Hunebelle André

Publié le par Mémoires de Guerre

André Hunebelle est un réalisateur français né le 1er septembre 1896 à Meudon et mort le 27 novembre 1985 à Nice. 

Hunebelle André

Jeunesse

Il est le fils d’Édouard Benjamin Hunebelle et de Marie Thérèse Garambois. Sa famille paternelle, issue de corroyeurs d'Aire-sur-la-Lys, devient très puissante dans la seconde partie du XIXe siècle en se lançant dans la construction de chemins de fer puis dans la politique (mairies de Clamart et de Deauville) et les affaires. Ses tantes Gabrielle et Blanche épouseront respectivement les hommes d'État Georges Cochery et Georges Pallain et sa cousine Louise, le docteur Fernand Lamaze. Ingénieur, son père devient propriétaire agricole et maire en Algérie où André se marie une première fois en 1919. Même si son père avait déjà été intéressé par ce domaine (dépôt d'un brevet d'appareil de projection dès 1896), André Hunebelle a commencé tardivement sa carrière cinématographique. Après avoir préparé l'École polytechnique, comme l'avait fait son père, il s'engage dans l'armée en 1915 en devançant l'appel alors qu'il est en seconde année de Math Spé.

Verrerie

En 1925, il a un poste de responsabilité dans une verrerie semi industrielle en difficulté. Embrassant tous les aspects de ce métier, il se fait créateur pour relancer l'affaire. Ses premières œuvres (principalement vases, mais aussi lustrerie, cendriers, etc) sont encore empreintes du style Art Nouveau, floral et foisonnant mais vont en s'épurant et en se "géométrisant" tout en respectant les proportions des créations de la nature et s'inscrivent dans la transition vers le style Art Déco. Entre 1927 et 1931, il édite ses verreries de table qu'il diffuse en ouvrant un magasin sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris.

Cinéma

Son activité de Maître Verrier cesse en 1938 et sa reconversion dans l'industrie du cinéma (comme producteur, puis réalisateur) date de 1941. Il fait débuter Michel Audiard dans la carrière de scénariste et dialoguiste avec le film Mission à Tanger, dans lequel il affiche d'emblée son sens très particulier de la repartie. Après avoir réalisé de nombreuses comédies comme Les Trois Mousquetaires, Monsieur Taxi, Ma femme est formidable, Taxi, Roulotte et Corrida, il délaisse ce genre et se tourne vers le film de cape et d'épée avec le film Le Bossu. Considéré comme celui qui tira Louis de Funès de l'anonymat en lui donnant le rôle principal dans le film Taxi, Roulotte et Corrida, il le dirigera plusieurs fois dans sa carrière, entre autres avec Jean Marais dans sa trilogie des Fantômas. 

Après les Fantômas le film Sous le signe de Monte-Cristo, une adaptation moderne, marque un mélange de genres de ses films de cape et d'épée et les comédies d'aventure comme la trilogie suivante : Paul Barge en héros comme Marais, jeunes vedettes comme Claude Jade et Anny Duperey en héroïne et un casting exemplaire des véterans comme Pierre Brasseur, Michel Auclair et Raymond Pellegrin. La plupart des dialogues de ses films sont signés par Jean Halain, son fils, qui devint par la suite le scénariste de Louis de Funès. Sa fille Anne-Marie, qui fut un temps actrice, épousera Jean Marion, compositeur de plusieurs des musiques des films d'André. André Hunebelle reste encore aujourd'hui l'un des réalisateurs français ayant connu le plus de succès. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article