Yichouv

Publié le par Roger Cousin

Le Yichouv ou yishouv (son appellation complète étant Hayishouv Hayehoudi bèEretz Yisraël « l'implantation juive en terre d'Israël ») est un terme utilisé par les Juifs, pour désigner l'ensemble des Juifs présents en Palestine avant la création de l'État d'Israël. On distingue l'« Ancien Yichouv », ensemble des Juifs qui vivaient en Palestine sous l'Empire ottoman avant 1880, et le « Nouveau Yichouv», qui désigne les populations juives qui immigrèrent à partir des années 1880, dans le cadre du projet sioniste.

L'ancien Yichouv fait référence à tous les Juifs vivant en Palestine avant l'«Aliyah des fermiers» de 1882. Il s'agissait de religieux orthodoxes dits haredim, qui vivaient majoritairement à Jérusalem, Safed, Tibériade et Hébron, tandis que des communautés plus petites se trouvaient à Jaffa, Haïfa, Peki'in, Acre, Naplouse, Shfaram et, jusqu'en 1779, à Gaza. Une grande partie d'entre eux consacraient leur temps à l'étude de la Torah et recevaient des subventions de Juifs de la diaspora. La plupart des 25 000 Juifs qui composaient cet ancien Yichouv en 1882 furent extrêmement hostiles au sionisme, qu'ils percervaient comme un mouvement de révolte contre la religion. La branche israélienne de l'actuelle Edah Haredit, une organisation fondamentaliste juive, est largement issue de cet ancien Yichouv. Par extension, on désigne également sous le terme d'« ancien Yichouv » leurs descendants, entre l'Aliyah des fermiers et la création d'Israël, ainsi que les immigrants religieux qui rallièrent ces communautés orthodoxes pendant cette période.

Le nouveau Yichouv est par contre caractérisé par son esprit pionnier et politique, placé sous l'égide du sionisme. Avec pour but de coloniser les terres de Palestine dans l'optique de créer un État juif, ce nouveau Yichouv s'est installé à partir de juillet 1882, avec les premiers immigrants du mouvement de jeunes sionistes Bilou, puis avec l'organisation des Amants de Sion. Le nouveau Yichouv va voir sa population rapidement augmenter du fait de l'émigration juive. Il sera encore renforcé par le mandat de la SDN de 1922, lequel mandat confie à la Grand-Bretagne la réalisation d'un « foyer national Juif » en Palestine.

L'ancien et le nouveau Yichouv ont entretenus des relations complexes, alternant solidarité et conflits jusqu'à la création d'Israël en 1948, date à laquelle le Yichouv dans son ensemble (ancien et nouveau) comptait quelques 700 000 personnes. Il existe dans la Vieille Ville de Jérusalem un musée de l'Ancien Yichouv (Old Yishuv Court Museum) qui présente des milliers d'objets datant du XIXe siècle au début du XXe siècle. Ces objets permettent de reconstituer la vie quotidienne des habitants. Le musée occupe l'emplacement de deux anciennes synagogues.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article