Hunsche Otto

Publié le par Mémoires de Guerre

Heinrich Otto Hunsche (15 septembre 1911 à Recklinghausen; né le 2 septembre 1994 à Mülheim an der Ruhr) est un juriste et un conseiller d’État allemand au Reichssicherheitshauptamt (RSHA). En tant que membre du Sonderkommandos Eichmann, Hunsche a participé à la déportation des Juifs en Hongrie et a été condamné à douze ans de prison en 1969. 

Hunsche Otto

Membre du RSHA

Fils d’un marchand, il étudie le droit et obtient son doctorat. Il adhère à la SA en 1933 et au NSDAP en 1937, et à partir de 1935 il est membre de la Ligue nationale socialiste de droit. En 1938, il est juge adjoint au Landgericht d’Elbing. Après avoir trouvé un emploi à la Gestapo en 1939, il travaille à partir de 1940 à la Gestapo de Berlin, puis comme chef de la Gestapo de Düsseldorf. À partir de novembre 1941, il travaille comme chef de section représentant et à partir de l’automne 1942 comme chef de section dans l’unité dite Eichmann (IV B 4b - Droit) du RSHA sous Adolf Eichmann. Ses fonctions comprenaient des questions juridiques concernant notamment la déchéance de la nationalité et la confiscation des biens des victimes de déportation. En octobre 1942, Hunsche, qui était autorisé à porter l’uniforme d’un SS-Hauptsturmführer, a participé à l’une des conférences de suivi de la Conférence de Wannsee sur la solution finale de la question juive au sein du RSHA.

Sonderkommando Eichmann

De mars à novembre 1944, Hunsche est membre du Sonderkommandos Eichmann, qui a pour mission d’éliminer et de concentrer les juifs hongrois de la vie publique, puis de les déporter et de les exterminer, à l’exception de ceux qui sont pleinement capables de travailler. " Dans ce cadre, il a également été conseiller juridique pour les questions juives" au ministère hongrois de l’intérieur. Après la fin officielle des déportations, Hunsche organise, sous sa propre responsabilité, la déportation de Juifs hongrois du camp d’internement de Kistarcsa vers le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Le 16 avril 1945, Otto Hunsche et Hermann Krumey accompagnent le représentant du comité de sauvetage juif de Budapest, Rudolf Kasztner, dans le ghetto de Theresienstadt pour une représentation du film de propagande Theresienstadt. Un documentaire de la "colonie juive" pour contrer la propagande étrangère abominable sur les meurtres de masse de Juifs.

Après la guerre

Hunsche est arrêté le 12 mai 1945 dans un alpage près d’Altaussee, puis interné jusqu’en 1948. Après sa sortie du camp d’internement d’Esterwegen, il est considéré comme "suiveur" dans le cadre de la dénazification. Hunsches figurait dans le livre brun de la RDA. Les membres du Sonderkommando Eichmann ont fait l’objet d’une enquête après la fin de la guerre sur la déportation des Juifs hongrois. Alors qu’Adolf Eichmann est condamné à mort en 1961 à Jérusalem et exécuté plus tard, Hunsche et Eichmann sont arrêtés pour la première fois en 1957. Hunsche a été condamné par le tribunal régional de Francfort-sur-le-Main à cinq ans de prison pour complicité de meurtre en 1962. 

En raison de la détention préventive et d’autres circonstances, il n’a purgé que deux des cinq ans de prison et a été libéré en février 1963. Cet arrêt a toutefois été annulé par le Bundesgerichtshof (BGH) le 20 mai 1963 en fonction d’une correction de la peine. Le procès a été lié à celui de Krumey et connu sous le nom de Krumey-Hunsche. Dans ce procès, Hunsche, défendu par Hans Laternser, est acquitté le 3 février 1965. Krumey a été condamné à cinq ans de prison et, après l’annulation de ce jugement par le BGH, un nouveau procès a eu lieu. Le 29 août 1969, Hunsche est condamné à douze ans de prison pour complicité de meurtre et Krumey à la prison à vie. On ne sait rien de l’avenir de Hunsche. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article