Altmann Charlotte Elisabeth

Publié le par Mémoires de Guerre

Charlotte Altmann, née le 5 mai 1908 à Kattowitz, ville située sur le Kłodnica et le Rawa en Pologne et décédée le 22 février 1942 à Pétropolis.

Altmann Charlotte Elisabeth

Stefan Zweig

Petite-fille d’un rabbin de Francfort, émigrée en Angleterre avec son frère Manfred. À partir de 1934, elle devient secrétaire de Stefan Zweig* à Londres et partagera bientôt sa vie. Le couple se marie en 1939 et s’établit à Bath (Angleterre). « Lotte » accompagne son époux en exil au Brésil et, souffrant d'une maladie grave, s'empoisonne avec lui le 22 février 1942 à Pétropolis. Selon le rapport de la police, on la trouva portant « une combinaison à fleurs; son bras gauche enlaçait la poitrine de l'homme » (F. et S. Zweig, L'amour inquiet, Correspondance, 1912-1042, Paris, des femmes, 1987, p.435).

Le 22 février 1942, avec son épouse Elisabeth Charlotte Altman, atteinte d'une maladie grave, Stefan Zweig se donnera la mort en absorbant du Véronal, à Petropolis, sur les hauteurs de Rio, pendant le carnaval. Il avait appris la chute de Singapour. Dans un message d'adieu, il écrit :

« Maintenant que le monde de mon langage a disparu et que ma patrie spirituelle, l'Europe, s'est détruite elle-même [...] mes forces sont épuisées par les longues années d'errance. Je pense qu'il vaut mieux mettre fin à temps et la tête haute à une existence où le travail intellectuel a toujours été la joie la plus pure et la liberté individuelle le bien suprême de ce monde.

Je salue tous mes amis. Puissent-ils voir encore l'aurore après la longue nuit. Moi je suis trop impatient, je pars avant eux ».

Publié dans Ecrivains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article