Iagoda Guenrikh

Publié le par Roger Cousin

Iagoda GuenrikhGuenrikh Grigorievitch Iagoda est né en 1891 à Nijni Novgorod dans une famille juive et est mort en 1938. Étudiant en pharmacie, il adhère au parti bolchevik en 1907 et est déporté en Sibérie en 1911. Il devient membre de la Tchéka, dont il est « administrateur » dès décembre 1920 ; en 1924, il est nommé vice-président du Guépéou. Il succède à Viatcheslav Menjinski, qui meurt opportunément - d'un arrêt cardiaque selon certains, empoisonné par Iagoda selon ses déclarations lors du dernier Procès de Moscou.

Il est nommé commissaire du peuple à l'intérieur (directeur du NKVD) de juillet 1934 à septembre 1936. Pour certains, l'organisation de l'assassinat de Sergueï Kirov le 1er décembre 1934 à Léningrad, et dans ce cas, vraisemblablement, sur ordre de Staline, pourrait lui être imputé. Pour d'autres historiens, cet assassinat relèverait plutôt d'un acte terroriste individuel que Staline a rapidement exploité pour se débarrasser de certains anciens bolcheviks, déclenchant ainsi les procès de Moscou de la seconde moitié des années 1930.

En août 1936, sur ordre de Staline, il mène de bout en bout l'arrestation, le procès, la condamnation et l'exécution de Grigori Zinoviev et Lev Kamenev, qui avaient été parmi les plus proches collaborateurs de Lénine. Toujours sur ordre de Staline, il est destitué de son poste et nommé brièvement Commissaire du Peuple à la Poste puis, arrêté le 3 avril 1937 par Nikolaï Iejov, d'abord son adjoint puis son successeur, jugé au quatrième et dernier Procès de Moscou dit « Procès des 21 » et au terme de celui-ci, reconnu coupable, fusillé le 15 mars 1938.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article