Tourneur Jacques

Publié le par Mémoires de Guerre

Jacques Thomas, dit Jacques Tourneur (parfois anglicisé en Jack Tourneur), est un réalisateur français, né à Paris 12e, le 12 novembre 1904 et mort à Bergerac (Dordogne) le 19 décembre 1977 (à 73 ans). Il a fait l'essentiel de sa carrière à Hollywood, et a obtenu la nationalité américaine en 1919. 

Tourneur Jacques
Tourneur Jacques

Enfance

Jacques Tourneur est le fils de Maurice Tourneur, illustrateur et réalisateur lui-même et de Fernande Petit. Il suit son père aux États-Unis à l'âge de dix ans et tous deux rentrent en France en 1925.

Carrière

Il débute dans le cinéma au début des années 1930, comme monteur des films de son père (dont Les Gaietés de l'escadron), ou d'autres metteurs en scène. Il réalise quatre films en France à partir de 1931, avant de partir pour Hollywood en 1934. Il n'y réalise d'abord que des courts-métrages, puis dirige les secondes équipes de films plus importants. Dans ce cas il n'apparaît pas au générique, les secondes équipes n'étant pas créditées à l'époque. They All Came Out (1939), un documentaire romancé sur les prisons, lui permet d'accéder à la réalisation de longs métrages. Imposé par le producteur Val Lewton à la RKO, il va exceller dans le film fantastique, mais il va réaliser également de remarquables films dans tous les genres, des westerns, Un Jeu Risqué, Le Passage du Canyon, Le Gaucho, Stars in my crown, des films d'aventures, La Flèche et le Flambeau, La Flibustière des Antilles et des films noirs, Nightfall, La Griffe du Passé (ou Pendez moi haut et court), The Fearmakers jusqu'à la fin des années 1950. 

Dans ses films fantastiques, mais pas seulement, il se distingue en jouant avant tout sur le non-dit et la suggestion, l'inquiétude pour susciter l'angoisse ; il est l'inventeur de l'effet-bus. Dans Wichita, la brusque apparition de Wyatt Earp, au sommet d'une colline à la tombée du jour (un plan suffit) suscite parmi les hommes une vive inquiétude qui ne cessera pas jusqu'à la fin. Le film sera considéré par Budd Boetticher comme " à la fois le plus pur et le plus étrange western jamais réalisé..." La scène de la piscine, du film La Féline est un bon exemple de sa « méthode », scène reprise telle quelle dans le remake réalisé quarante ans plus tard par Paul Schrader. Tourneur suscite une forte tension en jouant sur l'éclairage, les zones d'ombre, l'instabilité de l'environnement (l'eau de la piscine, les reflets de l'eau sur les murs), les prises de vue en plongée et contre-plongée, et la réverbération du son qui enveloppe totalement le spectateur, un tour de force avec les bande-son mono de l'époque. Il passa d'ailleurs deux jours à enregistrer le son de cette scène dans la piscine (pour une durée de tournage totale de 21 jours). 

Il réalise d'autres chefs-d'œuvre, Vaudou (1943), L'Homme Léopard (1943), Angoisse (1944) Berlin Express (1948), Rendez-vous avec la peur (Night of the Demon) (1957) et plus tard en 1963 Night Call, épisode de Twilight Zone. Il travaille ensuite pour la télévision, notamment les séries Bonanza et réalise un célèbre court-métrage de La Quatrième Dimension : Nightcall. En 1966, il revient en France et s'installe en Dordogne, près de Bergerac, il y reçoit quelques amis d'Hollywood, notamment Dana Andrews un de ses comédiens d'élection. Malheureusement ses derniers projets ne suscitèrent l'intérêt d'aucun producteur français ; pour Murmures dans un corridor lointain Tourneur projetait d'enregistrer les bruits réels, de filmer à l'aide de caméras infra-rouges les traces de fantômes dans un château hanté d'Écosse. En 1977 quelques mois avant sa mort, il reçoit FR3 Aquitaine pour une dernière interview. Le film La Mort en direct de Bertrand Tavernier lui est dédié.

Mariage

Jacques Tourneur épouse Marguerite (dite Christiane) Virideau. Née à Pessac (Gironde) le 13 juillet 1903 (acte n° 43), elle décède à Lamonzie Saint Martin (Dordogne) le 11 août 1993. Tous deux n'ont pas d'enfant. 

Filmographie 

Courts métrages
  • 1936 : Master Will Shakespeare
  • 1936 : The Jonker Diamond
  • 1936 : Harnessed Rhythm
  • 1936 : Killer-Dog
  • 1937 : The Rainbow Pass
  • 1937 : Romance of Radium
  • 1937 : The Grand Bounce
  • 1937 : The Boss didn't say Good Morning
  • 1938 : What do You Think ? (Tupapaoo), inspiré du tournage de Tabou à Tahiti et de la mort de F. W.Murnau
  • 1938 : The Ship that died (Mort d'un bateau)
  • 1938 : Think it over
  • 1938 : The King without a Crown (Le Roi sans Couronne)
  • 1938 : Strange Glory (Un Nimbe de Gloire)
  • 1938 : The Face behind the Mask (Un Homme derrière le Masque)
  • 1938 : The Man in the Barn
  • 1939 : Yankee Doodle goes to Town
  • 1941 : Strange Glory
  • 1942 : The Magic Alphabet (L'alphabet magique)
  • 1942 : The Incredible Stranger (L'étranger mystérieux)
Longs métrages
  • 1931 : Tout ça ne vaut pas l'amour ou Un vieux garçon
  • 1933 : Toto ou Son Altesse voyage
  • 1933 : Pour être aimé
  • 1934 : Les Filles de la concierge
  • 1939 : They All Come Out
  • 1939 : Nick Carter, Master Detective
  • 1940 : Phantom Raiders
  • 1941 : Doctors Don't Tell
  • 1942 : La Féline (Cat People)
  • 1943 : Vaudou (I walked with a zombie)
  • 1943 : L'Homme-léopard (The leopard man)
  • 1944 : Jours de gloire (Days of glory)
  • 1944 : Angoisse (Experiment Perilous)
  • 1946 : Le Passage du canyon (Canyon Passage)
  • 1947 : Pendez-moi haut et court ou La griffe du passé
  • 1948 : Berlin Express
  • 1949 : Easy living
  • 1950 : Stars in my Crown
  • 1950 : La Flèche et le flambeau (The Flame and the Arrow)
  • 1951 : L'Enquête est close (Circle of danger)
  • 1951 : La Flibustière des Antilles (Anne of the Indies)
  • 1953 : Les Révoltés de la Claire-Louise (Appointment in Honduras)
  • 1955 : Tu seras juge (Stranger on horseback)
  • 1955 : Un jeu risqué (Wichita)
  • 1956 : Poursuites dans la nuit ( Nightfall)
  • 1956 : L'Or et l'Amour (Great Day in the Morning)
  • 1957 : Rendez-vous avec la peur (Night of the Demon)
  • 1958 : La Cible parfaite (The Fearmakers)
  • 1959 : Tombouctou (Timbuktu)
  • 1959 : Passage secret (Mission of Danger), co-réalisé avec George Waggner
  • 1959 : Frontière sauvage (Frontier Rangers)
  • 1959 : La Bataille de Marathon (La Battaglia di Maratona)
  • 1961 : Fury River
  • 1963 : Le Croque-mort s'en mêle (The Comedy of Terrors)
  • 1965 : La Cité sous la mer (War-Gods of the Deep (en) ou The City Under the Sea)

Télévision

  • 1958 : Northwest Passage (Téléfilm)
  • 1959 : Bonanza (Série TV)
  • 1959 : The Alaskans (Série TV)
  • 1959 : Adventures in Paradise (Série TV)
  • 1960 : The Barbara Stanwyck show (Série TV)
  • 1963 : La Quatrième Dimension (Série TV), épisode intitulé Appel nocturne (Night Call)
  • 1966 : T.H.E. Cat, (Série TV)

Participations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article