Union des Démocrates pour la République (UDR)

Publié le par Roger Cousin

L’Union des démocrates pour la cinquième République (UD-Ve, puis UDR) est le nom adopté de 1967 à 1976 par le parti gaulliste, qui s'appelait Union pour la nouvelle République (UNR) de 1958 à 1967. 

Union des Démocrates pour la République (UDR)

Pour les élections législatives de 1968, le parti présenta ou soutint des candidats inscrits sous l'étiquette Union pour la défense de la République (UDR) avant d'adopter le même sigle. L'UDR laissa la place en 1976 au Rassemblement pour la République (RPR). L'Union pour la nouvelle République (UNR) est un parti politique français fondé en octobre 1958 et destiné à soutenir l'action du général de Gaulle, revenu au pouvoir au mois de juin (Ve République). L'UNR eut 206 sur 579 députés aux élections de novembre 1958.

En 1962, l'UNR s'était groupée avec l'Union démocratique du travail (UDT) pour constituer l'UNR-UDT. Elle obtint 233 députés sur 482 soit légèrement moins que la majorité absolue. Les 35 républicains-indépendants firent l'appoint. En 1967, ses candidats se présentaient sous l'étiquette Union des démocrates pour la Ve République (UD-Ve), nom officiel du parti à partir de novembre 1967. 200 députés sur 486 furent élus sous cette dénomination. Il lui fallut l'appoint de 42 républicains indépendants et de quelques non-inscrits pour être majoritaire.

En 1968, ses candidats se présentèrent, comme ceux de partis alliés, sous l'étiquette d'Union pour la défense de la République (UDR). Elle fit alors élire 293 députés sur 487, soit la majorité absolue des membres de l'Assemblée nationale à elle seule. Le parti comme le groupe parlementaire devinrent officiellement l'Union des démocrates pour la République à partir du 18 octobre 1968. En 1973, l'UDR comptait 183 députés sur 490. Un an plus tard, Jacques Chaban-Delmas est choisi pour être le candidat gaulliste à l'élection présidentielle. L'UDR se transforma en 1976, sous l'impulsion de Jacques Chirac, en Rassemblement pour la République (RPR).

Résultats électoraux

Présidentielle

 


Législatives
 

  • 1968 : plus de 38 % au premier tour (1er parti) ; 293 élus (majorité absolue)
  • 1973 : 23,9 % au premier tour (1er parti) ; 183 élus


Personnalités ayant exercé une fonction ou mandat national

Président de la République

 


Premiers ministres
 


Ministres
Ne sont listés ici que les ministres, non les secrétaires d'État et ministres délégués.

 


Outre le Premier ministre, 11 ministres UDR sur 17 ministères (dont l'ensemble des 3 ministres d'État) :
 

  • Défense nationale (ministre d'État) : Michel Debré
  • Réformes administratives (ministre d'État) : Roger Frey
  • DOM-TOM (ministre d'État) : Pierre Messmer
  • Affaires étrangères : Maurice Schumann
  • Éducation nationale : Olivier Guichard
  • Développement industriel et scientifique : François-Xavier Ortoli
  • Équipement et Logement : Albin Chalandon
  • Postes et Télécommunications : Robert Galley
  • Agriculture : Michel Cointat
  • Santé publique et Sécurité sociale : Robert Boulin
  • Anciens combattants et Victimes de guerre : Henri Duvillard


Gouvernement Messmer I (1972-1973)
Outre le Premier ministre, 11 ministres UDR sur 16 ministères (dont l'ensemble des 2 ministres d'État) :

 


Gouvernement Messmer II (1973-1974)
Outre le Premier ministre, 11 puis 12 ministres UDR sur 20 ministères :

 

  • Justice : Jean Taittinger
  • Armées : Robert Galley
  • Aménagement du Territoire, Équipement, Logement et Tourisme : Olivier Guichard
  • Réformes administratives : Alain Peyrefitte
  • Agriculture et Développement rural : Jacques Chirac
  • Développement industriel et scientifique : Jean Charbonnel
  • Relations avec le Parlement : Joseph Comiti
  • Travail, Emploi et Population : Georges Gorse
  • Transports : Yves Guéna
  • Postes et Télécommunications : Hubert Germain
  • Anciens combattants et Victimes de guerre : André Bord
  • Information (à partir du 23 octobre 1973) : Jean-Philippe Lecat


Gouvernement Messmer III (février-mai 1974)
Outre le Premier ministre, 9 ministres UDR sur 15 ministères (dont 2 des 3 ministres d'État) :

 

  • Justice (ministre d'État) : Jean Taittinger
  • Aménagement du Territoire, Équipement et Transports (ministre d'État) : Olivier Guichard
  • Intérieur : Jacques Chirac
  • Armées : Robert Galley
  • Affaires culturelles et Environnement : Alain Peyrefitte
  • Industrie, Commerce et Artisanat : Yves Guéna
  • Relations avec le Parlement : Hubert Germain
  • Travail, Emploi et Population : Georges Gorse
  • Information : Jean-Philippe Lecat


Gouvernement Chirac I (1974-1976)
Outre le Premier ministre, 4 puis 5 puis 4 ministres RPR sur 15 puis 14 puis 15 ministères :

 

  • Défense : Jacques Soufflet (1974 - 1975), Yvon Bourges (1975 - 1976)
  • Équipement : Robert Galley
  • Qualité de la vie (jusqu'au 12 janvier 1976) : André Jarrot
  • Commerce et Artisanat : Vincent Ansquer
  • Commerce extérieur (à partir du 31 janvier 1975 au 12 janvier 1976) : Norbert Ségard
  • Coopération (à partir du 12 janvier 1976) : Jean de Lipkowski


Gouvernement Barre I (août-décembre 1976)
5 ministres UDR (puis RPR à partir de décembre 1976) sur 16 ministères (dont 1 ministre d'État sur 3) :

 


Présidents de l'Assemblée nationale
 


Députés à l'Assemblée nationale
 

  • 1968 - 1973 : 293 membres dont 23 apparentés (sur 485)
  • 1973 - 1976 : 183 membres dont 21 apparentés (sur 488)


Responsables
Liste des secrétaires généraux

 


Liste des présidents de groupe parlementaire

Assemblée nationale

 

  • 1969 - 1973 : Marc Jacquet
  • 1973 : Roger Frey
  • 1973 - 1976 : Claude Labbé


Sénat
 

  • 1968 - 1971 : Jacques Soufflet
  • 1971 - 1976 : Pierre Carous

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article