Piccioni Piero

Publié le par Mémoires de Guerre

Piero Piccioni, né le 6 décembre 1921 à Turin et mort le 23 juillet 2004 à Rome, est un compositeur italien de musiques de films. 

Piccioni Piero

Carrière

Piero Piccioni est le fils de l'homme politique Attilio Piccioni. Amoureux de jazz dès l'enfance et autodidacte du piano, il est membre du Big Band « 013 », premier groupe de jazz jamais entendu en Italie, dès 1938. Ses premières pièces et chansons sont remarquées puis publiées par les éditions Carish. Profondément influencé par les compositeurs du XXe siècle et par le cinéma américain, ses préférences vont aux réalisateurs Frank Capra, Alfred Hitchcock, Billy Wilder et John Ford, ainsi qu'au compositeur de musique de film Alex North, pour leur utilisation du jazz. Il a composé près de 300 œuvres pour la radio, la télévision et les orchestres. Il établit des contacts avec le monde du cinéma pendant les années 1950. 

Michelangelo Antonioni lui demande d'écrire la musique pour le documentaire d'un de ses élèves, Gian Luigi Polidoro. Sa première véritable musique de film est pour Il Mondo le Condanna (1952) de Gianni Franciolini. Piccioni entretient une relation très étroite avec des réalisateurs comme Francesco Rosi et Alberto Sordi. Sa renommée grandit et de nombreux réalisateurs le demandent : Mario Monicelli, Alberto Lattuada, Luigi Comencini, Luchino Visconti, Antonio Pietrangeli, Bernardo Bertolucci, Roberto Rossellini, Vittorio De Sica, Tinto Brass ou Dino Risi. Il remporta de nombreux prix et son style très particulier mélangeant jazz, bossa nova, orchestre et classique contemporain a marqué beaucoup d'autres compositeurs. Il apparaît parfois sous le pseudonyme de Piero Morgan. 

Prix et distinctions

  • Ruban d'argent de la meilleure musique de film 1963 pour Salvatore Giuliano
  • David di Donatello du meilleur musicien 1975 lors de la 20e cérémonie des David di Donatello pour Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été

Filmographie

  • 1954 : La Pensionnaire (La spiaggia), d'Alberto Lattuada
  • 1956 : Pauvres mais beaux (Poveri ma belli), de Dino Risi
  • 1958 : La Tempête (La Tempesta), d'Alberto Lattuada
  • 1959 : Fripouillard et Cie (I Tartassati), de Steno
  • 1959 : Les Garçons (La Notte brava), de Mauro Bolognini
  • 1960 : Le Bel Antonio (Il Bell'Antonio), de Mauro Bolognini
  • 1960 : La Rue des amours faciles (Via Margutta), de Mario Camerini
  • 1960 : Ça s'est passé à Rome (La Giornata balorda), de Mauro Bolognini
  • 1960 : Adua et ses compagnes (Adua e le compagne), d'Antonio Pietrangeli
  • 1961 : Romulus et Rémus (Romolo e Remo), de Sergio Corbucci
  • 1961 : Le Mauvais Chemin (La Viaccia), de Mauro Bolognini
  • 1961 : I due marescialli, de Sergio Corbucci
  • 1962 : Lo smemorato di Collegno, de Sergio Corbucci
  • 1963 : Le Fils de Spartacus (Il figlio di Spartacus), de Sergio Corbucci
  • 1963 : Le Mépris de Jean-Luc Godard (pour la version italienne)
  • 1963 : Le Terroriste (Il Terrorista) de Gianfranco De Bosio
  • 1963 : Il boom, de Vittorio De Sica
  • 1963 : Main basse sur la ville (Le mani sulla città), de Francesco Rosi
  • 1964 : La Vie aigre (La vita agra), de Carlo Lizzani
  • 1964 : Le Justicier du Minnesota (Minnesota Clay), de Sergio Corbucci
  • 1965 : La Corde au cou, de Joseph Lisbona
  • 1965 : La Dixième Victime (La decima vittima), d'Elio Petri
  • 1966 : Fumo di Londra, d'Alberto Sordi
  • 1967 : La Terre vue de la Lune (La Terra vista dalla Luna), de Pier Paolo Pasolini (sketch du film Les Sorcières)
  • 1967 : L'Étranger (Lo straniero) de Luchino Visconti
  • 1967 : Les Sorcières de Luchino Visconti
  • 1967 : Ti ho sposato per allegria, de Luciano Salce
  • 1968 : Pas de roses pour OSS 117 (Niente rose per OSS 117), de Renzo Cerrato et Jean-Pierre Desagnat et André Hunebelle
  • 1968 : Les Jeunes Tigres (I giovani tigri), d'Antonio Leonviola
  • 1969 : Camille 2000, de Radley Metzger
  • 1970 : Les Hommes contre (Uomini contro), de Francesco Rosi
  • 1971 : Le Phare du bout du monde (The Light at the Edge of the World), de Kevin Billington
  • 1972 : L'Affaire Mattei (Il Caso Mattei), de Francesco Rosi
  • 1972 : L'Argent de la vieille (Lo scopone scientifico), de Luigi Comencini
  • 1972 : Roses rouges et Piments verts (No encontré rosas para mi madre), de Francisco Rovira Beleta
  • 1972 : Mimi métallo blessé dans son honneur, de Lina Wertmüller
  • 1973 : Poussière d'étoiles (Polvere di stelle), d'Alberto Sordi
  • 1974 : Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été (Travolti da un insolito destino nell'azzurro mare d'agosto), de Lina Wertmüller
  • 1974 : Lucky Luciano de Francesco Rosi
  • 1976 : Cœur de chien (Cuore di cane), d'Alberto Lattuada
  • 1976 : Cadavres exquis (Cadaveri eccellenti), de Francesco Rosi
  • 1976 : Pudeurs à l'italienne (Il comune senso del pudore), d'Alberto Sordi
  • 1979 : Il malato immaginario, de Tonino Cervi
  • 1979 : Le Christ s'est arrêté à Eboli (Cristo si è fermato a Eboli), de Francesco Rosi
  • 1981 : Trois Frères, de Francesco Rosi
  • 1985 : Sono un fenomeno paranormale, de Sergio Corbucci
  • 1990 : L'Avaro, de Tonino Cervi

Publié dans Musiciens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article