Boué de Lapeyrère Auguste

Publié le par Roger Cousin

Boué de Lapeyrère AugusteAuguste Manuel Hubert Gaston Marie Boué de Lapeyrère, né à Castéra-Lectourois (Gers) le 18 janvier 1852 et mort à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 17 février 1924, est un amiral français, ministre de la Marine de 1909 à 1911. Il est né dans une famille de marins : son oncle est le vice-amiral Augustin Dupouy, qui devient son tuteur à la mort de son père.  Il entre à l'École navale en octobre 1869. Il participe aux campagnes du Tonkin et se révèle meneur d'hommes et bon manœuvrier.

Contre-amiral en 1902, il devient commandant en chef de la division navale de l'Atlantique de 1904 à 1906, où il a pour aide de camp Pierre Loti. Il est promu vice-amiral en 1908, commandant la division de la Baltique, puis préfet maritime de Brest. Ministre de la Marine du 24 juillet 1909 au 1er mars 1911, dans les gouvernements Aristide Briand (1) et Aristide Briand (2). Il réorganise les services et fait construire de nombreux bâtiments, notamment des dreadnoughts de la classe « Courbet ».

En 1914, il est commandant en chef de la première armée navale alliée en Méditerranée. Malgré des succès notables, l'affaire du croiseur-cuirassé Léon-Gambetta, torpillé par un sous-marin allemand, provoque sa démission. Admis dans la réserve en 1916, il se retire à Pau. Il lança le service de l'Aéronautique maritime, à l'origine de l'Aviation navale actuelle. Grand-croix de la Légion d'honneur en avril 1921. Son corps a été transféré aux Invalides en 1931. Son fils, Robert Boué de Lapeyrère, fut critique d'art, poète auteur de nombreux sonnets et membre de la Société archéologique du Gers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article