Berthomieu André

Publié le par Mémoires de Guerre

André Emile Jean Berthomieu, né le 16 février 1903 à Rouen et mort le 10 avril 1960 à Vineuil-Saint-Firmin (Oise), est un réalisateur et un scénariste français. 

Berthomieu André
Berthomieu André

Carrière

Il commence par être assistant auprès de Marcel Vandal, Julien Duvivier, Maurice Gleize et René Hervil. Metteur en scène très prolixe, il réalise près de soixante-dix films des années trente à la fin des années cinquante. Pas si bête (1927), avec René Lefèvre, est son premier. Il fait une nouvelle version de Pas si bête en 1946, cette fois-ci avec Bourvil. Au cours de sa carrière, André Berthomieu a réalisé à plusieurs reprises des remakes de ses propres films.

Durant ses trente années de carrière, il est l'image du metteur en scène professionnel, considérant que le cinéma est un métier avant d'être une forme d'expression artistique. Ses prises de position concernant le droit social du métier le conduisent à devenir président du Syndicat des techniciens ainsi que de l'Association des Auteurs de films de 1945 à 1955. En 1946, il publie Essai de grammaire cinématographique, ouvrage prônant l'interdiction de tout exercice artistique ou révolutionnaire du cinéma.

Membre de la CGT, il milite pour une organisation corporatiste du métier de cinéaste, souhaitant appliquer au septième art les modes de fonctionnement du secteur public. Ses doctrines prônent un cinéma lucratif pour le cinéaste comme pour le producteur. Mon ami Victor (1931) avec Pierre Brasseur et Le mort en fuite (1936) sont les deux films de Berthomieu qui émergent d'une oeuvre qui reste quasiment méconnue de tous. Avant d'entreprendre sa carrière cinématographique, André Berthomieu est comptable. Il se produit également en tant que chansonnier amateur.

Filmographie

Réalisateur
Assistant réalisateur

Publié dans Métiers du Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article