Prieur Georges

Publié le par Mémoires de Guerre

Georges Prieur (état-civil inconnu) est un acteur français. 

Prieur Georges

Carrière

Apparu sur les scènes de théâtre dès 1907, la carrière de Georges Prieur comme acteur au cinéma est limitée aux années 1930, période au cours de laquelle il a participé à plus d'une trentaine de films où il était surtout cantonné dans des rôles d'aristocrates ou de militaires. On perd définitivement sa trace à la veille de la seconde guerre mondiale

Filmographie

  • 1933 : Le Crime du chemin rouge de Jacques Séverac
  • 1933 : L'Agonie des aigles de Roger Richebé : Grandaye
  • 1934 : Le Scandale de Marcel L'Herbier
  • 1934 : La Châtelaine du Liban de Jean Epstein : le colonel Maret
  • 1934 : Le Train de 8 heures 47 de Henry Wulschleger : le colonel
  • 1934 : La Banque Némo de Marguerite Viel : le ministre
  • 1934 : Le Prince Jean de Jean de Marguenat : Le comte d'Osterwick
  • 1934 : Chanson d'Armor de Jean Epstein : Le fiancé
  • 1935 : La Marche nuptiale de Mario Bonnard : le fondé de pouvoir
  • 1935 : Pension Mimosas de Jacques Feyder
  • 1935 : Le Mystère Imberger de Jacques Séverac
  • 1935 : Deuxième Bureau de Pierre Billon : le général Von Raugwitz
  • 1935 : J'aime toutes les femmes de Carl Lamac : G. Bonfield
  • 1935 : Kœnigsmark de Maurice Tourneur : le prince Tumène
  • 1935 : Lucrèce Borgia de Abel Gance : le baron de Villeneuve
  • 1935 : Le Domino vert de Henri Decoin et Herbert Selpin
  • 1936 : Valse royale de Jean Grémillon : le comte Thalberg
  • 1936 : Les Bateliers de la Volga de Wladimir Strijewsky : le juge
  • 1936 : Les Pattes de mouches de Jean Grémillon : Vanhove
  • 1936 : L'Argent de Pierre Billon - Mazaut
  • 1936 : Les Loups entre eux de Léon Mathot : Le général von Raugwitz
  • 1936 : Bach détective de René Pujol : Durandel
  • 1936 : Quand minuit sonnera de Léo Joannon
  • 1936 : Puits en flammes de Victor Tourjansky : le baron Stirbey
  • 1937 : La Loupiote de Jean Kemm et Jean-Louis Bouquet : Valcour
  • 1937 : L'Homme à abattre de Léon Mathot : le général von Raugwitz
  • 1937 : Le Cantinier de la coloniale de Henry Wulschleger : le marquis
  • 1937 : La Fille de la Madelon de Jean Mugeli et Georges Pallu
  • 1938 : La Tragédie impériale de Marcel L'Herbier : Le grand-duc Nikolaïevitch
  • 1938 : Légions d'honneur de Maurice Gleize
  • 1938 : Les Gens du voyage de Jacques Feyder : Gaëtan
  • 1938 : Café de Paris d'Yves Mirande et Georges Lacombe : le médecin
  • 1938 : Alerte en Méditerranée de Léo Joannon : l'amiral
  • 1938 : Firmin, le muet de Saint-Pataclet de Jacques Séverac
  • 1938 : Katia de Maurice Tourneur : le chambellan
  • 1939 : Le monde tremblera de Richard Pottier : un ingénieur

Théâtre

  • 1907 : Les Poèmes de la Rose, causerie d'Auguste Dorchain, au théâtre des Arts (4 décembre)
  • 1909 : En camarades, pièce en deux actes de Colette, à la Comédie-Royale (5 février) : le Gosse
  • 1909 : Master Tom, ou l'Etalon, comédie en un acte de Pierre Chaine et José de Bérys, au Tréteau-Royal (1er mai)
  • 1909 : Les Bâillonnés, comédie dramatique en trois actes de Jacques Terni, au théâtre des Arts (juin) : Robert Vernet
  • 1911 : Le Ton de Paris, ou les Amants de bonne compagnie, comédie en prose d'Armand-Louis de Gontaut Biron, au Cercle des Escholiers (18 novembre) : le comte de Marsal
  • 1913 : L'Etat second, pièce en trois actes de François de Nion, au Cercle des Escholiers (mai) : Gaston1
  • 1913 : Samson, pièce en quatre actes d'Henri Bernstein, au théâtre du Gymnase (18 novembre) : Glorieux
  • 1932 : Au-delà du baiser, comédie dramatique en trois actes de Claude Dazil, au théâtre des Arts (janvier)
  • 1932 : Abracadabra, pièce en trois actes de Curt Goetz, adaptation française d'André Mauprey et Ninon Steinhoff, au théâtre des Arts (mai)
  • 1932 : Edition spéciale, comédie dramatique de Louis Weitzenkorn, adaptation française d'Henry Torrès, mise en scène de M. Wyn, au théâtre des Ambassadeurs (7 octobre) : Mr Weeks
  • 1933 : Tantale, pièce en cinq tableaux d'Albert-Jean, au théâtre de l'Oeuvre (mai) : le clochard
  • 1933 : Plaisirs d'amour, comédie de Claude Dazil, mise en scène d'Andrée Méry, au théâtre des Arts (23 novembre)
  • 1934 : Les Jeux sont faits, comédie en trois actes d'Andrée Méry, au théâtre de la Potinière (14 juin) : M. de Jarzan

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article