Grinda Edouard

Publié le par Mémoires de Guerre

Édouard Grinda est un homme politique français né le 20 décembre 1866 à Nice (Alpes-Maritimes) et décédé le 28 mars 1959 à Nice où il est enterré, au Cimetière du château. 

Grinda Edouard

Carrière

Edouard Grinda après des études de médecine, devient docteur en médecine puis chirurgien en chef de l’hôpital de Nice. Médecin major durant la Première Guerre mondiale, il est ensuite adjoint au maire de Nice. Elu député en 1919, il est réélu sans interruption jusqu’en 1932. Du 8 décembre 1930 au 22 janvier 1931, Edouard Grinda est aussi un éphémère ministre du Travail. En mai 1920, il présente au congrès de l’Alliance d’hygiène sociale, un rapport sur l’assurance obligatoire contre la maladie, l’invalidité prématurée dans lequel il préconise une réorganisation des hôpitaux.

En juin 1920, il participe à la commission constituée auprès du ministère du Travail pour étudier le projet de loi en préparation sur les Assurances sociales. Le 31 janvier 1923, il rapporte sur ce projet qui, élaboré par les ministres du Travail Paul Jourdain puis Daniel Vincent, ne laisse dans l’organisation future des Assurances sociales qu’une très modeste place à la Mutualité. Cette question fait l’objet de longs débats avant qu’un compromis, plus favorable aux mutualistes, puisse être trouvé en 1930. Edouard Grinda dépose en 1926 à la Chambre des députés un nouveau projet en ce sens, élaboré en collaboration avec le socialiste Etienne Antonelli.

En 1927, Edouard Grinda est nommé vice-président de la Commission des Assurances sociales avec le Docteur Claude Chauveau ainsi que Raoul Péret, Georges Petit, Léon Heller, Romain Lavielle pour la FNMF, Georges Buisson pour la CGT et Gaston Tessier pour la CFTC. En 1930, Edouard Grinda est toujours président de la Commission d’assurances et de prévoyances sociales de la Chambre des députés. De 1926 à 1936, Edouard Grinda préside la Fédération des sociétés de secours mutuels des Alpes-Maritimes, fondée en 1900 et siège au Conseil d’administration de la FNMF. Elu au Conseil supérieur de la Mutualité (CSM) en 1933, il préside l’Union mutualiste des Alpes-Maritimes jusqu’en 1936. Titulaire de plusieurs décorations, Edouard Grinda meurt le 28 mars 1959 à Nice.

Mandats

  • Député des Alpes-Maritimes de 1919 à 1932.
  • Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale du 13 décembre 1930 au 27 janvier 1931 dans le gouvernement Théodore Steeg.

Vie privée

Édouard Grinda, fils de Jean-Baptiste Grinda (1830-1902), est chirurgien, et fondateur de l'hôpital Pasteur de Nice. Son fils Jean-Paul, également chirurgien puis propriétaire de l'hôtel Le Westminster, a quatre enfants :

  • Francine (1930-1987), épouse d'Henri Roussel, patron des laboratoires Roussel, d'où Thierry Roussel (en) (né en 1953), quatrième époux de Christina Onassis, parents d'Athina Onassis ;
  • Olivier, actuel propriétaire de l'hôtel Le Westminster, a trois fils : Fabrice, Christophe (co-propriétaire de l'hôtel), et Olivier ;
  • Jean-Noël Grinda (né en 1936), joueur de tennis et finaliste de la coupe Davis en 1964, et qui a un fils : Jean-Noël ;
  • Hélène (née en 1944), maîtresse de Bernhard de Lippe-Biesterfeld (1911-2004), d'où une fille : Alexia Lejeune (née en 1967). Elle se marie en 1972 au baron Stanislas Lejeune (1945-1998), d'où un fils : baron Cyril Lejeune (né en 1972). Remarié à Victor Dial, elle a un autre fils : William
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article