Karolyi Alajos

Publié le par Roger Cousin

Le comte Alajos Károlyi von Nagykároly, né le 8 août 1825 à Vienne et décédé le 2 décembre 1889 à Tótmegyer, était un diplomate austro-hongrois. Même s'il est né à Vienne, Alajos est issu de la grande famille hongroise von Károlyi, qui compte dans ses membres le général de François II Rákóczi, Sándor Károlyi. Il entre dans le corps diplomatique autrichien et travaille dans diverses capitales européenne avec un certain succès. En 1858, il est envoyé à saint-Petersbourg pour obtenir le soutien de la Russie contre Napoléon III. En 1862, en ses qualités d'ambassadeur d'Autriche à Berlin, il négocie l'alliance avec le chancelier prussien Otto von Bismarck dans le cadre de la guerre des duchés. 4 ans plus tard il se fâche avec ce dernier quand la guerre austro-prussienne se dessine. Il participe aux négociations de paix à Nikolsburg qui suivent. Après l'la formation de l'Empire allemand, il reste en place à Berlin et est assis à la table des négociations du congrès de Berlin.

En septembre 1872, lorsque les trois empereurs (autrichien, allemand et russe) se rencontrent, il est décoré de l'ordre de l'aigle noir, la plus haute distinction prussienne, par l'empereur Guillaume Ier tout comme l'ambassadeur russe Paul von Oubril. Cela provoque la colère de Bismarck qui n'a pas été consulté auparavant et la démission du sous-secrétaire d'État aux affaires étrangères Hermann von Thile. À partir de 1878, il devient diplomate à Londres jusqu'à sa retraite qu'il passe en Hongrie. Peu avant la guerre entre la Prusse et l'Autriche, Károlyi éxige au nom de son gouvernement que Bismarck s'explique clairement s'il compte respecter ou non la convention de Gastein. Le chancelier répond « naturellement je le veux » (la respecter), puis ajoute « Pensez-vous, que je vous répondrais autre chose, si je ne le voulais pas ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article