Balpêtré Antoine

Publié le par Mémoires de Guerre

Théophile Louis Antoine Balpêtré est un acteur français, né le 3 mai 1898 à Lyon et mort le 29 mars 1963 à Paris.

Balpêtré Antoine
Balpêtré Antoine
Balpêtré Antoine
Balpêtré Antoine
Balpêtré Antoine

Carrière

Après un Premier Prix au Conservatoire en 1919, il est engagé au Théâtre de l’Odéon avant d’entrer à la Comédie Française en 1934. Il enchaine les rôles et est l’interprète de Molière, Pirandello, Hugo, Racine, Edmond Rostand, Shakespeare, Paul Claudel et de bien d‘autres auteurs. Au cinéma, après cinq films tournés dans les années 1930, il devient sous l’Occupation l’un des acteurs de second rôle les plus demandés. On peut citer La Main du diable de Maurice Tourneur (1942), L'assassin habite au 21 (1942) et Le Corbeau de Henri-Georges Clouzot (1943), films produits par la firme allemande Continental

Cela lui vaut d’être emprisonné pendant quelques mois à la Libération et d’être révoqué de la Comédie Française. Ensuite, il apparait notamment dans Justice est faite (1950) et Nous sommes tous des assassins (1952) d’André Cayatte, Le Plaisir de Max Ophuls (1952), Le Rouge et le Noir de Claude Autant-Lara (1954), Katia de Robert Siodmak (1959). Sur scène, il trouve l’un de ses derniers rôles dans La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams. Il a écrit un livre de souvenirs, Comédies chez Molière.

Filmographie

  • 1933 : La Maison du mystère de Gaston Roudès
  • 1933 : L'Agonie des aigles de Roger Richebé
  • 1935 : Gaspard de Besse d'André Hugon : Cabasse
  • 1939 : Le monde tremblera ou La Révolte des vivants de Richard Pottier
  • 1939 : Le Duel de Pierre Fresnay
  • 1942 : La Main du diable de Maurice Tourneur
  • 1942 : L'assassin habite au 21 de Henri-Georges Clouzot
  • 1942 : Picpus de Richard Pottier
  • 1943 : Le Corbeau de Henri-Georges Clouzot : le docteur Delorme
  • 1946 : Le Visiteur de Jean Dréville
  • 1947 : Paysans noirs de Georges Régnier
  • 1947 : La Figure de proue de Christian Stengel : Le père Morfouage
  • 1947 : Fort de la solitude de Robert Vernay
  • 1948 : Le Paradis des pilotes perdus de Georges Lampin
  • 1949 : Fantômas contre Fantômas de Robert Vernay
  • 1949 : Plus de vacances pour le bon dieu de Robert Vernay
  • 1949 : Millionnaires d'un jour d'André Hunebelle : Toubib
  • 1949 : Orage d'été de Jean Gehret
  • 1949 : Suzanne et ses brigands d'Yves Ciampi : Bevardel
  • 1950 : Le Journal d'un curé de campagne de Robert Bresson : le docteur Delbende
  • 1950 : Bel Amour de François Campaux
  • 1950 : Justice est faite d'André Cayatte : le Président
  • 1950 : Dieu a besoin des hommes de Jean Delannoy : le père Gourvennec
  • 1952 : Nous sommes tous des assassins d'André Cayatte : Dr Dutoit
  • 1952 : Le Fils de Lagardère (Il figlio di Lagardere) de Fernando Cerchio
  • 1952 : Le Chemin de Damas de Max Glass : Gamaliel
  • 1952 : Le Plaisir de Max Ophuls - dans le sketch : "La maison Tellier"
  • 1953 : Avant le déluge d'André Cayatte : M. Dutoit
  • 1953 : La Rage au corps de Ralph Habib
  • 1953 : La neige était sale de Luis Saslavsky : Holtz
  • 1953 : Alerte au sud de Jean Devaivre
  • 1953 : Mourez, nous ferons le reste de Christian Stengel
  • 1953 : Adam est Eve de René Gaveau
  • 1954 : Le Rouge et le Noir de Claude Autant-Lara : L'abbé Pirard
  • 1954 : Femmes libres (Una donna libera) de Vittorio Cottafavi
  • 1954 : La Maison du souvenir (Casa ricordi) de Carmine Gallone
  • 1955 : Il piccolo vetraio de Giorgio Capitani
  • 1955 : Si Paris nous était conté de Sacha Guitry  : Verlaine
  • 1955 : Le Dossier noir d'André Cayatte : Dutoit
  • 1956 : Le Cas du docteur Laurent de Jean-Paul Le Chanois
  • 1956 : Les Aventures de Till l'espiègle de Gérard Philipe
  • 1957 : Arènes joyeuses de Maurice de Canonge
  • 1957 : Les Vampires (I vampiri) de Riccardo Freda
  • 1958 : Ce corps tant désiré de Luis Saslavsky
  • 1959 : Une fille pour l'été d'Édouard Molinaro
  • 1959 : Katia de Robert Siodmak : Kilbatchich
  • 1960 : Les Mains d'Orlac d'Edmond T. Gréville - "à mettre sous réserves"
  • 1960 : Le Président de Henri Verneuil
  • 1960 : L'espionne sera à Nouméa de Georges Péclet
  • 1961 : Le cave se rebiffe de Gilles Grangier  : Lucas Malvoisin
  • 1962 : Le Livre de San Michele (Axel Munthe, der Arzt von San Michele) de Giorgio Capitani et Rudolf Jugert : Leblanc
  • 1962 : La Salamandre d'or de Maurice Regamey
  • 1962 : La Chambre ardente de Julien Duvivier : Dr. Hermann
  • 1962 : Mathias Sandorf de Georges Lampin

Théâtre

  • 1923 : La Couronne de carton de Jean Sarment, Théâtre de l'Odéon
  • 1924 : Jésus de Nazareth de Paul Demasy, mise en scène Firmin Gémier, Théâtre de l'Odéon
  • 1924 : Ysabeau de Paul Fort, mise en scène Firmin Gémier, Théâtre de l'Odéon
  • 1926 : Parmi les loups de Georges-Gustave Toudouze, mise en scène Firmin Gémier, Théâtre de l'Odéon
  • 1926 : Le Dernier Empereur de Jean-Richard Bloch, mise en scène Armand Bour, Théâtre de l'Odéon
  • 1928 : Le Jeu de l'amour et de la mort de Romain Rolland, mise en scène Firmin Gémier, Théâtre de l'Odéon
  • 1931 : Le Sauvage de Tristan Bernard, mise en scène Henri Burguet, Théâtre Albert 1er
  • 1933 : Libeleï et Les Derniers Masques d'Arthur Schnitzler, mise en scène Georges Pitoëff, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1934 : La Couronne de carton de Jean Sarment, Comédie-Française
  • 1934 : L'Otage de Paul Claudel, mise en scène Émile Fabre, Comédie-Française
  • 1935 : Madame Quinze de Jean Sarment, mise en scène de l'auteur, Comédie-Française
  • 1937 : Chacun sa vérité de Luigi Pirandello, mise en scène Charles Dullin, Comédie-Française
  • 1937 : Les affaires sont les affaires d'Octave Mirbeau, mise en scène Fernand Ledoux, Comédie-Française
  • 1938 : Iphigénie de Racine, mise en scène Marie Ventura, Comédie-Française
  • 1938 : Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Pierre Dux, Comédie-Française
  • 1938 : Tricolore de Pierre Lestringuez, mise en scène Louis Jouvet, Comédie-Française
  • 1939 : L'Amour médecin de Molière, Comédie-Française
  • 1939 : Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, mise en scène Pierre Dux, Comédie-Française
  • 1939 : Le Jeu de l'amour et de la mort de Romain Rolland, mise en scène Denis d'Inès, Comédie-Française
  • 1940 : Le Carrosse du Saint-Sacrement de Prosper Mérimée, mise en scène Jacques Copeau, Comédie-Française
  • 1940 : Le Cid de Corneille, mise en scène Jacques Copeau, Comédie-Française
  • 1940 : La Nuit des rois de William Shakespeare, mise en scène Jacques Copeau, Comédie-Française
  • 1941 : Noé d'André Obey, mise en scène Pierre Bertin, Comédie-Française
  • 1941 : Lucrèce Borgia de Victor Hugo, mise en scène Émile Fabre, Comédie-Française
  • 1942 : Gringoire de Théodore de Banville, mise en scène Denis d'Inès, Comédie-Française
  • 1942 : Hamlet de William Shakespeare, mise en scène Charles Granval, Comédie-Française
  • 1943 : Vidocq chez Balzac d'Émile Fabre d'après Honoré de Balzac, mise en scène Émile Fabre, Comédie-Française
  • 1943 : Le Chevalier à la mode de Florent Carton Dancourt, mise en scène Jean Meyer, Comédie-Française
  • 1943 : La Reine morte d'Henry de Montherlant, mise en scène Pierre Dux, Comédie-Française, Théâtre des Célestins
  • 1943 : Iphigénie à Delphes de Gerhart Hauptmann, mise en scène Pierre Bertin, Comédie-Française
  • 1943 : Le Soulier de satin de Paul Claudel, mise en scène Jean-Louis Barrault, Comédie-Française
  • 1944 : Horace de Corneille, mise en scène Mary Marquet, Comédie-Française
  • 1946 : Winterset de Maxwell Anderson, mise en scène André Certes, Théâtre des Carrefours
  • 1947 : Borgia de Herman Closson, mise en scène Claude Sainval, Comédie des Champs-Elysées
  • 1951 : Vogue la galère de Marcel Aymé, mise en scène Georges Douking, Théâtre de la Madeleine
  • 1952 : Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare, mise en scène Jean-Louis Barrault, Théâtre des Célestins
  • 1954 : La Roulotte de Michel Duran, mise en scène Alfred Pasquali, Théâtre Michel
  • 1956 : La Gueule du loup de Stephen Wendt Marc-Gilbert Sauvajon, mise en scène Marc-Gilbert Sauvajon, Théâtre de la Porte Saint-Martin
  • 1956 : La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams, mise en scène Peter Brook, Théâtre Antoine
  • 1960 : Le Signe de kikota de Roger Ferdinand, mise en scène Fernand Gravey, Théâtre des Nouveautés

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article