La Cuisine au beurre

Publié le par Gilles Grangier

La Cuisine au beurre est un film franco-italien réalisé par Gilles Grangier et sorti en 1963. Après quelques années passées en captivité durant la Seconde Guerre mondiale, puis en liberté auprès de Gerda en Autriche jusqu'au retour du mari de celle-ci, Fernand Jouvin, restaurateur marseillais rigolard et menteur, revient à Martigues pour retrouver sa femme Christiane. Mais il découvre que cette dernière, le croyant mort, s'est remariée avec André, un cuisinier normand, qui a transformé son petit restaurant en une table réputée. Fernand s'incruste dans son ancienne maison, et la rivalité s'installe entre le Normand travailleur et le Marseillais paresseux.

Rencontre d'un admirateur avec son idole : Bourvil avait depuis son enfance une énorme admiration pour Fernandel. Il a d'ailleurs commencé sa carrière comme chanteur en interprétant des chansons de celui-ci dans des radio-crochets. La Cuisine au beurre est la seule occasion qu'a eue Bourvil de tourner avec son idole. Dans ce film, Fernandel, particulièrement imbu de sa personne, a énormément déçu Bourvil. Le tournage fut notamment arrêté pendant 4 semaines à la suite d'une colère de Fernandel, qui trouvait le scénario peu intéressant et qui a ainsi demandé à plusieurs reprises sa modification. C'est pour cette raison que Bourvil n'a jamais plus voulu jouer avec Fernandel.

Les secrets d’une bonne recette : pour la promo du film, la production dévoilait sa recette4 : « Avec La Cuisine au beurre, nous assistons au mariage de la roublardise normande et de la galéjade marseillaise. Comme pourrait l’expliquer Raymond Oliver, voici la recette pour faire un film capable de satisfaire les spectateurs qui veulent rire au cinéma. Vous graissez la poêle avec une noix d’accent normand. Vous jetez une pincée d’herbes provençales. Lorsque ça rissole, vous prenez un Fernandel et un Bourvil de la bonne année que vous placez côte à côte et vous laissez mijoter avec un grand verre de Soleil, beaucoup d’ail, vous ajoutez quelques jolies femmes, une poignée de bonne humeur et après avoir incorporé une pincée de musique toute pleine de couleur qui est celle signée par Jean Marion, vous servez chaud ce plat que vous baptiserez La Cuisine au beurre. »

La Cuisine au beurre de Gilles GrangierLa Cuisine au beurre de Gilles Grangier

La Cuisine au beurre de Gilles Grangier

videoFiche technique

  • Titre original : La Cuisine au beurre
  • Réalisation : Gilles Grangier
  • Scénario : Jean Manse, Pierre Lévy-Corti, Jean Levitte
  • Dialogues : Raymond Castans
  • Assistants-réalisation : Serge Piolet, Jean Pourtalé
  • Décors : Rino Mondellini
  • Ensemblière : Nady Chauviret
  • Coiffures : Carita pour Claire Maurier
  • Photographie : Roger Hubert
  • Cadrage : Marc Champion
  • Son : Jean Bertrand
  • Montage : Madeleine Gug, Ginette Boudet
  • Effets spéciaux et générique : Jean Fouchet
  • Musique : Jean Marion
  • Scripte : Martine Guillou
  • Régie : Louis Manella
  • Photographe de plateau : Jami Blanc
  • La cuisine de « La Sole Normande » est une cuisine Bécuwé des Établissements Chappée
  • Producteur : Robert Dorfmann
  • Directeur de production : Claude Heymann
  • Sociétés de production : Les Films Corona (France), Films Agnès Delahaie (France), Dear Film Produzione (Italie)
  • Sociétés de distribution : Valoria Films, Connaissance du Cinéma (France), Les Acacias (France), Tamasa Distribution (France)
  • Pays d'origine : France, Italie
  • Langue : français
  • Format : 35 mm — noir et blanc2 — 2.35.1 Franscope — son monophonique
  • Tirage : Laboratoire Franay, LTC Saint-Cloud
  • Genre : comédie
  • Durée : 82 minutes
  • Date de sortie : France 20 décembre 1963
  • Classification CNC : tous publics (visa d'exploitation no 28132 délivré le 19 décembre 1963)
  • Période prises de vue : 7 juin au 16 septembre 1963
  • Intérieurs : Paris Studios Cinéma de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
  • Extérieurs : Martigues (Bouches-du-Rhône), Le Noyer-en-Ouche, La Ferrière-sur-Risle (Eure)

videoDistribution

  • Fernandel : Fernand Jouvin
  • Bourvil : André Colombey
  • Claire Maurier : Christiane Colombey
  • Andrex : Pelletan
  • Mag-Avril : Mme Rose
  • Edmond Ardisson : Carlotti
  • Henri Arius : le maire
  • Laurence Lignères : Marinette
  • Évelyne Séléna : Louise
  • Gaston Rey : Espinasse
  • André Tomasi : Gervasoni
  • Roger Bernard : Jeannot
  • Henri Vilbert : Maître Sarrazin
  • Anne-Marie Carrière : Gerda
  • Michel Galabru : Maximin
  • Max Amyl : un photographe (non crédité)
  • Georges Audoubert : un client (non crédité)
  • Frédéric Gérard : un journaliste (non crédité)
  • Georges Rostan : un marmiton (non crédité)
  • Jean-Pierre Zola : un dîneur (non crédité)
  • Gilles Grangier (non crédité)
  • Henri Bon : le filleul de Fernand (non crédité)

MusiqueMusique du film

1963 : BO de La Cuisine au beurre, musique de Jean Marion et orchestre sous la direction du compositeur, super 45 tours mono, disque Bel Air 211132M, track listing :

  • Générique (1 min 32 s)
  • Martigues (1 min 52 s)
  • Sentiment (1 min 28 s)
  • Les Filets de pêche (2 min 25 s)
  • Valse de la cuisine au beurre (1 min 27 s)
  • Petit Bal (1 min 52 s)

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article