Brasseur Claude

Publié le par Mémoires de Guerre

Claude Pierre Espinasse, dit Claude Brasseur, est un acteur français, né le 15 juin 1936 à Neuilly-sur-Seine et mort le 22 décembre 2020. Il est le fils de Pierre Brasseur et d'Odette Joyeux, et le père d'Alexandre Brasseur. Pendant sa carrière, il tourne dans plus de quatre-vingt-dix films et obtient deux césars. 

Brasseur Claude
Brasseur Claude
Brasseur Claude

Carrière

Il fait ses premiers pas au théâtre en 1955 en créant Judas de Marcel Pagnol avant de débuter l'année suivante au cinéma dans Rencontre à Paris de Georges Lampin. Il tourne avec les plus grands réalisateurs de l'époque, notamment Georges Franju, Marcel Carné et Jean Renoir, mais c'est la télévision qui lui offre ses premiers grands rôles : Rouletabille dans Le Mystère de la chambre jaune de Jean Kerchbron et Sganarelle dans Dom Juan ou le Festin de pierre de Marcel Bluwal en 1965, et surtout François Vidocq dans Les Nouvelles Aventures de Vidocq de 1971 à 1973, où il remplace Bernard Noël, qui était dans les années 1960 le protagoniste de la première série. Ce n'est qu'en 1974 avec Les Seins de glace de Georges Lautner qu'il se fait véritablement remarquer au cinéma, obtenant la consécration avec Un éléphant ça trompe énormément d'Yves Robert en 1976 qui lui vaut un César du meilleur acteur dans un second rôle en 1977.

Le succès du film entraîne une suite en 1977, Nous irons tous au paradis. En 1980, il se voit décerner le César du meilleur acteur pour son rôle dans La Guerre des polices. Il a tourné dans plus de 90 films dont La Boum de Claude Pinoteau, où il interprète le père de Vic (Sophie Marceau), Les Loups entre eux de José Giovanni, et plus récemment dans Camping et Le Héros de la famille (2006). De 2003 à 2007, il joue le policier Franck Keller dans la série télévisée du même nom, diffusée sur TF1. De septembre à novembre 2013, il est tous les soirs de la semaine sur France 2 dans un programme court : Y'a pas d'âge. Sa dernière apparition au cinéma figure dans Tout le monde debout en 2018, de et avec Franck Dubosc. 

Vie privée

Issu d'une lignée d'acteurs, il est le fils de Pierre Brasseur et d'Odette Joyeux. Son parrain est l'écrivain américain Ernest Hemingway. Il effectue son service militaire en Algérie en 1957 dans les parachutistes. Le 27 mars 1961, Claude Brasseur épouse Peggy Roche, mannequin et journaliste de mode, qui deviendra après leur divorce la compagne de Françoise Sagan (elle meurt en 1991), puis, en 1970, Michèle Cambon avec qui il a un fils, Alexandre Brasseur. Alors qu'il est sélectionné pour les Jeux olympiques d'hiver de 1964 à Innsbruck dans l'équipe de France de bobsleigh, un grave accident aux entraînements empêche l'équipe de se présenter à l'épreuve. 

Carrière sportive

Il s'adonne, parallèlement, à la compétition automobile, remportant comme copilote de Jacky Ickx le rallye Paris-Dakar en 1983. Il a également participé à plusieurs reprises, au volant de Simca 1000 Rallye, à des courses automobiles avec le Star Racing Team dans le cadre d'épreuves en circuits du Simca Racing Team.

Engagement

En 2013, il a signé le « manifeste des 343 salauds » lancé par le magazine Causeur.fr, qui proteste contre un projet gouvernemental de pénalisation des clients de prostituées. 

Mort

Il meurt le 22 décembre 2020 à l'âge de 84 ans.

Distinctions

  • 2007 : Président de la 32e cérémonie des César

Décorations

  • Officier de l'ordre national du Mérite. Il a été fait chevalier le 25 mars 2004, puis a été promu officier par décret du 13 mai 2016.
  • Officier de la Légion d'honneur. Il a été fait chevalier le 18 novembre 2008, puis a été promu officier par décret du 30 décembre 2016.

Récompenses

  • César 1977 : Meilleur acteur dans un second rôle pour Un éléphant ça trompe énormément
  • César 1980 : Meilleur acteur pour La Guerre des polices

Nominations

  • César 1979 : Meilleur acteur et Meilleur acteur dans un second rôle pour Une histoire simple
  • César 1993 : Meilleur acteur pour Le Souper
  • Molières 2000 : Molière du comédien pour À torts et à raisons
  • Molières 2015 : Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé pour La Colère du Tigre
  • Globes de Cristal 2015 : Meilleur comédien pour La Colère du Tigre
Brasseur Claude

Filmographie

Théâtre

  • 1955 : Judas de Marcel Pagnol, mise en scène Pierre Valde, théâtre de Paris
  • 1956 : Bon appétit Monsieur de Gilbert Laporte, mise en scène Alfred Pasquali, théâtre de l'Athénée
  • 1960 : Un ange qui passe de Pierre Brasseur, mise en scène de l'auteur, théâtre des Célestins
  • 1961 : Football de Pol Quentin et Georges Bellak, mise en scène Michel Fagadau, théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 1962 : Tartuffe ou l'Imposteur de Molière, mise en scène Roger Planchon, théâtre de la Cité de Villeurbanne
  • 1964 : Match, mise en scène Christian Gérard, théâtre de la Gaîté Montparnasse
  • 1966 : La Calèche de Jean Giono, mise en scène Jean-Pierre Grenier, théâtre Sarah Bernhardt
  • 1966 : Britannicus de Jean Racine, mise en scène Sady Rebbot, théâtre de l'Athénée
  • 1967 : Bleus, blancs, rouges ou les Libertins de Roger Planchon, mise en scène de l'auteur, théâtre de la Cité Villeurbanne, Festival d'Avignon
  • 1967 : Tartuffe ou l'Imposteur de Molière, mise en scène Roger Planchon, festival d'Avignon
  • 1968 : Dans le vent de Roger Planchon, mise en scène de l'auteur, théâtre de la Cité Villeurbanne
  • 1968 : Le Dernier Adieu d'Armstrong de John Arden, mise en scène Jacques Rosner, théâtre de la Cité Villeurbanne
  • 1968 : Bleus, blancs, rouges ou les Libertins de et mise en scène Roger Planchon, théâtre de la Cité Villeurbanne
  • 1968 : Tartuffe ou l'Imposteur de Molière, mise en scène Roger Planchon, théâtre de la Cité Villeurbanne
  • 1968 : Dans le vent de et mise en scène Roger Planchon, théâtre de la Cité Villeurbanne
  • 1968 : Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, mise en scène Roger Planchon, théâtre de la Cité Villeurbanne
  • 1969 : 7 + quoi ? de François Billetdoux, théâtre du Gymnase
  • 1971 : Du côté de chez l'autre d'Alan Ayckbourn, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre de la Madeleine
  • 1974 : Les Jeux de la nuit de Frank D. Gilroy, mise en scène Andréas Voutsinas, théâtre Fontaine
  • 1979 : À nous de jouer de Félicien Marceau, mise en scène Andréas Voutsinas, théâtre Hébertot
  • 1987 : George Dandin ou le Mari confondu de Molière, mise en scène Roger Planchon, TNP Villeurbanne
  • 1989 : Le Souper de Jean-Claude Brisville, mise en scène Jean-Pierre Miquel, théâtre Montparnasse
  • 1991 : Le Souper de Jean-Claude Brisville, mise en scène Jean-Pierre Miquel, théâtre des Célestins
  • 1993 : Le Dîner de cons de Francis Veber, mise en scène Pierre Mondy, théâtre des Variétés
  • 1995 : La Dernière Salve de Jean-Claude Brisville, mise en scène Marcel Bluwal, théâtre Montparnasse
  • 1999 : À torts et à raisons de Ronald Harwood, mise en scène Marcel Bluwal, théâtre Montparnasse
  • 2001 : À torts et à raisons de Ronald Harwood, mise en scène Marcel Bluwal, théâtre des Célestins
  • 2002 : Conversations avec mon père d'Herb Gardner, mise en scène Marcel Bluwal, Centre national de création d'Orléans, théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 2005 : Dieu est un steward de bonne composition d'Yves Ravey, mise en scène Jean-Michel Ribes, théâtre du Rond-Point, théâtre national de Nice, tournée
  • 2007 : Mon père avait raison de Sacha Guitry, mise en scène Bernard Murat, théâtre Édouard VII
  • 2012 : Tartuffe ou l'Imposteur de Molière, mise en scène Marion Bierry, Théâtre national de Nice, tournée, Théâtre de Paris
  • 2014 : La Colère du Tigre de Philippe Madral, mise en scène Christophe Lidon, Théâtre Montparnasse
  • 2015 : La Colère du Tigre de Philippe Madral, mise en scène Christophe Lidon, tournée
  • 2016 : Jacques Daniel de Laurent Baffie, mise en scène de l'auteur, Théâtre de la Madeleine
  • 2017 : L'Indigent philosophe de Marivaux, mise en scène Christophe Lidon, Théâtre de l'Atelier

Télévision

  • 1960 : Le Paysan parvenu de René Lucot
  • 1965 : La Misère et la Gloire d'Henri Spade
  • 1965 : Le Mystère de la chambre jaune de Jean Kerchbron : Rouletabille
  • 1965 : Dom Juan ou le Festin de pierre de Marcel Bluwal
  • 1967 : Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux, réalisation Marcel Bluwal
  • 1967 : La Bonne Peinture de Philippe Agostini : le peintre Lafleur
  • 1968 : la Double Inconstance de Marivaux, mise en scène et réalisation Marcel Bluwal
  • 1969 : Les Eaux mêlées de Jean Kerchbron
  • 1970 : Au théâtre ce soir : Match de Michel Fermaud, mise en scène Jean-Pierre Grenier, réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Marigny
  • 1971 : La Brigade des maléfices de Claude Guillemot : Eugène Laurentin
  • 1971 - 1973 : Les Nouvelles Aventures de Vidocq de Marcel Bluwal : François Vidocq
  • 1988 : L'Argent de Jacques Rouffio
  • 1989 : Le Prix du silence de Jacques Ertaud
  • 1989 : Haute Tension, épisode Eaux troubles d'Alain Bonnot : Attila Minos
  • 1992 : Prêcheur en eaux troubles de Georges Lautner
  • 1996 : Le Juste (série en 5 épisodes)
  • 1996 : Petite Sœur de Marion Sarraut
  • 1999 : Vega de Laurent Heynemann
  • 2003 : Soraya de Lodovico Gasparini
  • 2003 : Franck Keller (série en 5 épisodes)
  • 2005 : Edda de Giorgio Capitani
  • 2006 : L'Oncle de Russie de Francis Girod
  • 2007 : Les Prédateurs de Lucas Belvaux
  • 2007 : Myster Mocky présente (1 épisode) de Jean-Pierre Mocky
  • 2008 : Ah, c'était ça la vie ! de Franck Apprederis
  • 2010 : Au bas de l'échelle de Arnaud Mercadier
  • 2010 : Vieilles Canailles d'Arnaud Sélignac
  • 2011 : Le Grand Restaurant 2 de Gérard Pullicino
  • 2012 : Un autre monde de Gabriel Aghion
  • 2013 : Y'a pas d'âge (série, programme court)
  • 2015 : No Limit (saison 3)
  • 2015 : La Minute vieille

Discographie

  • 1986 : Chasseur de rêves

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article