Péry d'Alincourt Jacqueline

Publié le par Mémoires de Guerre

Jacqueline Pery d'Alincourt, née Jacqueline de La Rochebrochard, le 20 décembre 1919 à La Charrière et morte le 21 avril 20091, est une résistante française. 

Péry d'Alincourt Jacqueline

Jeunesse

Jacqueline de La Rochebrochard étudie au lycée Molière de Paris. À la veille de la guerre, elle épouse Joseph de Lorne d'Alincourt, officier d'active.

L'Occupation

En mars 1941, Jacqueline apprend la mort de son mari, prisonnier de guerre en Allemagne. Pendant l'été 1942, elle est présentée, par son amie Claire Chevrillon, à un certain Gautier (Jean Ayral du BCRA). À la mi-1943, elle devient l'un des courriers de Germain (Hugues Limonti). Dans l'équipe parisienne de Daniel Cordier, Jacqueline d'Alincourt est Violaine. Arrêtée le 24 septembre 1943, Jacqueline est interrogée par la Gestapo de la rue des Saussaies, puis internée à Fresnes.

La Déportation

Transférée à Romainville, elle est déportée en Allemagne par le transport du 18 avril 1944. À Ravensbrück, elle rencontre Germaine Tillion, Suzanne Hiltermann, Geneviève de Gaulle, Anise Postel-Vinay et Marie Skobtsov. Le 24 avril 1945, Jacqueline d'Alincourt est remise à la Croix-Rouge suédoise.

Après la guerre

Mariée à Pierre Pery, rescapé de Buchenwald, elle participe, dans les lycées et collèges notamment, à faire connaître la Résistance et la déportation.

Distinctions

  • Commandeur de la Légion d'honneur
  • Grand-croix de l’ordre national du Mérite (remise le 4 décembre 1999 par Geneviève de Gaulle)

Publié dans Résistants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article