Hartmann Erich

Publié le par Roger Cousin

Erich Hartmann (né le 19 avril 1922 à Weissach et décédé le 20 septembre 1993), pilote de chasse allemand, l'as allemand au palmarès le plus fourni. 

Hartmann ErichHartmann Erich

Né dans une famille de passionnés d'aviation (sa mère fonde en 1936 une école de vol à voile), Erich obtient à 14 ans deux brevets de pilote de planeur, puis devient à quinze ans instructeur dans un groupe de vol à voile des Jeunesses hitlériennes. Il s'engage dans la Luftwaffe en octobre 1940 et entre à l'école de pilote en mars 1941. Ses instructeurs remarquent son talent et l'envoient à l'école de chasse. Dès la fin de sa formation de pilote, il rejoint le Groupe 3 du Jagdgeschwader 52 (III/JG52) sur le front de Russie en mars 1942 où il pilote un Messerschmitt BF109, notamment la version Bf 109G. Le 5 novembre 1942, il obtient sa première victoire, un mois après sa première sortie en mission de combat, contre un Sturmovik.

Fin avril 1943, Erich a déjà effectué 110 missions en qualité d'ailier et avec huit victoires à son actif devient leader. Dès ce moment, il se fixe une règle qu'il respectera en toute circonstance : ne jamais perdre son ailier. Blessé et fait prisonnier en août 1943, il parvient astucieusement à s'évader et reprend aussitôt son service et est nommé chef d'escadrille. Deux mois plus tard son palmarès est de 150 appareils abattus ce qui lui vaut d'obtenir la Croix de chevalier de la Croix de Fer. En février 1944, il passe le cap des 200 victoires (et obtient les feuilles de chêne). En juillet 1944, poursuivant sur sa lancée, il compte 250 victoires et devient le second lieutenant seulement à se voir remettre la croix de chevalier avec feuilles de chêne et épées.

Lorsqu'il obtient sa 300e victoire en août 1944, il reçoit les diamants et, en septembre 44, le général Galland lui propose de rejoindre son escadrille d'as (la JV 44 dotée des redoutables Messerschmitt Me 262). Hartmann refuse la proposition et, promu capitaine, reprend le commandement d'un groupe de chasse au sein de son escadrille. Avec la fin de la guerre, les conditions de combat sont de plus en plus catastrophiques pour la Lufwaffe : fin 44, il est ainsi confronté seul à neuf P51 Mustang et après en avoir abattu un, ne doit qu'à son adresse d'échapper aux tirs des huit autres. Il abat son 352e avion, score le plus élevé de tous les temps obtenu par un pilote de chasse, sur la plus évoluée des versions du Messerschmitt, le Bf 109K-4, le 8 mai 1945, jour de la capitulation.

Il tombe aux mains des Américains et est livré aux Soviétiques, il est condamné à dix ans de prison comme criminel de guerre. Libéré en 1955 grâce à l'intervention du chancelier Adenauer, il intègre la nouvelle Luftwaffe créée en 1956 avec l'appui des Américains. Il est formé aux États-Unis sur le matériel de l'OTAN, le F-84, après s'être refait la main sur les T-6 et T-33. De retour en Allemagne, il prend le commandement de la première escadrille de chasse à réaction allemande JG 51 Richthofen. Après quelques déboires avec sa hiérarchie, il est mis à la retraite en 1970 avec le grade de colonel (Oberst).

Promotions

Erich Hartmann a rejoint le service militaire dans la Wehrmacht le 1er octobre 1940. Sa première affectation a été à Neukuhren en Prusse-Orientale, où il reçoit sa formation militaire en tant qu'appelé de la Luftwaffe.

  • 31 mars 1942 : Leutnant
  • 1er juillet 1944 : Oberleutnant
  • 1er septembre 1944 : Hauptmann
  • 8 mai 1945 : Major
  • 12 décembre 1960 : Oberstleutnant
  • 26 juillet 1967 : Oberst

Décorations

  • Insigne de combat de la Luftwaffe en Or avec fanion "1300"2
  • Insigne de pilote-observateur en Or avec diamants2
  • Ehrenpokal der Luftwaffe (13 septembre 1943)2
  • Croix allemande en Or le 17 octobre 1943 en tant que Leutnant dans la III./JG 523
  • Croix de fer (1939), 2e classe, 1re classe
  • Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne, épées et diamants, Croix de chevalier le 29 octobre 1943 en tant que Leutnant et pilote dans la 9./JG 524, 420e feuilles de chêne le 2 mars 1944 en tant que Leutnant et Staffelführer de la 9./JG 525, 75e épées le 2 juillet 1944 en tant que Oberleutnant et Staffelkapitän (en) de la 9./JG 526, 18e diamants le 25 août 1944 en tant que Oberleutnant et Staffelkapitän de la 9./JG 527
  • Mentionné 2 fois dans la revue Wehrmachtbericht

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article