Hellegouarch Jean-Pierre

Publié le par Mémoires de Guerre

Né à Pontivy (Morbihan) en 1943, Jean-Pierre Hellegouarch est devenu chaudronnier et surtout voyou, d’extrême gauche. 

Hellegouarch Jean-Pierre
Hellegouarch Jean-Pierre

Carrière

Ses deux attaques à main armée en Espagne en 1967 ont été jugées « politiques » sous le règne de Franco et lui ont valu une condamnation à la peine de mort – commuée en quarante ans de prison. Hellegouarch finit par s’évader en 1979 du pénitencier de Burgos en compagnie de militants basques. Il trouve un point de chute dans le Val-de-Marne où il tombe amoureux de Farida Hammiche, fille d’ouvrier algérien de Vitry-sur-Seine. Au début des années 1980, le Breton procure des armes à ses amis basques, en vend à des militants d’Action directe, continue les hold-up, participe à du trafic de stups et à des escroqueries… 

Il plonge en 1983 pour plusieurs délits et atterrit au printemps 1984 à Fleury-Mérogis, dans la cellule de Michel Fourniret. Fin 1987, il reçoit une lettre de Fourniret qui, tout juste libéré, lui donne son adresse dans l’Yonne et propose de lui rendre service. Hellegouarch – toujours incarcéré – demande à Fourniret d’aider Farida à déterrer un trésor enfoui dans un cimetière. Il se retrouve alors veuf et arnaqué par le serial killer. Aujourd’hui, il s’est constitué partie civile contre les Fourniret pour l’assassinat crapuleux de sa femme.

Publié dans Banditisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article