Kazan Elia

Publié le par Mémoires de Guerre

D’origine grecque, Elia Kazan naît le 7 septembre 1909 à Constantinople (quartier de Kadi-Keu). En 1913 Les Kazanjoglou émigrent aux États-Unis (New-York) où ils tiennent un commerce de Tapis. Ils déménagent ensuite à New Rochelle. Leur fils y fait ses études à la «Mayfair School» puis au «Williams College» dont il sort diplômé en 1930. Mais il s’intéresse aussi au théâtre et fréquente la «Yale Drama School».

Kazan Elia
Kazan Elia
Kazan Elia
Kazan Elia
Kazan Elia
Kazan Elia

Au début des années trente, Elia se rapproche du CPUSA, le parti communiste nord-américain, et trouve sa place au sein du «Group Theatre», une troupe aux sympathies de gauche. Il y apprend le métier d’acteur, d’accessoiriste, de régisseur et fait ses premières mises en scène. Il découvre également le cinéma en jouant dans deux courts métrages (1934-1935) de son ami Ralph Steiner puis en réalisant un premier essai cinématographique (1937). En 1940 Elia Kazan décroche un petit rôle dans «Ville conquise» de Anatole Litvak. Au théâtre il joue bientôt à guichets fermés au «Plymouth Theatre» de New York «The skin of our teeth» (1942) de Thornton Wilder avec Fredric March en tête d’affiche.  Les propositions affluent alors mais Elia ambitionne surtout de faire du cinéma et accepte, pour la «Twentieth-Century-Fox », de diriger «Le lys de Brooklyn» en 1945. L’année suivant, il tourne deux films coup sur coup: «Le maître de la prairie», un western avec Spencer Tracy, et «Boomerang», un drame policier avec Dana Andrews. En 1947, il met en scène la pièce «All my sons», le premier triomphe de Arthur Miller. Il fonde également l’«Actor Sudio» avec Lee Strasberg et dirige Gregory Peck dans «Le mur invisible» (Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur).

Il termine l’année au théâtre avec «Un tramway nommé Désir» de Tennessee Williams. Par la suite des films magnifiques vont s’ajouter à sa filmographie comme «L’héritage de la chair» (1949) un drame sur le racisme avec Jeanne Crain; «Panique dans la rue» (1950) un «thriller» avec Richard Widmark; l’adaptation d’«Un tramway nommé Désir» (1951) avec Marlon Brando et Vivien Leigh; deux autres films avec Brando «Viva Zapata!» (1952) et «Sur les quais» (1954); «À l’est d’Eden» (1955) avec James Dean; et «Le fleuve sauvage» (1959) avec Montgomery CliftMais la politique anticommuniste menée par le sénateur Joseph McCarthy déclenche bientôt une «chasse aux sorcières» dans le monde artistique, et transforme la vie du réalisateur. Convoqué devant la très médiatisée «commission des activités antiaméricaines», Elia Kazan est amené à reconnaître les sensibilités de gauche de plusieurs de ses amis.

Une attitude ambiguë que certains jugeront lâche et qu’il essaiera toute sa vie de justifier. Il va néanmoins encore tourner deux œuvres plus personnelles adaptées de ses propres romans, «America, America» (1963), l’histoire d’un jeune grec qui décide d’émigre aux USA pour fuir l’oppression turc, puis «L’arrangement» (1969) l’analyse de sa vie par un homme aisé, Kirk Douglas, ses deux amours, Deborah Kerr et Faye Dunaway, ses relations avec son père. Pour son dernier film, en 1976, il adapte le roman inachevé de Scott Fitzgerald, «Le dernier nabab» avec Robert De Niro en producteur avide, obsédé de travail, devenu veuf. Il se consacre ensuite essentiellement l’écriture même s’il fait quelques apparitions dans des documentaires. Elia Kazan, un immense artiste, sans doute bien plus attaché, en toute indépendance, à la défense des valeurs humaines, qu’à un parti politique, meurt presque centenaire le 28 septembre 2003, à New York.

Filmographie

Comme réalisateur

  • 1937 : The People of the Cumberlands (court-métrage)
  • 1940 : It's Up to You (documentaire)
  • 1945 : Le Lys de Brooklyn (A Tree Grows in Brooklyn)
  • 1947 : Le Maître de la prairie (The Sea of Grass)
  • 1947 : Boomerang !
  • 1947 : Le Mur invisible (Gentleman's Agreement)
  • 1949 : L'Héritage de la chair (Pinky)
  • 1950 : Panique dans la rue (Panic in the Streets)
  • 1951 : Un tramway nommé Désir (A Streetcar Named Desire)
  • 1952 : Viva Zapata!
  • 1953 : Man on a Tightrope
  • 1954 : Sur les quais (On the Waterfront)
  • 1955 : À l'est d'Eden (East of Eden)
  • 1956 : Baby Doll (Baby Doll)
  • 1957 : Un homme dans la foule (A Face in the Crowd)
  • 1960 : Le Fleuve sauvage (Wild River)
  • 1961 : La Fièvre dans le sang (Splendor in the Grass)
  • 1963 : America, America
  • 1969 : L'Arrangement (The Arrangement)
  • 1972 : Les Visiteurs (The Visitors)
  • 1976 : Le Dernier Nabab (The Last Tycoon)

Comme acteur

  • 1934 : Cafe Universal de Ralph Steiner
  • 1935 : Pie in the Sky de Ralph Steiner
  • 1940 : Ville conquise (City for Conquest) d'Anatole Litvak
  • 1941 : Blues in the Night d'Anatole Litvak
  • 1950 : Panique dans la rue (Panic in the Streets) d'Elia Kazan
  • 1993 : Le Brouillard de Zülfü Livaneli

Théâtre

Comme metteur en scène

  • 1934 : Dimitroff
  • 1947 : All my Sons d'Arthur Miller
  • 1947 : Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams
  • 1949 : Mort d'un commis voyageur d'Arthur Miller
  • 1955 : La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams
  • 1959 : Doux Oiseau de la jeunesse de Tennessee Williams
  • 1964 : After the fall d'Arthur Miller
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article