Simonot Renée

Publié le par Mémoires de Guerre

Renée-Jeanne Deneuve, dite Renée Simonot, connue également sous le nom de Renée Dorléac, est une comédienne française née le 10 septembre 1911 au Havre et morte le 11 juillet 2021 à Paris. Elle a principalement travaillé au théâtre et dans le domaine du doublage, notamment comme voix française d’Olivia de Havilland, de Judy Garland, ou encore de Winona Ryder (âgée) dans Edward aux mains d'argent. Elle est la veuve du comédien Maurice Dorléac, avec qui elle eut trois filles : les actrices Françoise Dorléac, Sylvie Dorléac et Catherine Deneuve. Elle est également la mère de Danielle Clariond. Par Catherine Deneuve, elle est la grand-mère de l'acteur Christian Vadim et de l'actrice Chiara Mastroianni. 

Simonot Renée

Carrière

Renée-Jeanne Deneuve naît au Havre, 9, rue Guillaume-le-Conquérant, de Joseph-Sévère Deneuve, sellier, et d’Antoinette-Jeanne Schenardi, sans profession. Elle fait ses débuts de comédienne au théâtre de l'Odéon en 1918, à l'âge de sept ans, dans un petit rôle de l'opéra-comique Les Cloches de Corneville. Elle reste à l'Odéon pendant vingt-huit ans, soit jusqu'à ses 35 ans, tenant les emplois de jeune première. Elle choisit son nom de scène, Simonot, en hommage à un artiste lyrique, ami de sa mère, qui la parraine dans le métier. Renée Simonot est l'une des premières comédiennes à faire du doublage, dès le début du cinéma parlant en 1929. À partir des années 1930, elle prête ainsi sa voix à Olivia de Havilland (bien avant que les deux ne deviennent centenaires et qu'Olivia acquière la nationalité française), Sylvia Sidney, Judy Garland ou encore Esther Williams. Elle cesse ses activités de comédienne en 1946, après la naissance de sa quatrième fille, mais poursuit son activité de doublage jusque dans les années 1990. 

Vie privée

Au milieu des années 1930, Renée Simonot est la compagne du comédien Aimé Clariond avec qui elle a une fille, Danielle, en 1937, mais qu'elle quitte rapidement avec sa « fille dans les bras ». Dans le cadre de son activité de doublage, elle fait la connaissance de Maurice Dorléac, comédien et directeur de plateau pour la MGM, qui lui « faisait la cour sans l'avouer ». Elle l’épouse le 8 février 1940 ; ils ont ensuite trois filles : Françoise en 1942, Catherine en 1943 et Sylvie en 1946. Elle est veuve depuis 1979. Sa fille Catherine, connue sous le nom de Catherine Deneuve, dans un entretien publié par M, le magazine en 2012, évoque sa mère en ces termes : « C'est incroyable, oui : ma mère a 100 ans ! Bientôt 101. Elle vit seule chez elle, joue au bridge, porte des lunettes mais conserve une très bonne ouïe et une tête formidable. C'est assurément une image réconfortante de la vieillesse. Je me dis que, question énergie, on doit tenir pas mal de ma mère, mes sœurs et moi ! […] Elle a été comédienne très jeune, elle a même joué enfant au théâtre et fut doyenne de l'Odéon à 30 ans. Et puis elle s'est arrêtée de travailler à la naissance de sa troisième fille. C'est un gros truc que d'élever quatre enfants. D'autant qu'elle nous a laissées assez libres. » 

Décès

Renée Simonot meurt le 11 juillet 2021 à l'âge de 109 ans, à Paris. Elle fut, depuis le décès d'Yvette Lebon en 2014 jusqu'à son décès, la doyenne des actrices et acteurs du monde, devant la belge Sabine André (née en 1913) et l'américaine Marsha Hunt (née en 1917). 

Doublage

Elle a également participé aux doublages des films suivants (le nom du personnage correspondant est suivi, entre parenthèses, du nom de l'actrice qui tient le rôle) :

Long métrage d'animation

  • 1949 : La Rose de Bagdad : la princesse Zeila.

Théâtre

  • 1921 : Les Misérables de Paul Meurice et Charles Hugo d'après Victor Hugo, théâtre de l'Odéon : Cosette ;
  • 1922 : Molière d'Henry Dupuy-Mazuel et Jean-José Frappa, mise en scène Firmin Gémier, théâtre de l'Odéon ;
  • 1922 : Paul et Virginie de Lucien Népoty et Edmond Guiraud d'après Bernardin de Saint-Pierre, théâtre Sarah-Bernhardt : Virginie petite ;
  • 1924 : L’Invitation au voyage de Jean-Jacques Bernard, théâtre de l'Odéon : Gérard ;
  • 1924 : Jésus de Nazareth de Paul Demasy, théâtre de l'Odéon ;
  • 1928 : La Belle Aventure de Gaston Arman de Caillavet, Robert de Flers et Étienne Rey, théâtre de l'Odéon : Hermine Desmignères ;
  • 1932 : Madame Sans-Gêne de Victorien Sardou et Émile Moreau, théâtre de l'Odéon : la Roussotte ;
  • 1932 : Le Cid de Pierre Corneille, Théâtre national populaire : le page de l'Infante ;
  • 1932 : Le Favori de Martial Piéchaud, Théâtre national populaire : Catherine ;
  • 1932 : Les Femmes savantes de Molière, Théâtre national populaire : Henriette ;
  • 1933 : L'Épreuve de Marivaux, Théâtre national populaire : Angélique ;
  • 1934 : Jeanne d'Arc de Saint-Georges de Bouhélier, théâtre de l'Odéon : Mengette.

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Manuel Costa 11/03/2017 21:23

MANOSTAXX
Pourquoi urgence numéro 112?
https://producaoindustrialblog.wordpress.com/2017/03/11/pourquoi-urgence-numero-112/