Feuillade Louis

Publié le par Mémoires de Guerre

Louis Feuillade est un réalisateur français de cinéma muet né le 19 février 1873 à Lunel (Hérault), et mort le 26 février 1925 à Nice (Alpes-Maritimes). 

Feuillade Louis

Les débuts

Issu d’une famille de courtiers en vins du Languedoc, le jeune Louis manifeste rapidement son goût pour la littérature. Il écrit de nombreuses pièces, drames ou vaudevilles, et publie des poèmes dans la presse locale où il est aussi revistero pour l'hebdomadaire Le Torero. Il écrit un feuilleton : Mémoires d'un toréador français publié en 1995 par l'Union des bibliophiles taurins de France. En 1898, au décès de ses parents, il laisse l'affaire familiale aux mains de ses frères et il part à Paris où il débute comme journaliste au quotidien La Croix. Amateur de tauromachie, il fonde avec Étienne Arnaud, le Tori-Club Parisien où il fait la connaissance de André Heuzé, auteur dramatique, scénariste et amateur de tauromachie lui aussi. C'est par ce dernier que Feuillade entre en contact avec le cinéma. En septembre 1903, il fonde un hebdomadaire satirique, La Tomate, dont l'existence ne dépasse pas trois mois. Il collabore ensuite au Soleil (1904), quotidien de tendance monarchiste, puis à la Revue Mondiale comme secrétaire de rédaction. Il parvient à faire jouer quelques pièces de théâtre, comme Le Clos, acte en vers présenté à Béziers en 1905 et dont il est coauteur. La même année il présente quelques scénarios chez Gaumont, société originellement tournée vers la photographie, mais qui développe des ambitions cinématographiques.

Il fait la connaissance d’Alice Guy, la première femme réalisatrice de l'histoire du cinéma, dont il devient le scénariste attitré. Dès 1906, il coréalise, avec sa protectrice, quelques petits films aujourd’hui perdus. Il devient ensuite entièrement responsable de ses films (dont il écrira toujours les scénarios, à quelques rares exceptions près). Son premier film personnel à ce jour identifié est comique : C'est papa qui prend la purge (1907). En 1907, Alice Guy doit suivre son époux Herbert Blaché nommé responsable de la succursale de Gaumont à Berlin, et suggère à Léon Gaumont de nommer Feuillade au poste de directeur artistique. À partir du 1er avril 1907, le voici donc responsable des choix artistiques d'une compagnie cinématographique française dont l'ambition est de concurrencer la maison Pathé. Travailleur acharné, il va réaliser en vingt ans environ huit cents courts et moyens métrages dont malheureusement plus des deux tiers ont aujourd’hui disparu. Il filme avec la rigueur documentaire des frères Lumière et la fantaisie de Georges Méliès dont il devient le grand rival. Il aborde tous les genres : le burlesque, les mélodrames, le fantastique humoristique, l’anticipation, les films historiques et même des « péplums » qui traitent de la mythologie, de l’histoire sainte ou de l’époque romaine.

En 1906, il souffle à Alice Guy des idées de courts métrages tauromachiques : Courses de taureaux à Nîmes, Passes du toreador Machaquito, tournés dans l'amphithéâtre nîmois. En 1910, Louis Feuillade est l’un des inventeurs du feuilleton au cinéma avec sa série sur Bébé, joué par le jeune René Dary tout juste âgé de cinq ans et qui va tourner en trois ans près de 70 films ! Suivra, à partir de 1913, une autre série avec un enfant, Bout de Zan interprété par René Poyen. Entretemps, dès 1910, pour contrebalancer Le Film d'art (l'Assassinat du Duc de Guise), Louis Feuillade promeut la série Gaumont "Le Film Esthétique", pour laquelle il mettra en scène des œuvres religieuses, Pater, Les Sept Péchés Capitaux, La Nativité, La Vierge d'Argos et des histoires inspirées de la civilisation gréco-romaine. Cette tentative n'eut pas le succès escompté et fut interrompue dès l'année suivante. Feuillade entreprend alors La Vie telle qu'elle est, nouvelle série de films supposés montrer des « scènes de la vie réelles », concurrençant la série de ce nom de la Vitagraph. Enfin, une autre série, La Vie drôle, basée sur les thèmes du vaudeville, est filmée en 1913 et 1914. En 1914, il se rend en Espagne pour réaliser deux fictions illustrant le thème taurin : Les Fiancés de Séville où un torero jaloux du peintre qui fait le portrait de sa fiancée lui donne un coup de poignard avant de se suicider dans l'arène4. La déclaration de la guerre ne lui permet pas d'achever son deuxième film espagnol, mais une des séquences tournées à ce moment-là sera intégrée au sixième épisode des Vampires qui porte le titre Les Yeux qui fascinent (1916). 

Les séries

En 1913, Louis Feuillade adapte sur grand écran le roman de Marcel Allain et Pierre Souvestre Fantômas avec René Navarre métamorphosé en empereur du crime tandis que Georges Melchior est le journaliste Fandor et Edmond Bréon, l’inspecteur Juve. Les spectateurs frémissent et en redemandent toujours plus. Le succès est phénoménal. Cinq épisodes seront réalisés : Fantômas, Juve Contre Fantômas, Le Mort qui tue, Fantômas contre Fantômas et Le Faux Magistrat. Mais la guerre surprend Feuillade en plein tournage. Les techniciens et artistes en âge de l'être, comme René Navarre, sont appelés sous les drapeaux. Les autorisations de projections cinématographiques se font rares. Pourtant, au début de l'année 1915, sur les instances de son patron, Feuillade reprend ses caméras et réalise quelques drames patriotiques (Deux Françaises, Union Sacrée…) avant de se voir appelé à son tour. Réformé en juillet 1915 pour troubles cardiaques, il reprend aussitôt ses fonctions au sein de la maison Gaumont.

Pathé annonce la présentation française du film à épisodes Les Mystères de New York (The Exploits of Elaine) présenté sous forme de ciné-roman : le public lisait le feuilleton dans la presse avant d'aller voir le film en salles. La réponse de Gaumont sera Les Vampires. Il fallait une actrice capable de rivaliser avec Pearl White : Musidora, qui travaille avec Feuillade depuis l'année précédente (Severo Torelli) sera Irma Vep, l’égérie de la mystérieuses bande des "Vampires", séduisante et troublante incarnation des forces du mal. L'acteur principal, Édouard Mathé, a remplacé Navarre au sein de l'équipe. Dans le rôle du reporter Philippe Guérande, il lutte, non sans mal, contre ces forces obscures, avec l’aide d’un "vampire" repenti, Mazamette, incarné par le comique Marcel Lévesque. La série comprendra 10 films présentés sur autant de semaines consécutives.

Le préfet de police de Paris - le vrai -, agacé de voir sa police ridiculisée, fait interdire un temps les projections publiques du film. Porté aux nues par les surréalistes, Les Vampires restera comme l'apogée de la carrière de Feuillade. Plus conforme à la morale bourgeoise, Judex, ciné-roman en 12 épisodes présentés fin 1916, valorise davantage le héros positif. Interprétés par René Cresté et Musidora, les protagonistes, Judex et Diana Monti, se disputent, pour des causes opposées, la fortune d'un banquier véreux. La suite sortie l’année suivante, La Nouvelle Mission de Judex, est généralement considérée comme moins réussie. Moins connus mais plus esthétiques, les douze épisodes de Tih Minh (1919) avec l’exotique Mary Harald, actrice britannique née à Hong-Kong et ceux de Barrabas (1919), avec le vétéran Gaston Michel dans le rôle du maître du crime et où Georges Biscot prend la relève de Marcel Lévesque dans le registre comique. Dans Vendémiaire (1919), hymne à la vigne source de vie, retour aux origines héraultaises, Louis Feuillade met en scène un officier devenu aveugle à la suite d’une blessure au combat et qui accueille dans sa propriété des réfugiés chassés par le conflit de la Première Guerre Mondiale

Les années 1920

Avec le retour de la paix, la décence et la moralité sont à l’ordre du jour, et pour Feuillade les séries de la nouvelle décennie vont pencher nettement du côté du mélodrame. À partir des Deux Gamines (1921), le crime triomphant cède le pas à l’innocence persécutée. Le roman familial, jusqu’alors sous-jacent dans ses films à épisodes de Feuillade, va maintenant passer au premier plan. À sa troupe habituelle de comédiens le metteur en scène a adjoint la danseuse Sandra Milowanoff, venant des ballets russes de Serge de Diaghilev. Le film, immédiatement, lui apporte la gloire. Les Deux Gamines, présenté au Gaumont-Palace de janvier à avril 1921, est plébiscité par le public. Les films à épisodes suivants de Feuillade seront toujours accueillis par le public avec la plus grande faveur. Mais il ne retrouvera jamais un tel triomphe.

Entre deux ciné-romans, l’infatigable Feuillade met en scène, toujours avec Biscot, les cinq vaudevilles de la série Belle Humeur, entre 1921 et 1922. Si le comique n’est pas toujours d’une grande légèreté, il est toujours d’une réelle efficacité et le ton de l’ensemble de la série ne dément pas son titre. Dans les deux "serials" suivants, L'Orpheline (1908) et Parisette (1922), on retrouve Sandra Milowanoff, mais aussi un jeune premier nommé René Clair. Le Fils du Flibustier (1922), son dernier ciné-roman en 12 épisodes, est davantage tourné vers l'aventure et donne l'occasion à Aimé Simon-Girard, fraîchement auréolé de son succès dans Les Trois Mousquetaires (1921) de Henri Diamant-Berger, de recomposer un personnage virevoltant et batailleur dans une œuvre où réalité et imagination se mélangent habilement.

En 1922, c'est avec la comédienne Musidora qu'il va de nouveau revenir au fil taurin : Soleil et Ombre, puis en 1924 La Tierra de los toros deux films dans lesquels figure le rejoneador, cordouan Antonio Cañero. En 1923, la mode du film à épisodes commence à s’essouffler. Vindicta, dont l’action se déroule au XVIIIe siècle en Provence et aux Îles, ne comporte que cinq "périodes". Une gamine de six ans, Bouboule, remarquée d’abord par Mistinguett, se révèle, devant la caméra de Feuillade, une véritable bête de cinéma, d’une stupéfiante spontanéité. Dès sa première apparition dans Le Gamin de Paris, sorti fin 1923, le public n’a d’yeux que pour elle. Elle ne tient pourtant qu’un rôle modeste dans ce film dont Sandra Milowanoff et René Poyen, ex-Bout-de-Zan devenu adolescent, sont les personnages principaux. Feuillade consacre l’année 1924 tout entière à sa jeune vedette dont René Poyen sera le partenaire régulier. Après La Gosseline, La Fille bien gardée, il les mettra en scène dans un feuilleton en six épisodes, L'Orphelin de Paris. Les deux meilleurs films du jeune tandem seront cependant Pierrot, Pierrette et Lucette, dans lesquels ils se montrent l’un et l’autre bouleversants.

Vie personnelle

Le 31 octobre 1895, Louis Feuillade épouse Léontine Jaujou, la fille d'un marchand de fruits de Lunel. De cette union naîtra une fille, Isabelle Feuillade, dont il restera toujours très proche et qui épousera son chef opérateur Maurice Champreux. Sa femme Léontine Feuillade (née Jaujou), de santé fragile, décèdera en 1911, après plusieurs années de maladie. En 1921, le réalisateur épouse en secondes noces son interprète de Vendémiaire, l'actrice Lugane (Georgette Lagneau) (1895-1966). Louis Feuillade est le grand-père de l'acteur, scénariste et réalisateur Jacques Champreux. 

Décès

Épuisé par une vie de travail ininterrompu, contraint à un repos complet durant l'été 1924, Louis Feuillade réalise ses deux derniers films avec l'aide de son gendre, Maurice Champreux. Il décède à 52 ans, le 26 février 1925, à Nice, des suites d'une péritonite, quelques jours à peine après avoir achevé Le Stigmate. Il est inhumé au cimetière Saint-Gérard de Lunel. 

Filmographie

1906 à 1910

1906

  • Le Bon Écraseur
  • Un coup de vent
  • Tartarin de Toulouse

1907

  • Pensée d'automne
  • Le Récit du colonel (ou 1908 ?)
  • Satan fait la noce (ou 1908 ?)

janvier

  • C'est papa qui prend la purge

février

  • Le Docteur Coupe-Toujours
  • La Dame de Pézenas
  • Il pleut bergère
  • L'Enfant bien gardée
  • Le Bilboquet homéopathique

mars

  • Le Thé chez la concierge
  • La Terroriste
  • La Fille du faux-monnayeur
  • Le Verglas
  • Chien et Chemineau

avril

  • Le Gêneur
  • Le Billet de banque (réalisation d'Alice Guy ?)
  • Le Cul-de-jatte emballé
  • Histoire d'un mari et d'un chapeau

mai

  • La Puce
  • Belle-maman n'ira plus à la fête
  • Le Cavalier novice
  • La Colle était bonne !
  • La Bienfaitrice
  • Le Bonnet à poil (réalisation d'Alice Guy ?)
  • L'Âne récalcitrant
  • Un bon hôtel

juillet

  • Un monsieur aimanté
  • Toujours tout droit !
  • Le Frotteur
  • La Fiancée du volontaire
  • La Fontaine de jouvence
  • Nettoyage par le vide
  • La Tignasse de Jean-Marie
  • Les Gendarmes
  • Fumée sans feu
  • Le Jaloux puni
  • Une héroïne de quatre ans
  • Le Lit à roulettes (réalisation d'Alice Guy ?)
  • La Glu (réalisation d'Alice Guy ?)
  • Le Mari modèle
  • Faux départ
  • Le Témoignage de l'enfant
  • Grand-père et le Petit Chat
  • On a volé mon vélo
  • L'Auto-remorque
  • Un noyé
  • L'Estafette
  • Le Colonial
  • Les oignons font pleurer
  • Un premier prix de gymnastique
  • La Femme du contrebandier
  • Le Roman de la pécheresse

novembre

  • Une nuit agitée
  • Les Fiancés
  • Les Effets de la chaleur
  • Le Drapeau
  • Le Petit Abbé
  • L'Éclaireur
  • Le Terre-neuve
  • Romance sentimentale
  • Le Noël de l'ouvrier

1908

  • Le Billet de loterie
  • Le Clairon
  • Daniel dans la fosse aux lions
  • L'Invention de la poudre
  • Lucrèce
  • Nouvelle histoire de Puce
  • L'Orpheline
  • Le Tabac de grand-père
  • La Traite

février

  • La Ronde des Djins
  • L'Usurier
  • L'Ami des chiens
  • Les chansons ont leur destin
  • Le Violon
  • L'Enfance charitable

mars

  • La Légende de la fileuse (ou La Sirène)
  • La Roche au trésor

avril

  • Le Retour du croisé
  • Les Deux Guides
  • Un paquet embarrassant
  • La Servante
  • Histoire vécue
  • Serment de fiancés

mai

  • Drame de la misère
  • L'Attentat
  • Ayez pitié d'un pauvre aveugle
  • La Dame de compagnie

juin

  • Les Noces blanches
  • L'Infidèle
  • Le Petit Innocent
  • Le Furoncle
  • Le Rapt
  • Le Roman du matelot
  • La Légende de Narcisse
  • Le Remords
  • La Chemise d'un homme heureux

juillet

  • La Canne du douanier
  • Le Calvaire d'une ouvrière
  • La Tournée du garde-champêtre
  • La Fiancée du maître d'armes
  • Le Vieux Berger

août

  • Une dame vraiment bien
  • Le Vieux Chemineau
  • Les Agents tels qu’on nous les représente

septembre

  • Prométhée
  • L'Amour et Psyché

novembre

  • L'Esclave
  • Le Devoir
  • L'Innocent

décembre

  • La Dévoyée
  • L'Incendiaire

1909

  • La Bague
  • La Berceuse
  • La Boîte de Pandore
  • La Chasse au bois hanté
  • La Croix de l'empereur
  • La Cure d'air de Bébé
  • Les Deux Sœurs
  • Le Domino rouge
  • Le Huguenot
  • L'Idée du pharmacien
  • Loin du bagne
  • Madame Bernard
  • Le Miroir hypnotique
  • La Mort de Sire de Framboisy
  • Probité mal récompensée
  • Rayons et Ombres
  • Le Spadassin
  • Vanité
  • Vers le Pôle Sud

janvier

  • Le Roman de Sœur Louise
  • La Fiancée du forgeron

février

  • Le Paralytique
  • La Contrebandière
  • La Lettre anonyme

mars

  • Les Heures : l'aube, l'aurore
  • Les Heures : le matin, le jour
  • Les Heures : le midi, la vesprée, le crépuscule
  • Les Heures : le soir, la nuit
  • Pieux Mensonge
  • Le Mensonge de Sœur Agnès
  • Pauvre Chiffonnier

avril

  • Le Péché d'une mère
  • Voleurs d'enfants
  • L'Aveugle de Jérusalem
  • Les Rameaux
  • Le Crucifix

mai

  • L'Enfant
  • Tu ne tueras point
  • Le Puits
  • Les Deux Mères
  • Le Chœur des girondins
  • Le Régiment de Sambre-et-Meuse

juin

  • Le Mirage
  • Judith et Holopherne
  • La Mère du moine
  • Le Printemps
  • Le Fou

juillet

  • L'Aveugle et son chien
  • Vainqueur de la course pédestre
  • Le Petit Tambour de 92
  • La Possession de l'enfant
  • La Montre à répétition

août

  • La Redingote
  • Les Vieux
  • Sérénade interrompue
  • Trait de bonté de Napoléon Ier
  • L'Imagier du Mont-Saint-Michel
  • L'Indifférente
  • La Légende des phares

septembre

  • Un premier amour
  • La Fée des grèves
  • La Côte d'Émeraude
  • La Chatte métamorphosée en femme
  • La Fille du passeur

octobre

  • Le Mort
  • Le Petit Soldat

novembre

  • Les Filles du cantonnier
  • La Bouée
  • Les Gardes françaises

décembre

  • Le Voile des nymphes
  • L'Épave
  • Idylle corinthienne
  • La Mort de Cambyse
  • Concarneau
  • La Cigale et la Fourmi
  • La Côte sauvage à Belle-Isle
  • Matelot

1910

  • L'An Mil
  • Au bord de la faute
  • Au temps de la chouannerie
  • L'Aventurière ou Les Cigarettes narcotiques
  • Bébé apache
  • Bébé fume
  • Bébé moraliste
  • Bébé nègre
  • Bébé pêcheur
  • Le Biniou
  • Bonne année
  • La Brouille
  • Les Carbonari
  • La Chevrière
  • Le Chien reconnaissant
  • Le Christ en croix
  • Le Cinématographe de Pierrot
  • La Citoyenne
  • Cœur de père
  • Conscience de fou
  • La Couronne de roses
  • L'Enfant disgracié
  • Esther
  • L'Exode
  • La Faute d'une autre
  • Le Festin de Balthazar
  • La Fiancée du batelier
  • La Fiancée du conscrit
  • Le Fil de la vierge
  • L'Habit neuf
  • L'Héritage
  • L'Honneur du scaphandrier
  • L'Idéal d'Arias
  • Jeunesse
  • Le Journal d'une orpheline
  • La Justicière
  • La Légende de Daphné
  • La Légende de Midas
  • Le Louis de vingt francs
  • Le Lys d'or
  • Lysistrata ou la Grève des baisers
  • 1814
  • Le Martyre d'une femme
  • Le Matelot criminel
  • Mater Dolorosa
  • Maudite soit la guerre
  • La Mauvaise Nouvelle
  • Le Mauvais hôte
  • Midinette
  • Le Miroir
  • La Nativité
  • Le Noël du vagabond
  • L'Œuvre accomplie
  • Le Pain quotidien
  • Pâques florentines
  • Les Parents de l'enfant prodigue
  • Le Passé
  • Le Pater
  • Pauvre Petit
  • Pauvre Toutou
  • Le Petit Acrobate
  • Le Petit Reporter
  • Le Petit Violoniste
  • Petits poèmes antiques
  • Le Quart d'heure de Rabelais
  • Les bergères n'épousent pas les rois
  • La Restitution
  • Roland à Roncevaux
  • La Sacoche
  • Sarabande bretonne
  • Le Secret du corsaire rouge
  • Les Sept Péchés capitaux I : L'Orgueil
  • Les Sept Péchés capitaux II : L'Avarice
  • Les Sept Péchés capitaux III : La Luxure
  • Les Sept Péchés capitaux IV : L'Envie
  • Les Sept Péchés capitaux V : La Gourmandise
  • Les Sept Péchés capitaux VI : La Colère
  • Les Sept Péchés capitaux VII : La Paresse
  • Le Sorcier
  • Le Spectre
  • Le Tricheur (ou Le Grec)
  • La Trouvaille de Bébé
  • Un drame aux Indes
  • La Vengeance posthume du Dr. William
  • La Vie de Pouchkine
  • La Voix du père

1911 à 1915

1911

  • L'Alibi
  • André Chénier
  • Aux lions les chrétiens
  • L'Aventurière, dame de compagnie
  • Le Bas de laine
  • Bébé à la ferme
  • Bébé a le béguin
  • Bébé a lu la fable
  • Bébé agent d'assurances
  • Bébé au Maroc
  • Bébé candidat au mariage
  • Bébé chemineau
  • Bébé corrige son père
  • Bébé court après sa montre
  • Bébé devient féministe
  • Bébé est au silence
  • Bébé est myope
  • Bébé est neurasthénique
  • Bébé est socialiste
  • Bébé est somnambule
  • Bébé est sourd
  • Bébé et la Danseuse
  • Bébé et sa propriétaire
  • Bébé et ses grands-parents
  • Bébé et son âne
  • Bébé fait chanter sa bonne
  • Bébé fait du cinéma
  • Bébé fait son problème
  • Bébé fait une fugue
  • Bébé fait visiter Marseille
  • Bébé flirt
  • Bébé Hercule
  • Bébé hypnotiseur
  • Bébé la terreur
  • Bébé marchand des quatre saisons
  • Bébé marie son oncle
  • Bébé millionnaire
  • Bébé philanthrope
  • Bébé pratique le jiu-jitsu
  • Bébé prestidigitateur
  • Bébé protège sa sœur
  • Bébé roi
  • Bébé tire la cible
  • Bébé veut imiter Saint-Martin
  • Le Bracelet de la marquise
  • Les Capuchons noirs
  • Charles VI
  • Le Chef-lieu de canton
  • Le Crime inutile
  • Dans la vie
  • Le Destin des mères
  • Les Doigts qui voient
  • En grève
  • L'Enlèvement de tante Ursule
  • La Fiancée d'Éole
  • Fidélité romaine
  • Le Fils de la reine aveugle
  • La Fille du juge d'instruction
  • Le Fils de la Salamite
  • Le Fils de Locuste
  • La Fin de Paganini
  • Flore et Zéphir
  • Héliogabale ou L'Orgie romaine
  • L'Héritage du demi-solde
  • L'Heure qui tue
  • La Lettre aux cachets rouges
  • La Lettre égarée
  • Maison de la peur
  • Maître chanteur
  • Le Mariage de l'aînée
  • Marie Stuart et Rizzio
  • Les Menottes
  • Le Noël de Bébé
  • Les Petites Apprenties
  • Le Poison
  • La Prêtresse de Carthage
  • Quand les feuilles tombent
  • Le rêve passe
  • Le Roi Lear au village
  • La Révolution française
  • La Souris blanche
  • Sous le joug
  • La Suspicion
  • Tant que vous serez heureux
  • Tante Aurore
  • La Tare
  • Thais
  • Le Trafiquant
  • Le Trust ou les Batailles de l'argent
  • Le Tyran de Syracuse
  • Une belle dame passa
  • Vers l'idéal
  • La Vierge d'Argos
  • Les Vipères
  • La Vie telle qu’elle est
  • Les Yeux clos

1912

  • L'Accident
  • Amour d'automne
  • Androclès
  • L'Anneau fatal
  • L'Attrait du bouge
  • Les Audaces de cœur
  • Bébé adopte un petit frère
  • Bébé artiste capillaire
  • Au pays des lions
  • Bébé chez le pharmacien
  • Bébé colle les timbres
  • Bébé est perplexe
  • Bébé est ange gardien
  • Bébé et la Carpe reconnaissante
  • Bébé et la Lettre anonyme
  • Bébé et le Financier
  • Bébé et le Satyre
  • Bébé et le Vieux Marcheur
  • Bébé et la Gouvernante
  • Bébé fait du spiritisme
  • Bébé jardinier
  • Bébé juge
  • Bébé marie sa bonne
  • Bébé n'aime pas sa concierge
  • Bébé pacificateur
  • Bébé persécute sa bonne
  • Bébé roi des policiers
  • Bébé se noie
  • Le Suicide de Bébé
  • Bébé se venge
  • Bébé s'habille tout seul
  • Bébé soigne son père
  • Bébé trouve un portefeuille
  • Bébé veut payer ses dettes
  • Bébé victime d'une erreur judiciaire
  • Bébé voyage
  • Bébé, Bout de Zan et le Voleur
  • Bout de Zan revient du cirque
  • Les Braves Gens
  • La Cassette de l'émigrée
  • C'est Bébé qui boit le muscat
  • Le Château de la peur
  • Chauffeur par amour
  • Les Chefs d'œuvre de Bébé
  • Les Cloches de Pâques
  • Le Cœur et l'Argent
  • Compliments sincères
  • La Conversion d'Irma
  • La Course aux millions
  • Dans la brousse
  • La Fille du margrave
  • La Hantise
  • L'Intruse
  • Haut les mains !
  • L'Homme de proie
  • Jeune fille moderne
  • La Maison des lions
  • Le Maléfice
  • La Mort de Lucrèce
  • Le Mort vivant
  • Le Nain
  • Napoléon, Bébé et les Cosaques
  • Les Noces siciliennes
  • Le Noël de Francesca
  • L'Oubliette
  • Le Petit Poucet
  • La Petite Volontaire
  • Le Pont sur l'abîme
  • La Prison sur le gouffre
  • Le Proscrit
  • La Préméditation
  • Sous la livrée
  • Le Témoin
  • La Tirelire de Bout de Zan
  • Le Tourment
  • Tyrtée
  • Un cas de conscience
  • La Vengeance du sergent de ville
  • La Vertu de Lucette
  • La Vie ou la Mort
  • Voisins et Voisines
  • Les Yeux qui meurent
  • La Fin de la révolution américaine

1913

  • L'Agonie de Byzance
  • Les Ananas
  • L'Angoisse
  • Le Crime de Bout de Zan
  • Les Souhaits de Bout de Zan
  • Au gré des flots
  • Bébé en vacances
  • Le Bon Propriétaire
  • Bout de Zan a la gale
  • Bout de Zan au bal masqué
  • Bout de Zan chanteur ambulant
  • Bout de Zan et le Chemineau
  • Bout de Zan et le Chien policier
  • Bout de Zan et le Chien ratier
  • Bout de Zan et le Cigare
  • Bout de Zan et le Crime au téléphone
  • Bout de Zan et le Crocodile
  • Bout de Zan et le Lion
  • Bout de Zan et le Mannequin
  • Bout de Zan et le Pêcheur
  • Bout de Zan et le Ver solitaire
  • Bout de Zan et sa petite amie
  • Bout de Zan fait les commissions
  • Bout de Zan fait une enquête
  • Bout de Zan regarde par la fenêtre
  • Bout de Zan s'amuse
  • Bout de Zan vole un éléphant
  • Le Browning
  • Les Cerises de Bout de Zan
  • Les Chasseurs de lions
  • Le Diamant du Sénéchal
  • L'Écrin du Rajah
  • L'Éducation de Bout de Zan
  • L'Effroi
  • Erreur tragique
  • Les Étrennes de Bout de Zan
  • La Gardienne du feu (trois parties)
  • Le Guet-apens
  • L'Hôtel de la gare
  • L'Illustre Mâchefer
  • La Marche des rois
  • Le Mariage de Miss Nelly
  • Le Ménestrel de la reine Anne
  • Les Millions de la bonne
  • La Momie
  • Oscar a des chevaux de course
  • Oscar a pris les femmes en horreur
  • Oscar au bain
  • Oscar en villégiature
  • Oscar ermite
  • Oscar et Kiki la midinette
  • Oscar et le Tic de Barbassol
  • Oscar exagère
  • Oscar fait ses neuf jours
  • Oscar imprésario
  • Oscar pompier par amour
  • Oscar pris au piège
  • Oscar séquestré
  • Oscar suivra toujours
  • La Petite Danseuse
  • La Première Idylle de Bout de Zan
  • La Rencontre
  • Le Revenant
  • La Robe blanche
  • S'affranchir (trois parties)
  • Le Secret du forçat
  • Les Somnambules
  • Un drame au Pays basque
  • Une aventure de Bout de Zan
  • Un scandale au village
  • Les Yeux ouverts
  • Fantômas I : À l'ombre de la guillotine
  • Fantômas II : Juve contre Fantômas
  • Fantômas III : Le Mort qui tue

1914

  • Fantômas IV : Fantômas contre Fantômas
  • Fantômas V : Le Faux magistrat
  • Après la tempête
  • La Boutiquière des Catalans
  • Bout de Zan écrit ses maximes
  • Bout de Zan en villégiature
  • Bout de Zan épicier
  • Bout de Zan et le Père Ledru
  • Bout de Zan et le Ramoneur
  • Bout de Zan et le Sac de noix
  • Bout de Zan et l'Espion
  • Bout de Zan infirmier
  • Bout de Zan pacifiste
  • Bout de Zan pugiliste
  • Bout de Zan vaudevilliste
  • Bout de Zan veut s'engager
  • Le Calvaire
  • Le Coffret de Tolède
  • L'Enfant de la roulotte (cinq parties)
  • Les Fiancées de 1914
  • Les Fiancés de Séville
  • Le Gendarme est sans culotte
  • La Gitanella
  • Le Jocond
  • Les Lettres
  • Manon de Montmartre (trois parties)
  • La Neuvaine
  • Le Noël de Bout de Zan
  • Les Pâques rouges
  • La Petite Andalouse
  • Les Résolutions de Bout de Zan
  • Severo Torelli
  • Tu n'épouseras jamais un avocat

1915

  • L'Angoisse au foyer
  • Le Blason
  • Bouboule
  • Le Furoncle
  • Bout de Zan aime l'Italie
  • Bout de Zan et le Poilu
  • Bout de Zan et l'Embusqué
  • Bout de Zan et les Contrebandiers de la Riviera
  • Bout de Zan sorcier
  • Bout de Zan va t'en guerre
  • Celui qui reste
  • Le Collier de perles
  • Le Colonel Bontemps
  • Le Coup du fakir
  • La Course à l'abîme
  • La Destruction de Carthage
  • Deux Françaises
  • L'Escapade de Filoche
  • L'Expiation
  • Le Fer à cheval
  • Fifi tambour
  • François Villon
  • Les Héros de l'Yser
  • Jeunes filles d'hier et d'aujourd'hui
  • Les Noces d'argent
  • L'Ombre de la mort
  • L'Oncle de Bout de Zan
  • Le Roman de Midinette
  • Son or
  • Le Sosie
  • L'Ombre tragique
  • Triple Entente
  • L'Union sacrée
  • La Zingara
  • Les Vampires (10 épisodes en 1915 et 1916)

1916 à 1920

1916

  • L'Aventure des millions
  • Bout de Zan est patriote
  • Bout de Zan et la Gamine
  • Bout de Zan et la Torpille
  • Bout de Zan et le Fantôme
  • Bout de Zan se venge
  • C'est le printemps !
  • Les Deux Frères
  • L'Épreuve
  • Les Fiançailles d'Agénor
  • Les Fourberies de Pingouin
  • Lagourdette gentleman cambrioleur
  • Le Malheur qui passe
  • Les Mariés d'un jour
  • Le Noël du poilu
  • Notre pauvre cœur
  • La Peine du talion
  • Le Poète et sa folle amante
  • Le Prix du pardon
  • Le Retour de Manivel
  • Si vous ne l'aimez pas...
  • Un mariage de raison
  • Judex (12 épisodes)

1917

  • C'est pour les orphelins !
  • L'Autre
  • Le Bandeau sur les yeux
  • Débrouille-toi
  • Déserteuse !
  • L'Esclave de Phidias
  • La Femme fatale
  • La Fugue de Lily
  • Herr Doktor
  • Mon oncle
  • Le Passé de Monique
  • Aide-toi

1918

  • La Nouvelle Mission de Judex (douze épisodes)
  • Les Petites Marionnettes

1919

  • Vendémiaire (quatre parties)
  • Tih Minh (douze épisodes)
  • L'Homme sans visage
  • L'Engrenage
  • Le Nocturne
  • L'Énigme

1920

  • Barrabas (douze épisodes)

1921 à 1925

1921

  • Les Deux Gamines (douze épisodes)
  • L'Orpheline (douze épisodes)
  • Saturnin ou le Bon Allumeur
  • Séraphin ou les Jambes nues
  • Zidore ou les Métamorphoses

1922

  • Gustave est médium
  • Marjolin ou la Fille manquée
  • Gaëtan ou le Commis audacieux
  • Parisette (douze épisodes)
  • Lahire ou le Valet de cœur
  • Le Fils du Flibustier (douze épisodes)

1923

  • Le Gamin de Paris
  • Vindicta (cinq épisodes)

1924

  • L'Orphelin de Paris (six épisodes)
  • La Fille bien gardée
  • La Gosseline
  • Lucette
  • Pierrot, Pierrette

1925

  • Le Stigmate (six parties)

Publié dans Réalisateur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article