Tognazzi Ugo

Publié le par Roger Cousin

Ugo Tognazzi, né le 23 mars 1922 à Crémone, en Lombardie, Italie - mort le 27 octobre 1990 à Rome, est un acteur et metteur en scène italien pour le cinéma, le théâtre et la télévision.

Tognazzi Ugo Tognazzi Ugo

Il fut avec Alberto Sordi, Vittorio Gassman, Marcello Mastroianni et Nino Manfredi l'une des figures marquantes de la comédie italienne. Il obtient le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes 1981. Du fait de la profession de son père, inspecteur d'une société d'assurance, il vécut une enfance dans diverses villes, avant de revenir, en 1936, à Crémone où il trouva, à quatorze ans, un emploi d'ouvrier chez Negroni, célèbre usine crémonèse de charcuterie. Durant son temps libre, il joua dans une pièce amateur sur l'après-travail (ses débuts au théâtre avaient commencé à l'âge de quatre ans au théâtre Donizetti de Bergame). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut appelé sous les drapeaux, et se dédia, avec ferveur, dans l'organisation de spectacles de variété pour ses camarades. Après l'armistice du 8 septembre 1943, il retourna à Crémone où il travailla comme archiviste. La passion pour le spectacle lui fait cependant abandonner ce travail, et il s'installa à Milan.

Ugo Tognazzi, s'il s'est principalement rendu célèbre en France par son rôle de Renato Baldi dans la série de films La Cage aux folles aux côtés de Michel Serrault (celui-ci représentant l'archétype de l'homosexuel efféminé et Ugo Tognazzi, celui d'un homosexuel masculin et posé, directeur d'un cabaret sur la Côte d'Azur), n'en fut pas moins un comédien fétiche de tous les grands réalisateurs italiens des années 60 et 70. Sa popularité, immense, se fondait sur une capacité toujours renouvelée à porter à l'écran, avec justesse et naturel,les travers et les défauts dans lesquels les Italiens se reconnaissaient. Ses interprétations dans Les monstres, Vogliamo i colonelli et la Grande Bouffe sont inoubliables. Ugo Tognazzi est décédé le 27 octobre 1990 à Rome, d'une hémorragie cérébrale, à l'âge de 68 ans.

Filmographie 

  • 1953 : Pattes de velours (L'Incantevole nemica), de Claudio Gora
  • 1953 : L'Amour à la ville (L'Amore in città), de Michelangelo Antonioni
  • 1959 : Le Confident de ces dames, de Jean Boyer
  • 1961 : Quelle joie de vivre (Que gioia vivere), de René Clément
  • 1961 : 5 marines per 100 ragazze de Mario Mattoli
  • 1962 : La Marche sur Rome (La Marcia su Roma), de Dino Risi
  • 1962 : Un dimanche d'été (Una domenica d'estate) de Giulio Petroni
  • 1963 : Le Jour le plus court (Il Giorno più corto), de Sergio Corbucci
  • 1963 : Les Hors-la-loi du mariage (I Fuorilegge del matrimonio), de Paolo Taviani
  • 1963 : Le Lit conjugal (Una storia moderna: l'ape regina), de Marco Ferreri
  • 1963 : Rogopag (Ro.Go.Pag.), de Jean-Luc Godard
  • 1963 : Les Monstres (I Mostri), de Dino Risi
  • 1964 : Le Coq du village (Liolà), d'Alessandro Blasetti
  • 1964 : La Vie aigre (La vita agra), de Carlo Lizzani
  • 1964 : Le Cocu magnifique (Il magnifico cornuto), d'Antonio Pietrangeli
  • 1964 : Haute infidélité (Alta infedeltà), de Luciano Salce
  • 1964 : Le Mari de la femme à barbe (La donna scimmia), de Marco Ferreri
  • 1965 : Menage all'italiana (Ménage à l'italienne) avec Dalida.
  • 1965 : Les Complexes (I Complessi), de Franco Rossi
  • 1965 : L'Amour tel qu'il est (Io la consocevo bene), d'Antonio Pietrangeli
  • 1967 : Jeux d'adultes (Il padre di famiglia) de Nanni Loy
  • 1967 : L'Immorale de Pietro Germi
  • 1967 : Le nez qui siffle (Il fischio al naso), de Ugo Tognazzi
  • 1968 : Barbarella (The Barbarians), de Roger Vadim
  • 1968 : Fais-moi très mal mais couvre-moi de baisers (Straziami, ma di baci saziami), de Dino Risi
  • 1969 : Les Conspirateurs (Nell'anno del signore), de Luigi Magni
  • 1969 : Porcherie (Porcile), de Pier Paolo Pasolini
  • 1970 : La Califfa, d'Alberto Bevilacqua
  • 1971 : Au nom du peuple italien (In nome del popolo italiano), de Dino Risi
  • 1971 : L'Audience (L'Udienza), de Marco Ferreri
  • 1971 : Venez donc prendre le café chez nous (Venga prendere il caffè da noi) d'Alberto Lattuada
  • 1971 : Le général dort debout (Il generale dorme in piedi), de Francesco Massaro
  • 1972 : Le Maître et Marguerite, d'Aleksandar Petrović
  • 1973 : Nous voulons les colonels (Vogliamo i colonnelli), de Mario Monicelli
  • 1973 : Touche pas à la femme blanche !, de Marco Ferreri
  • 1973 : La Grande Bouffe, de Marco Ferreri
  • 1974 : Romances et confidences (Romanzo popolare), de Mario Monicelli
  • 1974 : Permettete, signora, che ami vostra figlia, de Gian Luigi Polidoro
  • 1974 : Super témoin (La supertestimone), de Franco Giraldi
  • 1975 : La Carrière d'une femme de chambre (Telefoni Bianchi), de Dino Risi
  • 1975 : La Faille (Der Dritte grad), de Peter Fleischmann
  • 1975 : Le Canard à l'orange (L'Anatra all'arancia), de Luciano Salce
  • 1975 : Mes chers amis (Amici mei), de Mario Monicelli
  • 1975 : La Mazurka du Baron (La mazurka del barone, della santa e del fico fiorone), de Pupi Avati
  • 1976 : Portrait de province en rouge (Al piacere di rivederla) de Marco Leto
  • 1977 : La Chambre de l'évêque (La Stanza del vescovo), de Dino Risi
  • 1977 : La Cabine des amoureux (Il Casotto), de Sergio Citti
  • 1977 : Qui a tué le chat? (Il gatto), de Luigi Comencini
  • 1977 : Nenè de Salvatore Samperi : Baffo, le barbier
  • 1978 : Le Pot de vin (La mazzetta), de Sergio Corbucci
  • 1978 : Dernier Amour (Primo amore), de Dino Risi
  • 1978 : Les Nouveaux Monstres (I Nuovi monstri), d'Ettore Scola
  • 1978 : Où es-tu allé en vacances ? (Dove vai in vacanza ?), de Mauro Bolognini
  • 1978 : Le Grand Embouteillage (L'Ingorgo - una storia impossibile), de Luigi Comencini
  • 1978 : La Cage aux folles, d'Édouard Molinaro
  • 1980 : Je suis photogénique (Sono fotogenico), de Dino Risi
  • 1980 : La Terrasse (La Terrazza), d'Ettore Scola
  • 1980 : Les Séducteurs (Sunday lovers), de Bryan Forbes
  • 1980 : La Cage aux folles II, d'Édouard Molinaro
  • 1981 : La Tragédie d'un homme ridicule (La Tragedia di un uomo ridicolo), de Bernardo Bertolucci
  • 1983 : Joke of destiny (Scherzo del destino in agguato dietro l'angolo come un brigante da strada), de Lina Wertmüller
  • 1983 : Il Petomane, de Pasquale Festa Campanile
  • 1984 : Le Bon Roi Dagobert, de Dino Risi
  • 1985 : La Cage aux folles III, de Georges Lautner
  • 1985 : Mes chers amis 3 (Amici miei atto III) de Nanni Loy
  • 1986 : Yiddish Connection, de Paul Boujenah
  • 1988 : I giorni del commissario Ambrosio de Sergio Corbucci
  • 1989 : Tolérance, de Pierre-Henry Salfati
  • 1990 : Les Cavaliers de la gloire (La Batalla de los tres reyes), de Souheil Ben-Barka

Théâtre

  • 1986 : Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello, mise en scène Jean-Pierre Vincent, Comédie-Française au Théâtre national de l'Odéon

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article