Rockhill William Woodville

Publié le par Mémoires de Guerre

William Woodville Rockhill (1er mai 1854 – 8 décembre 1914) est un homme politique et diplomate américain. 

Rockhill William Woodville

Jeunesse

Il est né à Philadelphie en Pennsylvanie en 1854, et était le fils de Thomas Cadwalader Rockhill (1820-1849) et Dorothea Anne Woodville (1823-1913). Il fit ses études en France, au lycée Bonaparte (actuel lycée Condorcet), à Paris, où il fréquenta également les cours de Philippe-Édouard Foucaux sur le bouddhisme tibétain et à Saint-Cyr, avant de s'engager dans l'armée française en Extrême-Orient.

Carrière de diplomate

Rockhill fut attaché d'ambassade de 1884 à 1887 auprès des Qing et de leurs vassaux coréens, les Joseon. En 1884, Rockhill traduisit et publia en français La vie de Bouddha. Il rencontra Sarat Chandra Das à Pékin en 1885. Il séjourna également en Mongolie et au Tibet de janvier 1888 à août 1889 puis à nouveau en 1892, sans pouvoir atteindre Lhassa. Il rendit compte de son expédition à la Smithsonian Institution. En 1908, quand le 13e dalaï-lama se trouvait au Wou-T'ai-Chan dans la province du Shanxi, il s'y rendit pour le rencontrer et reçut de sa part une xylographie du Sūtra du Diamant comportant un colophon de sa main et une thangka représentant Tsongkhapa. Il le rencontra plusieurs autres fois à Pékin où il eut un autre entretien avec lui. Il dressa un portrait de lui particulièrement précis.

Rockhill fut Troisième Secrétaire d'État assistant des États-Unis de 1894 à 1896 puis Secrétaire d'État assistant des États-Unis de 1896 à 1897. De 1898 à 1899 il fut ministre plénipotentiaire des États-Unis en Grèce, en Roumanie, ainsi qu'en Serbie. Il fit d'Athènes sa résidence principale durant cette période. Lorsque la Révolte des Boxers éclata en 1900, Rockhill était envoyé spécial à Pékin. Il fut ensuite de 1905 à 1909 ministre plénipotentiaire auprès des Qing. Il fit collection de quelques rares pièces d'art chinois, aujourd'hui conservées à la Bibliothèque du Congrès. Il fut ambassadeur en Russie de 1909 à 1911, puis dans l'Empire ottoman de 1911 à 1913. Rockhill mourut à Honolulu en 1914. Il est enterré au cimetière de Litchfield dans le Connecticut. 

Publié dans Diplomates

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article