Werner von Fritsch

Publié le par Mémoires de Guerre

Werner Freiherr von Fritsch est un officier général de la Wehrmacht, né le 4 août 1880 à Benrath et mort au combat le 22 septembre 1939 à Praga, quartier de Varsovie. Il a été membre du haut commandement de l'Armée de terre de 1934 à 1938. 

Werner von Fritsch
Werner von Fritsch

Formation

Il entre dans l'armée à dix-huit ans et se fait remarquer pour ses aptitudes vers vingt et un ans ; il entre ensuite à l'Académie de guerre de Prusse. Il est promu premier lieutenant en 1911 ; pendant la Première Guerre mondiale, il se fait remarquer et obtient la Croix de Fer de première classe. Il est blessé en visitant le front.

Entre-deux-guerres

Il était toujours dans l'armée (Reichwehr) et prit une part croissante dans le réarmement en violation avec le terme V du traité de Versailles. Il fut proche de la filière soviétique de collaboration des armées qui permettait ainsi de former des troupes en Union soviétique pour échapper aux contrôles Alliés pendant les années 1920. Il avait une profonde aversion pour la Pologne et travailla en 1928 au plan Fall Weiss qui préparait une hypothèse d'invasion de la Pologne. Reconnu comme un élément prometteur, il fut promu par Kurt von Schleicher en 1932 au grade de général (Generalleutnant). Il fut un chaud partisan du régime nazi en 1933 car il voyait ce soutien comme un moyen de renforcer le rôle et la puissance de l'armée. Il était néanmoins hostile à la montée en puissance des SS et au refroidissement des relations avec l'URSS.

Commandant des armées

Malgré cette distance d'avec une partie du régime nazi, il fut promu au haut commandement allemand (Oberkommando des Heeres ou OKH) en 1934. Il fut nommé commandant en chef de l'Armée de terre l'année suivante. Il participa alors, au côté de Werner von Blomberg, au réarmement de l'Allemagne. En 1936, quand Blomberg fut promu Generalfeldmarschall, le général von Fritsch le fut au rang de Generaloberst. En 1937, Fritsch faisait partie des officiers présents à la conférence conduisant au protocole Hossbach, où Hitler annonça qu'il voulait déclencher la guerre dès 1938. Il se montra très critique, estimant que l'armée n'était pas prête. 

L'affaire Blomberg-Fritsch

Le 4 février 1938, il fut écarté du commandement sur accusation d’homosexualité, le dossier étant monté de toutes pièces par Hermann Göring et Heinrich Himmler. Hitler se servit de cette occasion pour remanier l'armée et écarter aussi une quinzaine de généraux. Fritsch fut nommé Oberst (colonel) honoraire de son régiment, le 12e d'artillerie. Un jury d'honneur fut convoqué pour le blanchir mais, voyant que l'affaire tournait mal, Hitler ajourna le jugement lors de la première journée, c'était le jour de l'Anschluss

Seconde Guerre mondiale

Mobilisé en septembre 1939, il servit à la tête de son régiment d'artillerie. Il fut tué devant Varsovie lors de la campagne de Pologne, alors qu'il inspectait des troupes. Il fut le second général allemand à mourir pendant la Seconde Guerre mondiale. Fritsch a été enterré au cimetière des Invalides de Berlin. 

Décorations

  • Croix de fer (1914) II. et I. Classe
  • Ritterkreuz des Königlichen Hausordens von Hohenzollern avec épées
  • Roter-Adler-Orden IV. Classe
  • Preußisches Dienstauszeichnungskreuz
  • Bayerischer Militärverdienstorden IV. Classe avec épées et couronne
  • Ritterkreuz I. Classe des Friedrichs-Orden avec épées
  • Ritterkreuz II. Classe des Grossherzoglich Hessischer Verdienstorden Philipps des Grossmütigen
  • Hanseatenkreuz Hamburg
  • Insigne des blessés (1918) en noir
  • Croix du mérite militaire (Autriche) III. Classe avec décorations militaires
  • Eiserner Halbmond
  • Johanniterorden, Ehren- und Rechtsritter
  • Médaille de service de longue durée de la Wehrmacht IV. à I. Classe
  • Croix d'or du parti Nazi le 30 janvier 1937

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article