Et Dieu… créa la femme

Publié le par Roger Vadim

Et Dieu... créa la femme est un film français réalisé par Roger Vadim sorti en 1956. Juliette, sublime de beauté et de sensualité, fait chavirer les cœurs dans le petit port traditionnel de Saint-Tropez. Trois hommes se disputent l'amour de cette jeune orpheline insouciante. Ce film propulse Roger Vadim, Brigitte Bardot, Jean-Louis Trintignant et Christian Marquand au rang de stars internationales. Brigitte Bardot devient avec ce film à la fois un mythe et un sex-symbol mondial des années 1960, une star des médias mondiaux, emblème de l'émancipation des femmes, jeune fille à la fois modèle et diablesse, libre provocatrice ingénue et impudique, symbole de la féminité, de la liberté sexuelle, d'une révolution des mœurs latente et de la grande vague existentialiste du couple Jean-Paul Sartre / Simone de Beauvoir qui suit. Des milliers de femmes imiteront alors le style Bardot, copiant au moins ses ballerines, sa robe de Vichy rose et sa coiffure, si ce n'est son attitude face à la sexualité.

Ce film déchaîne des cascades de sentiments, autant de passion, d'idolâtrie et de coup de foudre des uns, que d'indignation, de colère ou de haine des autres. C'est la première fois qu'une femme exprime au cinéma son désir à l'égal d'un homme, et utilise son corps pour s'affirmer et conquérir la liberté, en rupture avec les destins de pensionnaire ou de femme mariée alors proposés par la société aux jeunes femmes de cet âge. Par ailleurs les scènes de nu choquent, et certaines sont censurées en France et en Grande-Bretagne, soit presque un quart du film en France1. Aux États-Unis, les défenseurs de la morale tentent de faire interdire le film, et l’archevêque de Lake Placid va même jusqu’à promettre d’excommunier ceux qui iraient le voir. La polémique provoque la curiosité et contribue au succès du film, qui avait pourtant démarré assez timidement en France.

Brigitte Bardot achètera La Madrague sur la route des Canebiers à Saint-Tropez en 1958 et contribuera à faire de ce village peu connu un endroit de légende internationale. Le mariage de Roger Vadim et Brigitte Bardot vole en éclats à cause de l'hystérie médiatique qui suit le film. Le film voit la naissance d'une histoire d'amour entre Brigitte Bardot et Jean-Louis Trintignant. Le film est célèbre pour plusieurs raisons : Saint-Tropez, Brigitte Bardot, la danse tam-tam mambo, le scandale, les premiers nus de Bardot qui vont permettre au film de battre des records de recettes, tout particulièrement aux États-Unis.

Et Dieu… créa la femme de Roger VadimEt Dieu… créa la femme de Roger Vadim

Et Dieu… créa la femme de Roger Vadim

Fiche technique

  • Titre original : Et Dieu... créa la femme
  • Réalisation : Roger Vadim
  • Scénario : Roger Vadim et Raoul Lévy
  • Adaptation et Dialogue : Roger Vadim
  • Assistants réalisateur : Paul Feyder et Pierre Boursaus
  • Directeur de la photographie : Armand Thirard
  • Opérateur : Louis Née, assisté de Robert Florent et Marc Champion
  • Son : Pierre-Louis Calvet, assisté de Maurice Dagonneau et Georges Vaglio
  • Musique : Paul Misraki
  • Direction musicale : Marc Lanjean
  • Montage : Victoria Mercanton, assistée de Suzanne Cabon
  • Décors : Jean André, assisté de Jean Forestier et Georges Petitot
  • Régisseur général : Michel Choquet
  • Script : Suzanne Durremberger
  • Maquillage : Hagop Arakelian
  • Régie d'extérieurs : Bernardi
  • Photographe de plateau : Léo Mirkine
  • Producteurs : Raoul Lévy et Ignace Morgenstern
  • Directeur de production : Claude Ganz
  • Administratrice de production : Jacqueline Leroux-Cabuis 
  • Sociétés de production : Cocinor - Iéna Films - Union Cinématographique Lyonnaise (UCIL)
  • Sociétés de distribution : Cocinor
  • Dates de tournage : du 3 mai au 7 juillet 1956
  • Lieu de tournage : intérieurs au Studio de la Victorine (Nice) ; extérieurs à Saint-Tropez (83) et alentours, Gassin (83), La Croix-Valmer (83), Ramatuelle (83)
  • Format : pellicule 35 mm - Cinémascope 2,35:1 - couleur : Eastmancolor - son mono (Westrex)
  • Pays d'origine :  France
  • Langue d'origine : français
  • Genre : comédie dramatique
  • Durée : 95 minutes
  • Visa d'exploitation : 18.160
  • Date de sortie : le 28 novembre 1956 en France
  • Film interdit aux moins de 16 ans lors de sa sortie en France

Distribution

  • Brigitte Bardot : Juliette Hardy, l'orpheline qui se marie avec Michel
  • Curd Jürgens : Éric Carradine, entrepreneur amoureux de Juliette
  • Jean-Louis Trintignant : Michel Tardieu, le jeune qui se marie avec Juliette
  • Christian Marquand : Antoine Tardieu, le beau-frère de Juliette et amant de celle-ci
  • Georges Poujouly : Christian Tardieu, le jeune frère d'Antoine et Michel
  • Jane Marken : Mme Morin, la tutrice de Juliette
  • Paul Faivre : M. Morin, le tuteur handicapé de Juliette
  • Isabelle Corey : Lucienne, une amie de Juliette
  • Jean Tissier : M. Marcel Vigier-Lefranc, un invité d'Eric
  • Marie Glory : Mme Tardieu, la mère des trois frères Tardieu
  • Jacqueline Ventura : Mme Vigier-Lefranc, une invitée d'Eric
  • Jacques Ciron : Roger, le secrétaire d'Eric
  • Jany Mourey : la déléguée de l'évêché
  • Jean Lefebvre : le jeune danseur qui fait tapisserie
  • Philippe Grenier : Perri, l'architecte travaillant pour Eric
  • Claude Véga : Roger
  • Léopoldo Francès : le danseur noir qui répète
  • André Toscano : René, le jeune homme qui provoque Michel
  • Guy Henry : un bagarreur
  • Roger Vadim : le copain d'Antoine dans le car
  • Raoul Lévy : un joueur du casino
  • Lucien Callamand : le touriste qui vient acheter un journal
  • Carlos Valdes

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article