Pavan Marisa

Publié le par Mémoires de Guerre

Marisa Pavan née Maria Luisa Pierangeli le 19 juin 1932 à Cagliari, Sardaigne, Italie, est une actrice italienne. Elle est la sœur jumelle de l'actrice Pier Angeli (morte en 1971). 

Pavan Marisa
Pavan Marisa

Jeunesse

Marisa Pierangeli est la fille d'un architecte, Luigi, et d'une femme au foyer passionnée de théâtre et de cinéma. Elle passe sa jeunesse et son adolescence à Rome où sa sœur jumelle Anna Maria rencontre en 1948 l'acteur et réalisateur Vittorio De Sica. Après cette rencontre, Anna Maria rencontre le réalisateur Léonide Moguy qui lui propose le rôle principal du Domani è troppo tardi. Il vaut à Anna Maria le prix de Meilleure actrice de l’année à la Mostra de Venise. Toute la famille part aux États-Unis où Anna Maria, qui prend le pseudonyme de Pier Angeli, enchaîne les films. Marisa Pierangeli poursuit des études en langues et en journalisme.

Début au cinéma

Marisa Pierangeli fait ses débuts au cinéma avec le producteur américain Albert R. Broccoli qui lui fait faire un essai devant John Ford. Elle obtient ainsi à 19 ans son premier rôle dans le film What Price Glory pour lequel elle adopte le pseudonyme de Marisa Pavan. En 1956, elle est choisie en remplacement de sa soeur pour jouer dans La Rose tatouée avec Anna Magnani. Elle obtient un Golden Globe et une nomination pour un Oscar pour ce second rôle.

Une carrière internationale

Elle poursuit ses rôles au cinéma et, de plus en plus, à la télévision, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, et en France. Elle joue dans plusieurs pièces de théâtre et des comédies musicales, souvent aux côtés de son mari. 

Vie privée

Elle fut l'épouse du comédien Jean-Pierre Aumont de 1956 à 1963 et de nouveau à partir de 1969. Avec lui, elle a eu deux fils : Jean-Claude (1957) et Patrick (1959) Aumont. Elle a la double nationalité française et italienne. Elle préside depuis 2004 l'association Unis pour la recherche contre la maladie d'Alzheimer (URMA) et organise des soirées de gala dans la presqu'île de Saint-Tropez chaque été pour collecter des fonds au profit de la recherche. Alain Delon, sir Roger Moore, Nana Mouskouri, Eddy Mitchell, Marie Laforêt et Jean-Claude Brialy y ont participé tour à tour. Elle vit à Gassin d'où elle dirige son association depuis de nombreuses années. Elle y passait régulièrement ses vacances avec sa sœur dans les années 1960. Une biographie de Marisa Pavan est en cours d'écriture en 2018. 

Filmographie

Théâtre

  • 1961 : Anatol, d’Arthur Schnitzler, mise en scène et paroles de Tom Jones, Boston Center of the Arts, Boston
  • 1962 : Rien pour rien de Charles Maitre, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre de l'Athénée, Paris (rôle de Stella)
  • 1972 : Nous irons à Valparaiso de Marcel Achard, mise en scène Jacques-Henri Duval, Théâtre des Célestins, tournée Herbert-Karsenty
  • 1965 : Gigi, de Colette, adaptation d'Anita Loos, Elitch Theatre, Denver
  • 1969 : Carnival !, de Charles Walters, adaptation de David Merrick, Michael Stewart et Bob Merrill, Melody Top Theater, Milwaukee
  • 1969 : Gog et Magog, de Roger McDougall et Ted Allan
  • 1972 : Nous Irons à Valparaiso, mise en scène de Jacques-Henri Duval et texte de Marcel Achard (rôle de Thérèse Cabanis), théâtre des Célestins, Lyon
  • 1984 : Trio, pièce de Kado Kostzer, co-produite et adaptée par Marisa Pavan, Kansas City Repertory Theatre, Kansas City

Télévision

  • 1960 : Shangri-La
  • 1967 : The Diary of Anne Frank
  • 1970 : Cutter's Trail : Angelita Avila
  • 1976 : Arthur Hailey's the Moneychangers : Celia Vandervoort
  • 1977 : Wonder Woman (épisode 11 : Formule 407) : Maria
  • 1977 : The Trial of Lee Harvey Oswald : Evita Alesio
  • 1987 : Johnny Monroe : la mère de Ben
  • 1982 : Stelli emigranti, documentaire de Francesco Bortolini et Claudio Masenza : elle-même
  • 1999 : Jean-Pierre Aumont, charme et fou-rires, documentaire de Patty Villiers : elle-même

Chanson

45 tours
1958 : Je ne pourrais jamais quitter Paris, sous la direction de Franck Pourcel8 (Pathé-Marconi, Paris)
  • Je ne pourrais jamais quitter Paris (Pierre Saka et André Lodge)
  • Je t’aime (Michèle Vendôme et Pierre Roche)
  • Pleure « Cry me a river » (Pierre Delanoë et Arthur Hamilton)
  • Croyez-moi (Eddy Marnay et Norman Maine)
1972 : On avait le temps, sous la direction d'Hervé Roy (AZ Company)
  • On avait le temps (Jean-Pierre Lang)
  • Le jour attend que vienne l’heure (Harold Edward "Hal" Davis (en) – Burt Bacharach, adaptation Pierre Delanoë)

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article