Préjean Albert

Publié le par Mémoires de Guerre

Albert Préjean naît le 27 octobre 1893 à Pantin, dans la banlieue populaire du nord-est de Paris. 

Préjean Albert
Préjean Albert
Préjean Albert
Préjean Albert
Préjean Albert
Préjean Albert
Préjean Albert

Carrière

Alors qu’il accomplit son service militaire, la guerre de 1914-1918 est déclarée. L’aviation militaire n’existant pas encore, des formations, équipées d’aéronefs, demandent des volontaires. Le futur acteur s’illustre dans cette nouvelle façon de faire la guerre. De retour à la vie civile, Albert fait un peu tous les métiers pour subsister. Très sportif et notamment excellent escrimeur, il est engagé en 1921 pour «ferrailler» comme figurant dans les séries des «Trois mousquetaires» adaptées à l’écran par Henri Diamant-Berger. Il tourne avec ce cinéaste plusieurs films en trois ans, parmi lesquels: «Gonzague» (1922) avec Maurice Chevalier et Florelle. Il s’essaie aussi à la réalisation en 1929: «L’aventure de Luna Park» avec Danièle Parola.

Mais c’est l’époque du music-hall et des cabarets. Albert Préjean, qui ne chante pas plus mal qu’un autre, se lance sur scène et y réussit au mieux, servi par des musiques de musette, désormais inoubliables. Alors qu’il approche de la quarantaine, c’est René Clair qui lui apporte vraiment la notoriété cinématographique avec «Sous les toits de Paris» (1930). Dans cette première production sonore française, les dialogues sont limités mais Albert «chante vraiment». Il est amoureux de l’actrice roumaine Pola Illéry. Cette oeuvre, encore maladroite dans sa conception, initialise, pour le monde entier, le réalisme romantique à la française que va si bien illustrer le Jean Gabin des années trente.

Albert Préjean qui parle correctement l’allemand travaille alors beaucoup dans les studios berlinois de la UFA. Il commence par «L’Opéra de quat’sous», écrit en 1928 par Bertolt Brecht sur une musique de Kurt Weill. L’acteur fait plus d’une quarantaine de films en dix ans avec tous les cinéastes européens renommés de l’époque, comme Henri Decoin, Jacques Tourneur et Julien Duvivier, l’Italien Carmine Gallone, les Allemands, Robert Siodmak et Georg Wilhelm Pabst. Il a comme partenaires: Annabella, Josephine Baker, Jany Holt, Liane Haid, Dita Parlo, Ginette Leclerc et bien d’autres. Il tourne d’immenses succès commerciaux dès 1933, avec Danielle Darrieux encore gamine: «La crise est finie» de Robert Siodmak, «Quelle drôle de gosse !» (1935) de Léo Joannon, etc.

D’abord utilisé comme acteur chansonnier, à l’image de Henri Garat, l’acteur se voit confier des rôles plus dramatiques. Pendant l’occupation en particulier, il succède, pour trois films, à Harry Baur, dans le rôle du célèbre inspecteur Maigret, d’après Georges Simenon. En 1942 il fait partie du voyage promotionnel à Berlin des vedettes françaises, manifestation organisée par la propagande allemande. Ce qui lui vaudra quelques semaines d’incarcération à la libération. En 1946, il se remarie avec la comédienne Lysiane Rey qui lui a donné un fils Patrick, futur comédien. À partir de cette période, il ne se produit plus qu’épisodiquement et dans des rôles secondaires comme dans «Les amants du Tage» de Henri Verneuil avec Amalia Rodriguez, ou «Un missionnaire» de Maurice Cloche avec Darling Légitimus, la grand’mère de Pascal. Il anime aussi les séances du cirque de Jean Richard. Il tourne son cent-quinzième et dernier film en 1961: «Bon chance, Charlie», avec Eddie Constantine. Jeune remarié, à plus de quatre-vingts ans, il décède à Paris, le 1er novembre 1979.

Filmographie

Longs métrages
  • 1911 : Une mariée qui se fait attendre de Louis J. Gasnier
  • 1921 : Les Trois Mousquetaires d'Henri Diamant-Berger
  • 1922 : Vingt ans après d'Henri Diamant-Berger
  • 1922 : Le Mauvais Garçon d'Henri Diamant-Berger
  • 1922 : Gonzague d'Henri Diamant-Berger : la Chambotte
  • 1923 : Jim Bougne boxeur d'Henri Diamant-Berger
  • 1923 : Le Roi de la vitesse d'Henri Diamant-Berger
  • 1923 : Paris qui dort de René Clair : le pilote
  • 1923 : Le Costaud des Épinettes de Raymond Bernard
  • 1923 : Grandeur et décadence de Raymond Bernard
  • 1924 : Le miracle des loups de Raymond Bernard - sonorisé en 1930 : un soldat
  • 1924 : L'Homme inusable de Raymond Bernard
  • 1924 : Le Fantôme du Moulin-Rouge de René Clair : Jean Degland, le reporter
  • 1925 : La Justicière de Maurice Marsan et Maurice Gleize
  • 1925 : Le Voyage imaginaire de René Clair
  • 1925 : Amour et carburateur de Pierre Colombier : Bégonia
  • 1926 : Le Bouif errant de René Hervil
  • 1927 : La Proie du vent de René Clair (uniquement coopérateur technique pour les séquences d'aviation)
  • 1927 : Le Joueur d'échecs de Raymond Bernard
  • 1927 : Éducation de prince d'Henri Diamant-Berger
  • 1927 : Le Chauffeur de mademoiselle d'Henri Chomette
  • 1928 : Un chapeau de paille d'Italie de René Clair : Fadinard
  • 1928 : Les Nouveaux Messieurs de Jacques Feyder
  • 1928 : Verdun. Visions d'Histoire de Léon Poirier
  • 1929 : Le Requin d'Henri Chomette : le capitaine
  • 1929 : Fécondité d'Henri Étiévant et Nicolas Evreïnoff
  • 1930 : Sous les toits de Paris de René Clair : Albert
  • 1931 : L'Opéra de quat'sous de Georg Wilhelm Pabst : Mackie
  • 1931 : Un soir de rafle de Carmine Gallone : Georget
  • 1931 : Le Joker d'Erich Waschneck
  • 1931 : Le Chant du marin de Carmine Gallone
  • 1932 : L'Amoureuse Aventure de Wilhelm Thiele : Marcel Touzet
  • 1931 : Madame hat Ausgang de Wilhelm Thiele - version allemande du film précédent -
  • 1932 : Rivaux de la piste de Serge de Poligny : Willy Streblow
  • 1932 : Voyage de noces d'Erich Schmidt et Germain Fried
  • 1932 : Un fils d'Amérique de Carmine Gallone
  • 1933 : Théodore et Cie de Pierre Colombier : Théodore
  • 1933 : Toto de Jacques Tourneur
  • 1933 : Les Bleus du ciel d'Henri Decoin
  • 1933 : Caprice de princesse de Karl Hartl et Henri-Georges Clouzot : André Méry
  • 1933 : Volga en flammes de Victor Tourjansky avec Danielle Darrieux : Orloff
  • 1934 : La crise est finie de Robert Siodmak avec Danielle Darrieux : Marcel
  • 1934 : Le Paquebot Tenacity de Julien Duvivier
  • 1934 : L'Auberge du Petit Dragon de Jean de LImur
  • 1934 : L'Or dans la rue de Curtis Bernhardt avec Danielle Darrieux : Albert Perret
  • 1934 : Le Secret d'une nuit de Félix Gandéra : Sylvain Renaud
  • 1935 : Dédé de René Guissart avec Danielle Darrieux : Robert Dauvergne
  • 1935 : Le Contrôleur des wagons-lits de Richard Eichberg avec Danielle Darrieux : Bernard
  • 1935 : Moïse et Salomon parfumeurs d'André Hugon : André
  • 1935 : Lune de miel de Pierre-Jean Ducis
  • 1935 : Princesse Tam Tam de Edmond T. Gréville : Max de Mirecourt
  • 1935 : Paris Camargue de Jack Forrester
  • 1935 : Quelle drôle de gosse de Léo Joannon avec Danielle Darrieux : Gaston Villaret
  • 1935 : L'Auberge du Petit-Dragon de Jean de Limur : Albert
  • 1936 : Jenny de Marcel Carné : Lucien Dancret
  • 1937 : À Venise, une nuit de Christian-Jaque
  • 1937 : Neuf de trèfle de Lucien Mayrargue
  • 1937 : L'Alibi de Pierre Chenal : l'inspecteur, André Laurent
  • 1937 : Mollenard de Robert Siodmak : Louis Kerrotret
  • 1937 : La Fessée de Pierre Caron
  • 1938 : La Rue sans joie d'André Hugon : Jean Dumas
  • 1938 : La Piste du sud de Pierre Billon : le lieutenant Naud
  • 1938 : La Vie des artistes de Bernard Roland - Simple participation -
  • 1938 : L'Inconnue de Monte-Carlo d'André Berthomieu
  • 1938 : Place de la Concorde de Karel Lamač
  • 1938 : Métropolitain de Maurice Cam
  • 1939 : Nord-Atlantique de Maurice Cloche
  • 1939 : L'Or du Cristobal de Jacques Becker : Dupuy, le second
  • 1939 : Dédé la musique d'André Berthomieu
  • 1939 : Pour un maillot jaune de Jean Stelli
  • 1941 : Caprices de Léo Joannon avec Danielle Darrieux : Philippe
  • 1941 : L'Étrange Suzy de Pierre-Jean Ducis
  • 1942 : Picpus de Richard Pottier : le commissaire Jules Maigret
  • 1943 : La Vie de plaisir d'Albert Valentin : Albert Maulette
  • 1943 : Au bonheur des dames d'André Cayatte : Octave Mouret
  • 1944 : Cécile est morte de Maurice Tourneur : le commissaire Jules Maigret
  • 1944 : Les Caves du Majestic de Richard Pottier : le commissaire Jules Maigret
  • 1946 : L'assassin n'est pas coupable de René Delacroix : Julien Brisseau, le scénariste
  • 1946 : La Kermesse rouge de Paul Mesnier : Claude Sironi
  • 1946 : Le Secret du Florida de Jacques Houssin
  • 1946 : L'Homme de la nuit de René Jayet
  • 1947 : L'Idole d'Alexandre Esway
  • 1947 : La Grande Volière de Georges Péclet
  • 1948 : Les Frères Bouquinquant de Louis Daquin : Léon
  • 1948 : Piège à hommes de Jean Loubignac
  • 1948 : Les anges sont parmi nous de William Magnin et E.G de Meyst
  • 1949 : Les Nouveaux Maîtres de Paul Nivoix
  • 1951 : Ils sont dans les vignes de Robert Vernay
  • 1951 : Le Désir et l'amour d'Henri Decoin : le régisseur général
  • 1954 : Casse-cou mademoiselle de Christian Stengel : Evrard
  • 1954 : Chéri-Bibi de Marcello Pagliero
  • 1955 : Un missionnaire de Maurice Cloche
  • 1955 : Les Amants du Tage d'Henri Verneuil (non crédité)
  • 1956 : Le Circuit de minuit d'Yvan Govar
  • 1956 : Adorables démons de Maurice Cloche : Ernest
  • 1957 : Paris Music-hall de Stany Cordier
  • 1959 : Ça peut toujours servir de Georg Jacoby
  • 1961 : Bonne chance Charlie de Jean-Louis Richard
Courts métrages
  • 1929 : L'Aventure de Luna-Park d'Albert Préjean
  • 1929 : Bluff de Georges Lacombe
  • 1929 : C'est à boire... - court métrage de chansons -
  • 1929 : Le manque de mémoire de Henri Chomette
  • 1929 : Pour passer le temps - court métrage de chansons 

Théâtre

  • 1952 : Sans cérémonie de Jacques Vilfrid et Jean Girault, théâtre Daunou

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article