Gaioni Cristina

Publié le par Mémoires de Guerre

Cristina Gaioni, née le 4 novembre 1940 à Milan dans la région de la Lombardie en Italie, est une actrice italienne. Son nom est parfois orthographié Cristina Gajoni. Son père est le peintre Adriano Gajoni. 

Gaioni Cristina

Carrière

Après des études à Milan ou elle suit les cours du Piccolo Teatro di Milano, elle s'installe à Rome et débute comme actrice en 1958. Elle se fait remarquer en Italie l'année suivante avec le film L'Enfer dans la ville de Renato Castellani, elle obtient notamment à ce sujet un ruban d'argent de la meilleure actrice dans un second rôle. Sa carrière tarde cependant à décoller et restera majoritairement composée de rôles secondaires et de figuration dans des films dit de série B, principalement des western spaghetti, des péplums, des films d'horreur et d'aventure et des comédies à l'italienne qui s'approche de la comédie érotique sur la fin de sa carrière. 

Prix et distinctions

  • Ruban d'argent de la meilleure actrice dans un second rôle en 1960 pour L'Enfer dans la ville (Nella città dell'inferno).
Gaioni Cristina

Filmographie

  • 1958 : La Tempête (La tempesta) d'Alberto Lattuada
  • 1958 : L'Enfer dans la ville (Nella città dell'inferno) de Renato Castellani
  • 1959 : Meurtre à l'italienne (Un maledetto imbroglio) de Pietro Germi
  • 1959 : Guingette de Jean Delannoy
  • 1959 : Arrangiatevi! de Mauro Bolognini
  • 1960 : La Rue des amours faciles (Via Margutta) de Mario Camerini
  • 1961 : Jeunesse de nuit (Gioventu di notte) de Mario Sequi
  • 1961 : Letto a tre piazze de Steno
  • 1961 : L'Assassin (L'Assassino) d'Elio Petri
  • 1961 : La Fureur d'Hercule (Ursus), de Carlo Campogalliani
  • 1961 : Le Roi des truands (Il Re di Poggioreale) de Duilio Coletti
  • 1962 : Les Faux Jetons (Le Massaggiatrici) de Lucio Fulci
  • 1962 : L'ira di Achille de Marino Girolami
  • 1962 : I tre nemici de Giorgio Simonelli
  • 1962 : Furie des S.S. (Dieci italiani per un tedesco (Via Rasella)) de Filippo Walter Ratti
  • 1962 : Ultimatum alla vita de Renato Polselli
  • 1962 : L'Amour à 20 ans de Renzo Rossellini
  • 1962 : Le Retour du fils du sheik (Il Figlio dello sceicco) de Mario Costa
  • 1962 : La Steppe (La Steppa) d'Alberto Lattuada
  • 1963 : Il successo de Mauro Morassi
  • 1963 : Les Canons de San Antiogo (Le verdi bandiere di Allah) de Giacomo Gentilomo et Guido Zurli
  • 1963 : Le Jour le plus court (Il Giorno più corto) de Sergio Corbucci
  • 1963 : I Soliti rapinatori a Milano de Giulio Petroni
  • 1963 : Tres hombres buenos de Joaquín Luis Romero Marchent
  • 1964 : Squillo de Mario Sabatini
  • 1964 : Via Veneto de Giuseppe Lipartiti
  • 1964 : Coplan agent secret FX 18 de Maurice Cloche
  • 1965 : Le Notti della violenza de Roberto Mauri
  • 1965 : Rome en flammes (L'incendio di Roma) de Guido Malatesta
  • 1966 : Agente S 03: Operazione Atlantide (003 agent secret - Agente 003: Operación Atlántida - Operation Atlantis) de Domenico Paolella
  • 1966 : Spia spione de Bruno Corbucci
  • 1966 : La mort paye en dollars (Furia a Marrakech) de Mino Loy et Luciano Martino
  • 1966 : Les Dieux sauvages de Franco Montemurro
  • 1966 : La longue nuit de Véronique (La lunga notte di Veronique) de Gianni Vernuccio
  • 1966 : El Cisco de Sergio Bergonzelli
  • 1967 : Una iena in cassaforte de Cesare Canevari
  • 1969 : I marziani hanno dodici mani de Franco Castellano et Giuseppe Moccia
  • 1971 : Le Juge de Jean Girault et Federico Chentrens
  • 1971 : L'Amour de gré ou de force (Per amore o per forzade) de Massimo Franciosa
  • 1972 : Retraite mortelle (Pulp) de Mike Hodges
  • 1974 : Dossier rose de la prostitution (Prostituzione) de Rino Di Silvestro
  • 1973 : De la chair pour Frankenstein (Il mostro è in tavola barone Frankenstein) de Paul Morrissey et Antonio Margheriti
  • 1973 : La Vie sexuelle dans une prison de femmes (Diario segreto da un carcere femminile) de Rino Di Silvestro
  • 1974 : Prostituzione de Rino Di Silvestro
  • 1976 : Attenti al buffone d'Alberto Bevilacqua
  • 1990 : Willy Signori e vengo da lontano de Francesco Nuti
  • 1991 : Keep on running d'Holm Dressler
  • 1995 : Camerieri de Leone Pompucci

Télévision

  • 1976 : Albert e l'uomo nero

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Bonjour,

Je suis une amie très proche de Cristina Gajoni et j'ai pu suivre son parcours depuis ses débuts, je me sens donc en devoir de rectifier certaines informations complètements fausses ou mal interprétés. Elle a effectivement eus son premier Nastro d'argento a 19 ans donc avant la majorité de l'époque et depuis elle n'a pas arrêter de faire des films en tant que premier ou deuxième rôle mais sur des productions majoritairement importantes comme: Guingette de Jean Delanoy, Un maledetto Imbroglio de Pietro Germi elle a eus ensuite un autre prix "noce d'oro" et a jouer avec les plus grands représentants du film italien a cette époque comme Marcello Mastroianni dans le film L'assassin, Toto e De Philippo dans Arrangiatevi par Bolognini et la comédie loin d'être érotique mais plutôt vaudevillesque de Un letto a tre piazze. Alors bien sûr elle a fait quelques films de série B comme 007 très à la mode dans ces temps, des films historiques et Z d'Horreur, des péplums mais là encore elle s'est honorée dans un excellent film underground produit par Andy Wharol. Aussi je ne résumerais pas sa vie d'actrice à des rôles secondaires ou érotiques c'est de la désinformation complète et je ne sais pas non plus d'où vous sortez les "western spaghettis". Mais bien avant sa carrière de cinéma bien remplie, elle a commencé dans une excellente production théâtrale de Gorgio Strehler avec Le Balcon de Jean Genet.

Vous présentez sa carrière d'une façon très éloignée de la réalité du monde du film italien à cette époque et vous faites de la désinformation.

Désolée mais je me devais de réagir car sa carrière a été certes plutôt courte mais fastueuse et reconnue en Italie comme une des plus importantes du milieu. En espérant que les informations puissent être modifiés et en vous remerciant.
Répondre