Bacall Lauren

Publié le par Mémoires de Guerre

Lauren Bacall, nom de scène de Betty Joan Perske, née le 16 septembre 1924 et morte le 12 août 2014 à New York, est une actrice américaine. Surnommée « The Look » (Le Regard), elle est connue notamment pour sa voix rauque caractéristique, son regard sensuel et ses rôles de femme fatale. Elle a commencé sa carrière en tant que mannequin3. Elle a été la dernière épouse de l'acteur Humphrey Bogart. En 1999, Lauren Bacall a été classé 20e actrice de légende dans le classement AFI's 100 Years... 100 Stars de l'American Film Institute (AFI). 

Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren
Bacall Lauren

Jeunesse

Betty Joan Perske naît le 16 septembre 1924 dans le quartier du Bronx à New York. Elle est la fille unique de Natalie (née Weinstein-Bacal), une secrétaire, et de William Perske, un vendeur. Ses deux parents sont issus de l'immigration juive de l'Europe centrale. Lauren Bacall rapporte dans ses mémoires que sa mère, née à Ellis Island, a ses racines en Roumanie et son père est né dans le New Jersey de parents immigrés originaires de la région de Valojyn en Biélorussie. Elle confie également qu'elle aurait fait de ses origines sa force intérieure. Betty n’a que cinq ans quand ses parents divorcent. Elle est alors élevée par sa mère, qui la pousse à apprendre la danse et la comédie.

Elle ne voit plus beaucoup son père et est très proche de sa mère. Elle décide de prendre le deuxième nom roumain de sa mère, Bacall. À l’adolescence, pendant ses études secondaires à la Julia Richman High School à New York, Lauren Bacall entame une carrière de mannequin au Garment Center. Parallèlement, elle fait de petites apparitions sur scène à Broadway. En 1941, elle quitte l'école et commence des études à l'American Academy of Dramatic Arts, où elle côtoie Kirk Douglas, alors qu'elle cumule un emploi d’ouvreuse de cinéma et de mannequin. Engagée par le magazine Harper's Bazaar en 1942 comme mannequin, elle en fait la couverture en mars 1943. Elle apparaît aussi dans Vogue. Elle se fait remarquer pour « sa grâce féline, ses cheveux blond épais et ses yeux bleu-verts ».

Carrière

Elle fait ses débuts sur les planches à Broadway en 1942, à l'âge de 17 ans dans Johnny 2 X 4. Selon l'autobiographie de Bacall, elle et une amie avaient gagné l'opportunité de rencontrer en 1940 leur idole, Bette Davis, à son hôtel. Des années plus tard, Davis rend visite à Bacall dans les coulisses pour la féliciter de sa prestation dans Applause, une comédie musicale basée sur le film Eve dans lequel Davis a joué. Elle dit à Bacall : « Tu es la seule qui pouvait jouer la pièce ». Durant la période où elle continue à être mannequin, la femme d'Howard Hawks, Nancy, tombe sur la couverture du Harper's Bazaar Magazine et presse son mari de lui faire passer une audition pour Le Port de l'angoisse. Cette dernière voit en elle la possibilité de réaliser l'ambition de son mari qui consiste à « créer » un nouveau profil de star de cinéma. Hawks demande à sa secrétaire de se renseigner sur elle mais, à la suite d'une incompréhension de cette dernière, elle lui envoie un billet d'avion pour Hollywood pour venir passer une audition. Hawks lui propose alors d'interpréter le personnage principal de son prochain film, Le Port de l'angoisse, adaptation du roman d'Ernest Hemingway, En avoir ou pas. Il lui fait signer un contrat de sept ans avec un salaire hebdomadaire de cent dollars et commence à s'occuper de sa carrière.

Hawks lui fait changer son prénom pour Lauren et Perske adopte définitivement le deuxième nom de sa mère, Bacall ; Lauren Bacall devient son nom de scène définitif (il y ajoute un « l », le nom de jeune fille de sa mère étant « Bacal »). Nancy Hawks la prend sous son aile. Nancy lui apprend à s'habiller de manière sophistiquée, la guide en matière d'élégance, dans ses goûts et manières. Bacall s'entraîne à avoir une voix plus basse, profonde et sexy. Lorsque Hawks l’emmène à Hollywood, il lui fait prendre des cours auprès d'un moniteur vocal pour abaisser la tonalité de sa voix. Lorsqu'Howard Hawks lui annonce qu'elle aura pour partenaire Humphrey Bogart, Lauren Bacall ne se montre guère enthousiaste, indiquant qu'elle aurait préféré jouer avec Cary Grant. Le tournage est marqué par deux événements importants pour Bacall. Premièrement, elle est terrifiée par la caméra et garde la tête baissée contre sa poitrine, levant seulement les yeux pour regarder son partenaire. C'est de là que lui vient son surnom « The Look ». Ceci reste comme sa marque de fabrique. Deuxièmement, sa relation avec Bogart quitte le registre professionnel et les deux acteurs entament une relation amoureuse, au grand dam de Hawks. L'alchimie entre les deux acteurs est visible à l'écran et la réplique de Bacall à Bogart « Si vous avez besoin de moi, vous n'avez qu'à siffler. Vous savez siffler, Steve ? Vous rapprochez vos lèvres comme ça et vous soufflez ! » est classée à la 34e place dans le « Top 100 » des répliques les plus mémorables de l'American Film Institute. Le film est un succès et, à seulement dix-neuf ans, avec sa voix rauque si particulière, sa carrière est lancée. Elle va désormais « incarner la femme fatale du film noir et de la comédie sophistiquée, personnifiant un idéal de beauté à la fois androgyne et féminin ».

Jack Warner la choisit alors pour un autre film noir, Agent secret (1945) avec Charles Boyer, pour lequel elle doit prendre l'accent anglais. Des années plus tard, elle admet l'avoir mal fait et déteste le film qui a été, par ailleurs, un échec, ce qui a affecté provisoirement sa carrière. En 1945, elle épouse Humphrey Bogart après que ce dernier eut divorcé, étant déjà marié. Ils sont considérés comme incarnant un couple modèle à Hollywood et restent ensemble jusqu'à la mort de l'acteur en 1957. Ils tournent ensemble trois films après Le Port de l'angoisse : Le Grand Sommeil (The Big Sleep), les Passagers de la nuit (Dark Passage) et Key Largo de John Huston. Dans les années 1950, l'actrice se tourne également vers la comédie, notamment dans Comment épouser un millionnaire et Les femmes mènent le monde. À la mort de Bogart, Bacall quitte la Californie pour New York où elle se produit au théâtre à Broadway. Elle joue dans plusieurs pièces jusqu'en 1995, dont Goodbye, Charley en 1959, Cactus Flower en 1965, Applause en 1970 et Woman of the Year en 1981. Si sa carrière cinématographique ralentit, elle ne n'abandonne pas pour autant et tourne régulièrement depuis 1959 avec des réalisateurs aussi différents que Sidney Lumet (Le Crime de l'Orient-Express) en 1974, Robert Altman (Health en 1979, Prêt-à-porter en 1994), ou Lars von Trier (Dogville en 2002). Dans les années 2000, elle se fait néanmoins critique du cinéma contemporain, s'en prenant à Nicole Kidman (« ce n'est pas une légende mais une débutante »), puis la défendant contre son ex-mari Tom Cruise (« c'est un malade »), déclarant notamment en 2005 : « Ils [les acteurs] ne pensent qu'à la célébrité. Les stars d'aujourd'hui n'ont pas la même stature que Bogie, Spencer Tracy, Henry Fonda et Jimmy Stewart ».

Fin de carrière

Pour faire face au Comité des activités-américaines du sénateur Joseph McCarthy, elle est membre du Comité pour le premier amendement (donc en faveur de la liberté d'expression), co-fondé par Philip Dunne, Myrna Loy, John Huston et William Wyler. Légende d'Hollywood, elle continue à tourner malgré son âge, même si depuis de nombreuses années elle n'assurait plus que des doublages dans des séries ou films d'animation. À la télévision, elle joue son propre rôle dans la série Les Soprano. En 1996, elle reçoit un César d'honneur, et en 2009 un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Elle a également écrit deux autobiographies : Par moi-même (Lauren Bacall : By Myself) en 1978, et Seule (Now) en 1984.  Lauren Bacall épouse Humphrey Bogart le 21 mai 1945 à Mansfield, dans l'Ohio. Noces et lune de miel ont lieu au « Malabar Farm State Park » à Lucas dans l'Ohio. Lauren a 20 ans et Bogart 45 ans. Ce dernier la surnomme « Baby » (Bébé). Leur union dure jusqu'à la mort de Bogart en 1957, d'un cancer de l'œsophage. Elle est ensuite en couple avec Frank Sinatra, qui la quitte.

Le 4 juillet 1961, elle épouse Jason Robards à Ensenada au Mexique, dont elle divorce en 1969, principalement à cause de l'alcoolisme dont il souffrait, révèlera-t-elle dans son autobiographie. De son mariage avec Humphrey Bogart, elle a deux enfants : un fils, Stephen Humphrey Bogart, né le 6 janvier 1949, producteur, réalisateur de documentaires et auteur, et une fille, Leslie Bogart, née le 23 août 1952, instructeur de yoga. Avec Jason Robards, elle a un fils, né le 16 décembre 1961, l'acteur Sam Robards. Lauren Bacall était la cousine germaine de Shimon Peres, né Szymon Perski et ancien président de l'État d’Israël et Lauréat du prix Nobel de la paix.  Lauren Bacall meurt le 12 août 2014 à New York à l'âge de à 89 ans, des suites d'un accident vasculaire cérébral massif dans son appartement qu'elle occupait de longue date, situé dans l'Upper West Side, dans l'immeuble appelé The Dakota, avec vue sur Central Park. Le 19 août 2014, une cérémonie est organisée à sa mémoire au funérarium Frank E. Campbell à New York. Y assistent, entre autres, les acteurs Anjelica Huston et Michael Douglas. 

Filmographie

  • 1944 Le port de l’angoisse ( to have and have not ) de Howard Hawks avec Walter Brennan + chansons
  • 1945 Agent secret ( confidential agent ) de Herman Shumlin avec Charles Boyer
  • 1946 Two guys from Milwaukee / Royal flush – de David Butler avec Dennis Morgan Seulement apparition & chansons
  • 1946 Le grand sommeil ( the big sleep ) de Howard Hawks avec Humphrey Bogart + chansons
  • 1947 Les passagers de la nuit ( dark passage ) de Delmer Daves avec Bruce Bennett
  • 1948 Key Largo – de John Huston avec Lionel Barrymore CM Screen snapshots: Photoplay Gold Medal Awards – de Ralph Staub avec Jack Benny Seulement apparition
  • 1949 La femme aux chimères / Jeune fou à la trompette ( young man with a horn / young man of music / young man with a trumpet ) de Michael Curtiz avec Kirk Douglas
  • 1950 Le roi du tabac ( bright leaf ) de Michael Curtiz avec Gary Cooper
  • 1953 Comment épouser un millionnaire ( how to marry a millionaire ) de Jean Negulesco avec Rory Calhoun
  • 1954 Les femmes mènent le monde ( woman’s world / a woman’s world ) de Jean Negulesco avec Fred MacMurray 
  • 1955 L’allée sanglante ( blood alley ) de William A. Wellman avec John Wayne
  • 1955 La toile de l’araignée ( the cobweb ) de Vincente Minnelli avec Richard Widmark 
  • 1955 Motion Picture Theatre Celebration – de avec George Murphy Seulement apparition
  • 1956 Ecrit sur le vent / Ecrit dans le vent ( written on the wind ) de Douglas Sirk avec Rock Hudson
  • 1957 La femme modèle ( designing woman ) de Vincente Minnelli avec Gregory Peck
  • 1958 La femme que j’aimais ( the gift of love ) de Jean Negulesco avec Robert Stack
  • 1959 Aux frontières des Indes ( northwest frontier / flame over India ) de Jack Lee Thompson avec Kenneth More
  • 1964 La mission de monsieur Manning ( shock treatment ) de Denis Sanders avec Roddy McDowall 
  • 1964 Une vierge sur canapé ( sex and the single girl ) de Richard Quine avec Henry Fonda
  • 1966 Détective privé ( Harper / the moving target ) de Jack Smight avec Paul Newman
  • 1974 Le crime de l’Orient Express ( murder on the Orient Express ) de Sidney Lumet avec Albert Finney
  • 1976 Le dernier des géants ( the shootist ) de Don Siegel avec James Stewart + chansons
  • 1979 Health ( HealtH ) de Robert Altman avec Donald Moffat
  • 1981 Fanatique ( the fan ) de Edward Bianchi avec James Garner + chansons
  • 1987 Rendez-vous avec la mort ( appointment with death ) de Michael Winner avec John Gielgud
  • 1988 Mr. North – de Danny Huston avec Robert Mitchum 
  • 1988 John Huston ( John Huston : The man, the movie, the Maverick ) de Frank Martin avec Burgess Meredith Seulement apparition
  • 1988 Gregory Peck : His own man – de Gene Feldman & Suzette Winter avec Jack Lemmon Seulement apparition
  • 1989 The tree of hands / Innocent victim – de Giles Foster avec Peter Firth
  • 1990 Misery – de Rob Reiner avec James Caan
  • 1991 Une étoile pour deux ( a star for two ) de Jim Kaufman avec Anthony Quinn 
  • 1991 Le plus beau cadeau de Noël ( all I want for Christmas ) de Tom Eberhardt avec Leslie Nielsen
  • 1993 Un certain jour de juin ( a foreign field / we shall meet again ) de Charles Sturridge avec Alec Guinness
  • 1994 Prêt-à-porter ( ready to wear ) de Robert Altman avec Marcello Mastroianni Prix NBR d’interprétation pour l’ensemble de la distribution par la National Board of Review, USA
  • 1994 Humphrey Bogart : Behind the legend – de N. Brice Shipley avec Rod Steiger Seulement apparition
  • 1995 Leçons de séduction ( the mirror has two faces ) de Barbra Streisand avec Jeff Bridges Golden Globe du meilleur second rôle féminin de cinéma, USAPrix SDFCF du meilleur second rôle féminin par la société des critiques de cinéma de San Diego, USA Prix du meilleur second rôle féminin par la Guilde des acteurs de cinéma, USA
  • 1996 Président, vous avez dit président ? ( my fellow americans ) de Peter Segal avec Jack Lemmon 
  • 1996 The line king : Al Hirschfeld / The line king – de Susan Warms Dryfoos avec Robert Goulet Seulement apparition
  • 1997 Le jour et la nuit – de Bernard-Henri Lévy avec Alain Delon 
  • 1997 Madeline : Lost in Paris – de Marija Miletic Dail Seulement voix
  • 1998 Diamonds – de John Asher avec Dan Aykroyd 
  • 1998 A conversation with Gregory Peck – de Barbara Kopple avec Martin Scorsese Seulement apparition
  • 1998 Get Bruce ! – de Andrew J. Kuehn avec Robin Williams Seulement apparition
  • 1999 The Venice project – de Robert Dornhelm avec Dennis Hopper 
  • 1999 Presence of mind – de Antonio Aloy avec Harvey Keitel
  • 2002 Dogville – de Lars von Trier avec Jean-Marc Barr 
  • 2002 The limit / Gone dark – de Lewin Webb avec Pete Postlethwaite 
  • 2002 Dogville confessions – de Sami Saif avec Harriet Andersson Seulement apparition
  • 2003 Birth – de Jonathan Glazer avec Danny Huston 
  • 2003 Le château ambulant ( hauru no ugoku shiro) de Hayao Miyazaki Seulement voix dans la version anglaise
  • 2004 Manderlay – de Lars von Trier avec Danny Glover 
  • 2004 Firedog – de Scott Duthie Seulement voix
  • 2004 Amália Traïda – de Francesco Vezzoli avec Sonia Braga
  • 2005 This foolish things – de Julia Taylor-Stanley avec Terence Stamp
  • 2006 The Walker – de Paul Schrader avec Woody Harrelson
  • 2007 Eve – de Natalie Portman avec Ben Gazzara
  • 2008 Wide blue yonder – de Robert Young avec James Fox
  • 2010 Cameraman : The life and work of Jack Cardiff – de Craig McCall avec Martin Scorsese Seulement apparition
  • 2011 The forger – de Lawrence Roeck avec Josh Hutcherson

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article