Christlich Demokratische Union Deutschlands (CDU)

Publié le par Mémoires de Guerre

L’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (Christlich Demokratische Union Deutschlands, CDU) est un parti politique allemand fondé en 1945. 

Christlich Demokratische Union Deutschlands (CDU)

Se référant au courant démocrate-chrétien européen, elle est la principale formation de la droite allemande. Elle est présente sur tout le territoire de la République fédérale, à l'exception de la Bavière, où la tendance démocrate-chrétienne est représentée par l'Union chrétienne-sociale (CSU) ; la coopération des deux partis au plan fédéral est appelée la CDU/CSU. La CDU d'Angela Merkel est au pouvoir depuis les élections fédérales de 2005, d'abord dans une « Grande coalition » avec le SPD. Lors des élections fédérales de 2009, la CDU/CSU est restée le premier parti au niveau fédéral et gouverne depuis lors en coalition avec les libéraux du FDP (Freie Demokratische Partei). Fondée en 1945 à Berlin et en Rhénanie, à la suite de la chute du Troisième Reich, elle s'est organisée entre 1945 et 1949 dans les Länder des zones d'occupation occidentales. Elle s'est unie au niveau fédéral en 1950. Une partie importante de ses membres (Konrad Adenauer, entre autres) est originaire de l'ancien parti ZentrumParti du centre »), d'inspiration catholique, existant avant la Seconde Guerre mondiale. Toutefois, à la différence de celui-ci, elle réunit catholiques et protestants. Dès 1949, elle devient le premier parti de la République fédérale d'Allemagne en préconisant une troisième voie entre socialisme et capitalisme, inspirée par l'humanisme chrétien. Son président Konrad Adenauer devient le premier chancelier de l'après-guerre.

Il contribue à la réinsertion de l'Allemagne sur la scène internationale et notamment européenne, en participant à la création de la Communauté européenne du charbon et de l'acier puis de la Communauté économique européenne. Il préside aussi au miracle économique des années 1950 et 1960. Alliée au Parti libéral-démocrate (FDP), représentant de la bourgeoisie laïque, elle est contraint de constituer une « Grande coalition » avec son principal rival, le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) de 1966 à 1969. Elle traverse ensuite une longue période d'opposition. Sous la direction d'Helmut Kohl, elle revient au pouvoir en 1982 en reconstituant son alliance avec le FDP. Elle infléchit sa politique dans un sens plus libéral, promouvant une « adaptation du modèle rhénan » à la nouvelle donne économique mondiale. Le chancelier Kohl bénéficie de l'aura que lui apporte la réunification, c’est-à-dire l'intégration de la République démocratique allemande dans le giron fédéral, à la suite de la chute du Mur de Berlin en 1989. Néanmoins, le gouvernement doit faire face au coût économique de la réunification et à la montée du chômage. La CDU fusionne en 1990 avec son équivalent est-allemand. En 1990 et 1994, la CDU remporte les élections législatives et Helmut Kohl demeure au poste de chancelier. Battue en 1998, elle retourne dans l'opposition.

Elle accepte de soutenir le président de la CSU Edmund Stoiber pour la course à la chancellerie en 2002, mais il échoue de justesse : bien que l'alliance CDU-CSU dépasse tous les autres partis en nombre de voix, le SPD conserve le pouvoir grâce à son alliance avec le parti vert. Dès lors, la présidente de la CDU Angela Merkel conduit la campagne de 2005. Mais le tournant qu'elle préconise est jugé trop libéral par nombre de dirigeants du parti. La victoire qui s'annonçait triomphale est finalement plus limitée. La CDU et son alliée la CSU n'arrivent en tête que de justesse, et sont contraintes de conclure une seconde "grande coalition" avec le SPD pour gouverner et porter Angela Merkel à la chancellerie. L'alliance va jusqu'au bout de la législature de quatre ans, puis, après les élections de 2009, cède la place à une coalition noire-jaune plus classique, toujours conduite par Merkel, secondée par le libéral Guido Westerwelle. Six mois après sa formation, la coalition perd les élections législatives régionales de 2010 en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et sa majorité au Conseil fédéral. En 2011, Stefan Mappus, ministre-président du Bade-Wurtemberg, Land dirigé par la CDU depuis 1953, est battu par une coalition menée par l'écologiste Winfried Kretschmann.

Konrad Adenauer

Konrad Adenauer

Dirigeants

Présidents du parti

Secrétaires généraux

  • 7 novembre 1998 - 10 avril 2000 : Angela Merkel
  • novembre 2000 - 22 décembre 2004 : Laurenz Meyer
  • 24 janvier 2005 - 1er décembre 2005 : Volker Kauder
  • 20 février 2006 - 24 octobre 2009 : Ronald Pofalla
  • 28 octobre 2009 - : Hermann Gröhe

Gouvernements fédéraux avec participation de la CDU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article