Grosser Alfred

Publié le par Roger Cousin

Grosser AlfredAlfred Grosser est un politologue, sociologue et historien français d'origine allemande né le 1er février 1925 à Francfort-sur-le-Main. Réfugié en France avec sa famille dès 1933, Alfred Grosser est le fils de Paul Grosser (né le 4 Février 1880 à Berlin, mort le 7 Février 1934 à Saint-Germain-en-Laye) fondateur du centre hospitalier pour enfants de Francfort-sur-le-Main, social-démocrate et franc-maçon d'origine juive.

Après la mort de son père l'année suivant son arrivée, il s'installe définitivement en France, y fait ses études, passant notamment l'agrégation d'allemand et commençant une thèse sous la direction d’Edmond Vermeil, mais il rompt avec la germanistique traditionnelle pour se tourner vers la science politique à partir de 1955. Il enseigne ensuite à l'Institut d'études politiques de Paris, où il a été professeur, puis professeur émérite. Il est directeur de recherches à la Fondation nationale des sciences politiques, de 1956 à 1992.

Il a également enseigné à l'École polytechnique de 1965 à 1995, à l'École des hautes études commerciales (HEC) de 1961 à 1966 et de 1986 à 1988, à l'université Stanford de 1964 à 1965, à l'université Johns Hopkins de 1955 à 1969, à l'université Keio de Tokyo en 1992, ainsi qu'à Singapour en 1994. Il a été chroniqueur politique au Monde de 1965 à 1994. Il occupe la même fonction très régulièrement à La Croix et à Ouest-France depuis 1994. Ses travaux et son enseignement ont exercé une grande influence, notamment pour la réconciliation et la coopération franco-allemande. En novembre 2009, questionné sur le débat sur l'identité nationale lancé par le ministre Éric Besson, il le juge "parfaitement démagogique".

Publié dans Historiens

Commenter cet article