du Fw 190 renommée Ta 152. Si quelques Ta 152 seront bien mis en service opérationnel dans une version de haute altitude (Ta 152H), il reste doté du JuMo 213. Le Ta 152C de chasse doté du DB603, apogée, selon son créateur, de la lignée Fw 190, ne sera essayé qu'au printemps 1945 et, du fait de la fin de la guerre, ne connaîtra aucune production en série. À côté du développement de la série Fw 190, Tank s'intéressa aux appareils spécialisés dans la chasse de nuit et aux nouvelles technologies de propulsion à réaction.

Ainsi, il dessina le Focke-Wulf Ta 154, surnommé "Moskito", un chasseur de nuit biplace et bimoteur à l'équipage en tandem (un pilote et un opérateur radar). Si l'appareil avait des qualités indéniables et une facilité de production évidente du fait de sa construction en bois et en toile, il fut délaissé par le ministère de l'Air du Reich pour son concurrent, le Heinkel He 219, et parce que l'usine de résine synthétique, indispensable à la construction en bois, a été détruite par un raid ennemi1. Enfin, dans les dernières années de la guerre, il dessina son premier appareil doté d'un réacteur, le Focke-Wulf Ta 183, au design et à l'équipement résolument moderne (aile en flèche, réacteur "fondu" dans le fuselage, siège éjectable, collimateur gyroscopique, possibilité d'emport des premiers missiles air-air guidés...). Cependant, la fin de la guerre empêchera l'appareil de sortir de la planche à dessin, bien que le projet fut très avancé.

Au lendemain de la guerre, comme beaucoup d'ingénieurs allemands, il continua son métier en Amérique du Sud. Le gouvernement argentin lui proposa d'entrer à l'Instituto Aerotécnico à Córdoba. Celui-ci devint la Fábrica Militar de Aviones. Là, Kurt Tank conçut l'IAe Pulqui II fondé sur le projet Ta 183, mais la crise économique de 1953 mit fin au projet. Quand le président Juan Peron perdit le pouvoir en 1955, l'équipe des anciens de Focke-Wulf se dispersa, beaucoup partant aux États-Unis. Kurt Tank partit en Inde où il inspira la conception du Hindustan Marut HAL HF-24, le premier avion à réaction construit dans ce pays, dont le prototype vola en 1961 (retiré du service en 1985). Un exemplaire est exposé au dans les hangars (Flugwerft Oberschleissheim) du Deutsches Museum à la sortie nord de Munich. Kurt Tank retourna vivre à Berlin dans les années 1970.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article