Grangier Gilles

Publié le par Mémoires de Guerre

Gilles Grangier est un réalisateur français né le 5 mai 1911 à Paris et mort le 27 avril 1996 à Suresnes (Hauts-de-Seine). 

Grangier Gilles
Grangier Gilles
Grangier Gilles

Carrière

Gilles Grangier se présente spontanément aux studios Paramount de Joinville et commence en faisant de la figuration. Il devient assistant régisseur, puis régisseur. Georges Lacombe le prend comme assistant sur le tournage du Coeur dispose (1936). C'est grâce à son amitié avec l'acteur Noël-Noël que Gilles Grangier devient réalisateur. L'acteur le recommande auprès de producteurs, et Grangier tourne Adémaï bandit d'honneur, son premier long métrage, en 1943. Le film remporte un vif succès. Le cinéaste devient rapidement un auteur à succès, dont la vocation est de plaire au plus large public. Il s'essaie à différents genres, de la comédie au drame, en passant par des histoires sur le quotidien.

Ses oeuvres constituent de véritables documents sociologiques sur les années 1950, dressant un portrait réaliste des moeurs et des conditions de vie. Parmi les acteurs (qui sont ses amis fidèles dans la vie) avec lesquels il travaille régulièrement, il dirige une douzaine de fois Jean Gabin, de La vierge du Rhin (1953) à Sous le signe du taureau (1969), en passant par Le sang à la tête (1956), Le cave se rebiffe (1961) ou encore L'age ingrat (1964). Grangier fait également tourner Fernandel, Bourvil, Luis Mariano, Arletty, Lino Ventura, Martine Carol, Jean Marais, Claude Brasseur. Pour la télévision, Gilles Grangier réalise notamment Les enquêteurs associés (1970), Les mohicans de Paris (1973), Les brigades vertes (1985). En 1977, il publie son autobiographie, Flash-back.

Filmographie

Comme acteur
  • 1934 : La Bataille de Nicolas Farkas : Figuration
  • 1934 : Fédora de Louis Gasnier : Figuration
  • 1934 : L'Homme à l'oreille cassée de Robert Boudrioz : Figuration
  • 1935 : Koenigsmark de Maurice Tourneur : Figuration
  • 1936 : Le cœur dispose de Georges Lacombe
  • 1939 : Sur le plancher des vaches de Pierre-Jean Ducis : L'instructeur
  • 1959 : Archimède le clochard : Caméo (un passant achetant le journal)
  • 1959 : 125, rue Montmartre : Caméo (un passant achetant le journal)
  • 1963 : Le Voyage à Biarritz : Caméo (le dernier homme qui descend du car)
  • 1963 : La Cuisine au beurre : Caméo (l'instituteur)
  • 1964 : L'Âge ingrat : Caméo (un homme qui s’assoit à la terrasse d'un café)
  • 1968 : L'Homme à la Buick : Caméo (un homme qui entre dans un bar)
  • 1969 : Sous le signe du taureau : Caméo (un automobiliste dans l'embouteillage)
Comme assistant réalisateur
Comme scénariste
  • 1948 : Métier de fou d'André Hunebelle
Comme réalisateur

Télévision

Comme Réalisateur
  • 1967 : Max le débonnaire (série télévisée) : 1 épisode "Un bon petit Jules"
  • 1970 : Les Enquêteurs associés (feuilleton télévisé)
  • 1971 : Quentin Durward (feuilleton télévisé)
  • 1973 : Les Mohicans de Paris (feuilleton télévisé)
  • 1974 : Deux ans de vacances (série télévisée)
  • 1976 : Mariez les vivantes (feuilleton télévisé)
  • 1977 : Ne le dites pas avec des roses (feuilleton télévisé)
  • 1977 : Banlieue sud-est (feuilleton télévisé)
  • 1979 : Les Insulaires (téléfilm)
  • 1979 : Histoires insolites (série télévisée) : 1 épisode "Le locataire d'en haut"
  • 1979 : Histoires de voyous (série télévisée) : 1 épisode "L'élégant"
  • 1980 : Jean-Sans-Terre (téléfilm)
  • 1980 : L'Aéropostale, courrier du ciel (feuilleton télévisé)
  • 1982 : Guillaume le conquérant (feuilleton télévisé en 6 épisodes), codirigé avec Sergiu Nicolaescu
  • 1982 : Les Brigades Vertes (téléfilm)
  • 1985 : Brigade verte (série télévisée)

Publié dans Réalisateur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article