Louvet Marie-Juliette

Publié le par L'Histoire à la Loupe - LHL - Rodney42

Marie-Juliette Louvet est née le 9 mai 1867 à Pierreval (Seine-Inférieure) et morte le 24 septembre 1930 à Paris XVIe (Seine). Fille de Jacques Henri Louvet (1830-1910) et de Joséphine Elmire Piedefer (1828-1871), Marie-Juliette Louvet est la mère de Charlotte Louvet, future princesse héritière de Monaco, grand-mère maternelle de Rainier III de Monaco et arrière-grand-mère d'Albert II de Monaco. Elle se maria le 6 octobre 1885, 9e arrondissement de Paris, avec Achille Delmaet (1860-1914), un photographe connu pour ses clichés de nu de La Goulue (artiste du Moulin-Rouge), et ils ont eu deux enfants :

  • Georges Delmaet (1884-1955),
  • Marguerite Delmaet (1886-1964).


Dans les actes d'état civil, Marie-Juliette est tour à tour désignée comme artiste et comédienne. Ils divorcent à Paris le 14 janvier 1893. Par la suite, elle deviendra hôtesse dans un cabaret à Paris, puis lingère dans un régiment en Algérie. On ne sait trop comment le futur Louis II de Monaco la rencontra : il se peut que ce soit lorsqu'elle était hôtesse dans un cabaret à Paris et que le prince l'ait emmenée avec lui dans sa ville de garnison. On retrouve Marie-Juliette Louvet blanchisseuse (« lingère ») dans la caserne à Constantine (Algérie française) où servait (dans l'Armée française) le futur prince souverain Louis II de Monaco dit le « Prince Soldat », à titre d'officier aux chasseurs d'Afrique (3e régiment de chasseurs). Marie-Juliette Louvet et le futur prince souverain Louis II de Monaco eurent une fille naturelle :

  • Charlotte Louvet, qui naquit en 1898 à Constantine (Algérie française).


Faute de descendance chez les Grimaldi, et dans la mesure où elle ne pouvait pas être légitimée par mariage, Charlotte Louvet a été adoptée par le prince souverain Albert Ier (le père de Louis II de Monaco) en 1919 et devint ainsi, à 21ans, l'héritière de la principauté de Monaco, puis la mère du prince Rainier III de Monaco et de la princesse Antoinette de Monaco. Sa mère, Marie-Juliette Louvet ne reçut jamais aucun titre des princes Albert et Louis.

Pourtant, c'est à Marie-Juliette Louvet que Albert Ier de Monaco et Louis II de Monaco doivent d'avoir sauvé la principauté de Monaco d'une annexion par la France en donnant au futur Louis II de Monaco son unique enfant ; Louis II de Monaco était lui-même l'unique enfant d'Albert Ier de Monaco et le traité de Paris de 1918 (traité secret franco-monégasque signé le 17 juillet 1918) spécifiait dans son article 3 : « En cas de vacance de la couronne, notamment faute d’héritiers directs ou adoptifs, le territoire monégasque formera, sous le protectorat de la France, un État autonome, sous le nom d’État de Monaco. » Il est cependant probable que, faute d'héritier et suivant en cela le droit d'aubaine de l'Ancien régime, cette terre en déshérence serait revenue au domaine de l'État.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article