Platon Charles

Publié le par Roger Cousin

Platon CharlesCharles Platon (19 septembre 1886, Pujols Gironde - 28 août 1944, Valojoulx) fut un amiral français durant la Seconde Guerre mondiale. En 1939, il commande le secteur de Dunkerque et dirige, en juin 1940, l'évacuation du port avec le commandement britannique. Il est nommé secrétaire d'État aux Colonies dans le gouvernement du maréchal Pétain en 1940. Témoignant de vifs sentiments anti-gaullistes et anti-britanniques, il est partisan d'une politique de collaboration avec l'Allemagne nazie et propose la reconquête des colonies d'Afrique équatoriale qui ont rallié de Gaulle.

En avril 1942, il devient secrétaire d'État auprès de Pierre Laval qui vient de reprendre le pouvoir, et est chargé de la coordination des forces armées. Lors du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord le 8 septembre 1942, il est partisan d'une alliance avec l'Allemagne et s'oppose à l'amiral Auphan qui est favorable à un arrêt des combats entre Français et Américains.

Charles Platon est éliminé du gouvernement en mars 1943 par Pierre Laval, et se rapproche des ultras de la collaboration, tels Marcel Déat ou Fernand de Brinon. Au nom de ces derniers, il est porteur en juillet 1944 d'une déclaration commune auprès du Maréchal Pétain, visant à remettre en cause Pierre Laval, qu'ils jugent trop tiède face à l'offensive Anglo-Américaine en Normandie. Cette tentative échoue et Charles Platon est assigné à résidence dans son domicile en Dordogne. Le 18 août 1944, il est capturé par un maquis des Forces françaises de l'intérieur, conduit au hameau de Paternoster, où il aurait été fusillé selon certaines sources, torturé selon d'autres.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article