Bolognini Mauro

Publié le par Mémoires de Guerre

Mauro Bolognini, né le 28 juin 1922 à Pistoia et mort le 14 mai 2001 à Rome, est un réalisateur italien. 

Bolognini Mauro

Carrière

Mauro Bolognini entreprend des études d’architecture à Florence avant de se diriger vers le cinéma, en même temps que son frère le futur réalisateur Manolo Bolognini. Il passe ses examens en mise en scène au Centro sperimentale di cinematografia de Rome. Il s'oriente alors vers la réalisation, d'abord comme assistant de Luigi Zampa, puis, en France, d'Yves Allégret et de Jean Delannoy. Il dirige en 1953 la jeune Sophia Loren dans son premier rôle important : Une fille formidable (Ci troviamo in galleria), qui est aussi sa première réalisation. Il tourne des comédies au cours des années 1950, et se fait remarquer avec des tentatives de néoréalisme tardif : Les Amoureux (Gli innamorati (1955) et Les Jeunes Maris (Giovani mariti) (1957).

La collaboration avec Pier Paolo Pasolini comme scénariste lui ouvre la voie vers de plus grandes ambitions. Il atteint le sommet de sa popularité dans les années 1960 en transposant à l'écran des classiques de la littérature signés Pasolini, Alberto Moravia, Italo Svevo, Vitaliano Brancati (Le Bel Antonio, Il bell'Antonio, 1960), ou Vasco Pratolini. Il s’attache les services du grand directeur de la photographie Ennio Guarnieri. Mauro Bolognini porte également à l'écran divers opéras comme Norma de Bellini à La Scala de Milan en 1972. 

Filmographie

Assistant réalisateur

  • 1948 : Les Années difficiles de Luigi Zampa
  • 1948 : Tocsin (Campane a martello) de Luigi Zampa
  • 1949 : Cœurs sans frontières (Cuori senza frontiere) de Luigi Zampa
  • 1951 : Pour l'amour du ciel de Luigi Zampa
  • 1951 : Rome-Paris-Rome (Signori, in carrozza!) de Luigi Zampa
  • 1952 : J'ai choisi l'amour (Ho scelto l'amore) de Mario Zampi
  • 1953 : Les Coupables (Processo alla città) de Luigi Zampa
  • 1952 : Nez de cuir d'Yves Allégret
  • 1952 : La Minute de vérité de Jean Delannoy

Réalisateur

  • 1953 : Une fille formidable (Ci troviamo in galleria)
  • 1954 : D'Artagnan, chevalier de la reine (I cavalieri della regina)
  • 1955 : La Veine d'or (La vena d'oro)
  • 1955 : Les Amoureux (Gli innamorati)
  • 1956 : Guardia, guardia scelta, brigadiere e maresciallo
  • 1957 : Marisa (Marisa la civetta)
  • 1958 : Les Jeunes Maris (Giovani mariti)
  • 1959 : Arrangiatevi
  • 1959 : Les Garçons (La notte brava)
  • 1960 : Le Bel Antonio (Il bell'Antonio) (d'après Vitaliano Brancati)
  • 1960 : Ça s'est passé à Rome (La giornata balorda) (d'après Alberto Moravia)
  • 1961 : Le Mauvais Chemin (La viaccia) (d’après Mario Pratesi)
  • 1962 : Agostino (d'après Alberto Moravia)
  • 1962 : Quand la chair succombe (Senilità) (d'après Italo Svevo)
  • 1963 : La Corruption (La corruzione)
  • 1966 : Mademoiselle de Maupin (Madamigella di Maupin) (d'après Théophile Gautier)
  • 1967 : Arabella
  • 1968 : Ce merveilleux automne (Un bellissimo novembre)
  • 1969 : L'assoluto naturale
  • 1970 : Metello (Metello) (d'après Vasco Pratolini)
  • 1971 : Bubu de Montparnasse (Bubù)
  • 1972 : Chronique d'un homicide (Imputazione di omicidio per uno studente)
  • 1974 : La Grande Bourgeoise (Fatti di gente perbene)
  • 1975 : Liberté, mon amour ! (Libera, amore mio)
  • 1975 : Vertiges (Per le antiche scale)
  • 1976 : L'Héritage (L'eredità Ferramonti)
  • 1977 : Black Journal (Gran bollito)
  • 1978 : Où es-tu allé en vacances ? (Dove vai in vacanza?)
  • 1981 : La Dame aux camélias (La storia vera della signora delle camelie)
  • 1981 : La Chartreuse de Parme (téléfilm)
  • 1986 : Adieu Moscou (Mosca addio)
  • 1986 : La Vénitienne (La Venexiana)
  • 1990 : 12 registi per 12 città, segment Palerme
  • 1992 : La villa del venerdì

Films à sketches

Il participe à de nombreux films à sketches, spécialité italienne des années 1960 :

  • 1965 : Les Poupées (Le bambole)
  • 1965 : Les Trois Visages (I tre volti)
  • 1966 : Les Ogresses (Le fate)
  • 1967 : Les Sorcières (un sketch Sens Unique)
  • 1967 : Le Plus Vieux Métier du monde (L'amore attraverso i secoli)
  • 1968 : Caprice à l'italienne (Capriccio all'italiana)

Publié dans Réalisateur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article