Jaujard Jacques

Publié le par Roger Cousin

Jaujard JacquesJaujard Jacques (1895-1967), directeur des Musées Nationaux pendant l'occupation nazie , Jaujard a joué un rôle prépondérant dans la protection de milliers d'œuvres d'art, y compris celles du Musée du Louvre. Il a rejoint les 'Musées Nationaux en tant que secrétaire général en 1926, a été nommé directeur adjoint en 1933. En fin d'été 1939, il a supervise l'évacuation du Louvre de ses peintures, sculptures et autres objets d'art en différents châteaux de la vallée de la Loire.

Non content de ne protéger les œuvres d'art appartenant à l'Etat, Jaujard assure également la sécurité des oeuvres de nombreuses collections privées, y compris celles de David-Weill, Jacobson, Levy, Hesse, et Bernheim, en les cachant dans les voûtes des musées nationaux. Certaines collections ont été confisqués par le gouvernement de Vichy, cependant les musées agissent rapidement afin d'acquérir plusieurs pièces grâce à leurs droits de préemption. pour exemple la mise en place de la vente fictive de la collection Maurice de Rothschild, avant d'être racheté par les musées nationaux et transporté vers la France non occupée pour pour y être cachée.

Dans certains cas, les dates sur les documents de vente ont même été modifié pour indiquer que les oeuvres ont été acquises avant l'occupation. Jaujard utilisé tous les moyens nécessaires pour assurer l'avenir du patrimoine culturel de la France. Selon Christiane Desroches-Noblecourt, il «n'a pas seulement sauvé des trésors matériels, mais aussi sauvé de nombreuses personnes des forces d'occupation [nazis], au risque de sa propre liberté et même sa vie."

Jaujard sollicite également l'aide de Rose Valland, qui a été chargé par la résistance de superviser les activités au Jeu de Paume, un petit musée utilisée à la fois pour stocker des œuvres d'art volées par les nazis via l'organisme chargé de la récupération des oeuvres d'arts en Europe occupée l'Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg l'ERR. Valland à méticuleusement suivi des milliers de peintures expédiés en Europe, en réussissant à échapper à l'attention des Allemands travaillant dans le bâtiment. Elle rapporté fidèlement ses connaissances à Jaujard.  A la fin de la guerre, de nombreuses œuvres ont été facilement restitués grâce à son travail. Le 24 Novembre 1944, Jaujard supervise la création de la "Commission on Art Recovery", afin d'assurer la bonne restitution des œuvres d'art françaises spoliées.

En 1944, Jaujard a été décoré de l'Ordre français des Arts et des Lettres, et plus tard nommé secrétaire général du ministère d'Etat chargé des affaires culturelles. Il a reçu la Médaille de la Résistance et à été nommé commandant de la Légion d'honneur pour son travail extraordinaire pendant la guerre. En Décembre 1955 Jaujard a été élu à l'Académie des Beaux-Arts. Jaujard est décédé subitement d'une crise cardiaque en 1967 à l'âge de 72 ans. Un livre de ses philosophies a été publié à titre posthume en 1974, intitulée «Feuilles».


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article