Tissier Jean

Publié le par Mémoires de Guerre

Jean Tissier est un acteur français, né à Paris le 1er avril 1896, mort à Granville (France) le 31 mars 1973, inhumé au cimetière parisien de Saint-Ouen.

Tissier Jean
Tissier Jean
Tissier Jean
Tissier Jean
Tissier Jean
Tissier Jean
Tissier Jean
Tissier Jean

Parcours

Jean Tissier naît dans le 17e arrondissement de Paris d'une mère célibataire, Jeanne Tissier. Il sera reconnu par Sébastien Tissier en février 1941 (à 45 ans) en mairie du 17e. Après avoir passé son baccalauréat à dix-sept ans, Jean Tissier commence une carrière de journaliste. Rapidement attiré par le théâtre, il débute aux côtés de la comédienne Réjane. Il jouera entre autres La Puce à l'oreille, Jean de la Lune, Nina ou encore L'Inconnue d'Arras. Il apparaît pour la première fois au cinéma en 1927 dans le Napoléon d’Abel Gance

Il épouse en 1934 Louise Georgette Lalire et tourne avec elle son premier film parlant la même année, sous la direction de Jean de Limur. Il rejoue en 1934 dans Le monde où l'on s'ennuie de Jean de Marguénat. Dès lors, il ne quittera plus les plateaux de cinéma : au cours de sa longue carrière, il aura tourné dans plus de 200 films, accumulant ainsi une filmographie impressionnante où se côtoient chefs-d’œuvre et nanards du cinéma, de Clouzot à Émile Couzinet.

De grands réalisateurs comme Sacha Guitry, Henri-Georges Clouzot, Claude Autant-Lara, Roger Vadim, Christian-Jaque, Gilles Grangier, André Cayatte, Marcel Carné, Claude Chabrol, Jean Delannoy, Jean-Pierre Mocky, Emil-Edwin Reinert feront appel à lui. Avec son air nonchalant, son regard ahuri et sournois, sa diction traînante, Jean Tissier est voué aux personnages comiques dans la tradition du théâtre de boulevard. Très populaire dans les années 1940, son personnage le plus célèbre sera celui de l'illusionniste dans L'assassin habite au 21 d'Henri-Georges Clouzot en 1942. Comme beaucoup d'acteurs de l'époque, il travaille beaucoup pendant l'Occupation pour la Continental.

Il fut convoqué en septembre 1944 par la section des résistants de la 25ème heure de son quartier du 16e arrondissement de Paris pour s'expliquer : au vu de son intense activité de comédien, tout ce travail laissait peu de temps pour des activités politiques avec l'ennemi. Un non-lieu fut rapidement prononcé en octobre 1944, mais le mal était fait, et c'est surtout auprès des auteurs et réalisateurs prestigieux que Jean Tissier va trouver de la rancune, ne tournant plus par la suite que pour de petits rôles pour des films bien moyens, ou des navets. De plus, le public qui fréquentait les salles de cinéma entre 1940 et 1944, voyait en lui le souvenir de l'occupation, même s'il était très aimé, et apprécié. Sans doute, Jean Tissier était trop souvent présent dans les films sortis durant cette période. 

Le nonchalant qui passe…

À l'aube des années 1960, son succès décroît et il ne joue, dès lors, que dans de petits rôles, sauf en 1962, dans Les Cailloux, de Félicien Marceau. En 1971, il apparaît pour la dernière fois à la télévision dans La Visite de la vieille dame. Cette même année, il joue dans La Veuve Couderc de Pierre Granier-Deferre avec Simone Signoret et Sex-shop de Claude Berri qui sort en 1972. Jean Tissier était veuf de Georgette Lalire avec qui il avait tourné quelques films pour lesquels elle avait adopté le pseudonyme de Georgette Tissier. Il est l'oncle de l'acteur Alain Tissier (1943-2001). Il a écrit un très amusant livre de souvenirs intitulé Sans maquillage en 1945.

Malgré son impressionnante filmographie, il fut dans le dénuement à la fin de sa vie. Devenu hémiplégique, et dans un état d'intense dépression, il sera pris en charge par l'association La roue tourne, qui lui trouve une place dans une maison de retraite de Granville à partir de novembre 1972. À son décès, l'association fait en sorte qu'il ait une sépulture décente : il est inhumé au cimetière de Saint-Ouen aux côtés de l'actrice Mireille Balin, morte également dans le dénuement.

Excellent dans les seconds rôles de personnages de naïf, de gaffeur, de timide et surtout de fripouille, il gagna le surnom de « nonchalant qui passe ». Acteur de cinéma et de théâtre, il se produit également à la radio : en 1955 à la RTF il tient le rôle du mercier-drapier Mog Edwards dans l'adaptation historique de Au bois lacté. L'apparition de Mog à la 8e minute est un des morceaux de bravoure de cette dramatique radiophonique. 

Filmographie

  • 1950 : Le Furet ou Crimes à vendre, de Raymond Leboursier - M. de Thomaz
  • 1950 : Rome Express, de Christian Stengel - Giovanni
  • 1950 : Minne, l'ingénue libertine, de Jacqueline Audry - M. Maugis
  • 1950 : La Porteuse de pain (Portatrice di pane), de Maurice Cloche - Ovide Soliveau
  • 1950 : Le Roi du bla bla bla, de Maurice Labro - M. Lafare, le banquier marron
  • 1950 : Le Tampon du capiston, de Maurice Labro - Le commandant Fourcadet
  • 1950 : Tête blonde, de Maurice Cam - Le prisonnier
  • 1950 : Vendetta en Camargue ou Miss Cow-Boy, de Jean-Devaivre - M. Hurchart
  • 1950 : La Voyageuse inattendue, de Jean Stelli - Jacques
  • 1950 : Sa majesté Monsieur Dupont (Prima communione), d'Alessandro Blasetti - L'occupant du taxi
  • 1951 : Cœur sur mer, de Jacques Daniel-Norman - M. Palamède, philosophe gastronome
  • 1951 : Les Petites Cardinal, de Gilles Grangier - Le marquis de Cavalcanti
  • 1951 : Descendez on vous demande, de Jean Laviron - M. Léonard de Vignolle
  • 1951 : Et ta sœur ou Yvonne sait tout, d’Henri Lepage - Mr.Léonard Chancel et Yvonne sait tout
  • 1951 : Les Maîtres nageurs, d'Henri Lepage - M. Pascal Demaison
  • 1951 : Quai de Grenelle, d'Emil-Edwin Reinert - M. Vance
  • 1951 : Messaline (Messalina), de Carmine Gallone - M. Mnester
  • 1951 : Georges Vallerey, champion de natation, court métrage de Jean-Claude Huisman
  • 1952 : Cet âge est sans pitié, de Marcel Blistène - M. Bigarreau, l'assistant
  • 1952 : Ce coquin d'Anatole, d'Émile Couzinet - Lucien, l'amant d'Hélène
  • 1952 : Douze heures de bonheur ou Jupiter, de Gilles Grangier - M. Benjamin Cornet, le pharmacien
  • 1952 : Rendez-vous à Grenade, de Richard Pottier - M. Maxime Sanital
  • 1952 : Trois Vieilles Filles en folie, d'Émile Couzinet - Le marquis de Taupignac
  • 1952 : Un jour avec vous ou Entrez sans frapper, de Jean-René Legrand - M. Geoffroy de Marsan
  • 1952 : Pour vous mesdames, court métrage de Jacques Garcia - Le conférencier
  • 1952 : Coeur - sur - Mer, de André Roy
  • 1953 : Alerte au sud, de Jean-Devaivre - M. Guillaume Provence
  • 1953 : La Belle de Cadix, de Raymond Bernard - M. Auguste Legrand
  • 1953 : Un caprice de Caroline chérie, de Jean-Devaivre - Le trésorier payeur
  • 1953 : Le Petit Jacques, de Robert Bibal - Maître Dubois, le juge d'instruction
  • 1953 : Quand te tues-tu ? , d'Émile Couzinet - Le vicomte Xavier de Venoux
  • 1953 : Quitte ou double, de Robert Vernay - M. Joly
  • 1953 : Tourbillon, de Alfred Rode - M. Jean Fénestrel, le réalisateur
  • 1953 : La Famille Cucuroux ou Une femme dans un lit, d'Émile Couzinet - M. Cucuroux
  • 1953 : Le Gang des pianos à bretelles ou Hold-up en musique ou Gangsters en jupons, de Gilles A. de Turenne - Léopold dit : Al-Pat, le gangster
  • 1953 : L'Île aux femmes nues, d'Henri Lepage - M. Martijol
  • 1953 : Mon gosse de père, de Léon Mathot - M. Stanley Percheron
  • 1954 : Crime au concert Mayol, de Jean Loubignac et Pierre Méré - M. Grumeau
  • 1954 : Ma petite folie, de Maurice Labro - Pompon, le mari
  • 1954 : Adam est Eve, de René Gaveau - M. Lapopie
  • 1954 : C'est la vie parisienne, d'Alfred Rode - M. Weston
  • 1954 : Papa, maman, la bonne et moi, de Jean-Paul Le Chanois - Maître Petitot, un avocat
  • 1954 : La rafle est pour ce soir, de Maurice Dekobra - Le baron Thierry de Mornoy
  • 1954 : Si Versailles m'était conté..., de Sacha Guitry - Un gardien de musée
  • 1954 : Le Vicomte de Bragelonne (Il Visconte di Bragelonne), de Fernando Cerchio - Planchet
  • 1954 : La Fête de quartier ou Bistrot du coin (Is kermis bij ons), de Paul Flon (en Belgique) - Un industriel
  • 1955 : La Môme Pigalle, d'Alfred Rode - M. Albert
  • 1955 : Boulevard du Crime de René Gaveau - M. Étienne Bienvenu dit : "vieux copain"
  • 1955 : On déménage le colonel, de Maurice Labro - Le brigadier
  • 1955 : Pas de pitié pour les caves ou Les Requins des bas-fonds, d'Henri Lepage - Victor
  • 1955 : Pas de souris dans le bizness, d'Henri Lepage
  • 1955 : La Rue des bouches peintes, de Robert Vernay - Jules, le patron de "Chez Marianne"
  • 1956 : Coup dur chez les mous, de Jean Loubignac - L'inspecteur de la P.J.
  • 1956 : Et dieu... créa la femme, de Roger Vadim - M. Vigier-Lefranc
  • 1956 : Mon curé chez les pauvres, d'Henri Diamant-Berger - M. Edgar de Saint-Preu
  • 1956 : Alerte au deuxième bureau, de Jean Stelli - M. Edgard Clément, le photographe
  • 1956 : Alerte aux Canaries, d'André Roy - M. Soubignon
  • 1956 : Baratin, de Jean Stelli - L'huissier
  • 1956 : Ces sacrées vacances, de Robert Vernay - Le garagiste
  • 1956 : Notre dame de Paris, de Jean Delannoy - Le roi Louis XI
  • 1956 : Papa, maman, ma femme et moi, de Jean-Paul Le Chanois - Maître Petitot, avocat
  • 1956 : Si Paris nous était conté, de Sacha Guitry - Un gardien du "Carnavalet"
  • 1956 : Devant la porte, court métrage, réalisation anonyme
  • 1957 : L'inspecteur aime la bagarre, de Jean-Devaivre - Lules, le valet de chambre
  • 1957 : L'amour descend du ciel, de Maurice Cam - L'oncle de Julien
  • 1957 : À pied, à cheval et en voiture, de Maurice Delbez - Le vendeur automobile au salon
  • 1957 : L'Aventurière des Champs-Élysées, de Roger Blanc - M. Derkell, l'antiquaire coupable
  • 1957 : La Blonde des tropiques, d'André Roy - Le commissaire Lebrun
  • 1957 : C'est arrivé à 36 chandelles, d'Henri Diamant-Berger - J. Tissier fait une participation dans ce film
  • 1957 : Le colonel est de la revue, de Maurice Labro - Victor, le majordome
  • 1957 : Pas de grisbi pour Ricardo, d'Henri Lepage - M. Legorget
  • 1957 : Une nuit au Moulin-Rouge, de Jean-Claude Roy
  • 1957 : Printemps à Paris, de Jean-Claude Roy
  • 1957 : Vacances explosives, de Christian Stengel - Charlot, le barman
  • 1958 : Et ta sœur, de Maurice Delbez - Le directeur de la prison
  • 1958 : Les Gaietés de l'escadrille, de Georges Péclet - Le dentiste
  • 1958 : Madame et son auto, de Robert Vernay - L'examinateur
  • 1958 : Maigret tend un piège, de Jean Delannoy - Un journaliste de "Paris Presse"
  • 1958 : Miss Pigalle, de Maurice Cam - L'ambassadeur de Catharie
  • 1958 : Police judiciaire, de Maurice de Canonge - Bob
  • 1958 : La Vie à deux, de Clément Duhour - M. Arthur Vattier
  • 1959 : Énigme aux Folies-Bergère, de Jean Mitry - Le régisseur
  • 1959 : Bobosse, de Étienne Périer - L'oncle Emile et Mr Mazurier
  • 1959 : Brigade des mœurs, de Maurice Boutel - Clovis, le rabatteur
  • 1959 : Soupe au lait, de Pierre Chevalier - L'avocat
  • 1959 : Vous n'avez rien à déclarer ?, de Clément Duhour - Le commissaire
  • 1959 : Visa pour l'enfer, d'Alfred Rode - L'épicier
  • 1959 : Le Turfiste, court-métrage tourné en Belgique de Roger Van Pottelsberghe
  • 1960 : Mademoiselle Ange (Engel auf erden ein), de Geza Radvanyi - Le présentateur
  • 1960 : Marie des Isles, de Georges Combret - Le père Hampteau, le père de Marie
  • 1960 : Monsieur Suzuki, de Robert Vernay - Ulrich
  • 1960 : Candide ou l'optimisme du XXe siècle, de Norbert Carbonnaux - Le docteur Jacques
  • 1961 : Les Godelureaux, de Claude Chabrol - Le président
  • 1961 : Vive Henri IV, vive l'amour, de Claude Autant-Lara - Le médecin espagnol
  • 1961 : La Bride sur le cou, de Roger Vadim - Le concierge
  • 1961 : Alibi pour un meurtre ou Chaque minute compte, de Robert Bibal - Le patron du café
  • 1961 : Les croulants se portent bien, de Jean Boyer - Armand
  • 1962 : Dossier 1413, de Alfred Rode - Le "Duc", un fou qui déclame des vers
  • 1962 : Snobs, de Jean-Pierre Mocky - M. Chauvin
  • 1962 : Un chien dans un jeu de quilles, de Fabien Collin - Le grand-père
  • 1962 : La Fille du torrent, de Hans Herwig - L'hôtelier
  • 1962 : Les Bricoleurs, de Jean Girault
  • 1963 : Seul...à corps perdu, de Jean Maley - Le jardinier
  • 1963 : Règlements de comptes, de Pierre Chevalier - Un antiquaire
  • 1963 : Clémentine chérie, de Pierre Chevalier - M. Versigny, de l'auto-école
  • 1963 : Le Bon Roi Dagobert, de Pierre Chevalier - Le grand connétable
  • 1963 : Les Cavaliers rouges (Old shatter hand), de Hugo Frégonèse "à confirmer"
  • 1963 : Strip-tease, de Jacques Poitrenaud - Le peintre
  • 1963 : Les Vierges, de Jean-Pierre Mocky - Le conférencier horticole
  • 1963 : Un drôle de paroissien, de Jean-Pierre Mocky - L'inspecteur Bridoux
  • 1963 : La Guerre des capsules, court métrage de Pierre Simon
  • 1964 : L'assassin viendra ce soir, de Jean Maley - Le jardinier
  • 1964 : Requiem pour un caïd, de Maurice Cloche - Le père La Coquille
  • 1964 : La Bonne Soupe, de Robert Thomas - Le barman
  • 1964 : Le Sexe des Anges (Le voci bianche), de Massimo Franciosa et Pasquale Festa Companile - Savello
  • 1964 : Les Motorisées (Le motorizzate), de Marino Girolami
  • 1964 : L'Étrange Auto-stoppeuse, film inédit de Jean Darcy et Raoul André
  • 1964 : Les Mordus de Paris, de Pierre Arnaud
  • 1965 : L'Or du duc, de Jacques Baratier - Le bon Pleko
  • 1968 : Les Baratineurs Le pas de trois, de Francis Rigaud alias : Alain Bornet - Le duc
  • 1966 : Le Jardinier d'Argenteuil, de Jean-Paul Le Chanois - Albert, le brocanteur
  • 1966 : Massacre pour une orgie, de Jean-Pierre Bastid
  • 1967 : Les Compagnons de la marguerite, de Jean-Pierre Mocky - Mr Galoupet, le concierge
  • 1967 : Deux billets pour Mexico, de Christian-Jaque - Adelgate
  • 1968 : La Grande Lessive (!), de Jean-Pierre Mocky - Benjamin
  • 1968 : Le Doux Dada du duc ou "Le pas de trois", film inédit de Alain Bornet - Le duc
  • 1971 : La Veuve Couderc, de Pierre Granier-Deferre - Henri
  • 1972 : Sex-shop, de Claude Berri - Mr de La Grange

Théâtre

  • 1946 : Ce soir je suis garçon ! d'Yves Mirande & André Mouëzy-Éon, mise en scène Jacques Baumer, Théâtre Antoine
  • 1949 : L'Amant de Bornéo de Roger Ferdinand et José Germain, Théâtre Daunou
  • 1958 : La Voleuse de Londres de Georges Neveux, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre du Gymnase
  • 1962 : Les Cailloux de Félicien Marceau, mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
  • 1963 : Caroline a disparu d'André Haguet et Jean Valmy, mise en scène Jacques-Henri Duval, Théâtre des Capucines
  • Madame Sans-Gêne
  • La Femme nue
  • L'Inconnue d'Arras
  • Désiré
  • Ta femme nous trompe
  • La Poulette aux œufs d'or
  • La Puce à l'oreille
  • Jean de la Lune
  • Nina

Télévision

  • 1962 : Les Jumelles (épisode du feuilleton L'inspecteur Leclerc enquête, de Yannick Andreï - Le directeur
  • 1965 : Ce fou de Platonov, de François Gir
  • 1965 : David Copperfield, de Marcel Cravenne
  • 1965 : Le Bonheur conjugal, feuilleton en 13 épisodes de 26 min, de Jacqueline Audry
  • 1965 : Les Jeunes Années, feuilleton en 26 épisodes de 15 min, de Joseph Drimal
  • 1965 : Ève et la maison de campagne, épisode du feuilleton Les Saintes Chéries, de Maurice Delbez) - L'agent immobilier
  • 1965 : Le Chat, la belette et le petit lapin, épisode de la série : Les fables de La Fontaine
  • 1965 : Les Comédiens, feuilleton en 26 épisodes de 13 min, de Joseph Drimal - Paris
  • 1966 : L'Affaire Cortedani, épisode du feuilleton "Allo Police", de Pierre Goutas
  • 1966 : Rouletabille chez le tsar, de Jean-Claude Lagneau - Le directeur du journal
  • 1966 : Le Parfum de la dame en noir, d'Yves Boisset) - Le rédacteur en chef
  • 1967 : La Mort de Phèdre, épisode du feuilleton Malican père et fils, de Yannick Andreï
  • 1967 : Le Point d'honneur, épisode du feuilleton Max le débonnaire, de Jacques Deray
  • 1967 : Saturnin Belloir, feuilleton en 13 épisodes de 25 min, de Jacques-Gérard Cornu - Roméro
  • 1968 : Vive la vie, seconde série du feuilleton en 50 épisodes de 13 min, de Joseph Drimal
  • 1969 : Que ferait donc Faber, feuilleton en 8 épisodes de 55 min de Dolorès Grassian
  • 1970 : Vive la vie, troisième série d'un feuilleton en 30 épisodes de 13 min, de Joseph Drimal
  • 1971 : La Visite de la vieille dame, d'Alberto Cavalcanti - Koby

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article