Anders Władysław

Publié le par rodney42

Anders WładysławWładysław Anders (11 août 1892 à Błonie, Pologne - 12 mai 1970 à Londres), général de l’armée polonaise, Chef suprême de l’armée polonaise 1942-1945. Né à l'époque du partage russe de la Pologne, il finit ses études dans une école secondaire à Varsovie puis les poursuit à l’Université technique de Riga.

En 1913 il rejoint l’armée russe et y intégre l’école de cavalerie. Il prend part aux combats lors de la Première Guerre mondiale comme chef d'une unité de cavalerie, il est trois fois blessé. En 1917, il passe les cours à l’Académie de l’état major à Saint-Petersburg. Puis il prend part à la formation des branches et des Corps polonais, dirigés par Dowbor-Muśnicki (Gen-Muśnicki). Après la capitulation de l'Allemagne, il revient en Pologne et rejoint en 1918 l'armée polonaise. Il est Chef de l’état-major de la Grande-Pologne.

Durant la guerre russo-polonaise en 1920, il dirigea les Uhlans de Poznan. Il rejoint l’Ecole Supérieure de la Guerre à Paris et devient, en 1925, le commandant militaire de Varsovie. En 1932 il conduit l’équipe d’équitation polonaise lors de la compétition hippique de Coupe des Nations à Nice.

Entre 1928 et 1939, il commanda les brigades de cavalerie basées à l’est du pays (Kresowa Brygada Kawalerii, puis Nowogródzka Brygada Kawalerii). C’est avec cette dernière qu’il s’engage dans la campagne de septembre 1939. En luttant contre les Allemands, il passe avec son groupement opérationnel vers le sud où il affronte l’Armée Rouge qui a attaqué la Pologne le 17 septembre par l’est. Blessé, il est capturé par les Soviétiques et emprisonné par la NKVD à Lvov puis à Moscou.

Libéré après l’invasion allemande de l’Union Soviétique et les accords entre Moscou et le gouvernement polonais en exil à Londres pour la formation d’une armée polonaise en Union Soviétique. Il devient le 4 août 1941 le commandant des forces armées polonaises en URSS (Armia Andersa).

Après l’évacuation de cette armée durant l’été de 1942 vers l’Iran, il devient commandant de l’Armée polonaise en Moyen-Orient : en Iran, en Irak et en Palestine. Par la suite commandant du 2e Corps d’armée polonaise durant la bataille de Mont Cassin). Très critique par rapport à la Conférence de Yalta, il reste en Angleterre après la fin de la guerre. Le gouvernement polonais communiste l’a déchu de sa nationalité polonaise qui ne lui a été rendue post mortem qu'en 1989.


Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article