Darvi Bella

Publié le par Mémoires de Guerre

Bella Darvi, de son vrai nom Bayla Wegier, est une actrice polonaise, née le 23 octobre 1928 à Sosnowiec (Pologne) et morte le 17 septembre 1971 à Monte-Carlo.

Darvi Bella
Darvi Bella
Darvi Bella
Darvi Bella

Jeunesse

Ses parents, Polonais d'origine juive, se réfugient en France à la montée du nazisme. Elle est emprisonnée par les Allemands au début de la guerre, et relâchée en 1943.

Carrière

En 1949, elle épouse un riche homme d'affaires, Alban Cavalcade, et s'installe avec lui à Monaco. Là, elle connait une vie marquée par l'alcool et par le jeu. Son mariage ne dure guère. Découverte à Paris par le producteur américain Darryl Zanuck, dont elle devient la maîtresse, elle part pour Hollywood. Son nom de scène est une combinaison des noms de « Dar-ryl » et de son épouse « Vi-rginia » (Virginia Fox, une des actrices fétiches de Buster Keaton). 

Son rôle dans L'Égyptien de Michael Curtiz, où elle joue une séduisante courtisane babylonienne, la fait connaître du public. Mais le film est un échec commercial et, malgré tous les efforts de Zanuck, sa carrière tourne court. Bella Darvi est complètement dominée par la passion des jeux de hasard ; Zanuck continuera à payer ses dettes jusqu'en 1970. Elle tourne en France à la fin des années cinquante, dans des films policiers pour Victor Vicas, John Berry et Pierre Chenal

Bernard Borderie lui donne, en 1958, Lino Ventura et Charles Vanel pour partenaires dans Le Gorille vous salue bien. On la retrouve aussi dans des films italiens jusqu'en 1961. Après une absence de huit ans, elle revient au cinéma en 1969. Elle tourne deux ans plus tard, en 1971, un dernier film aux côtés de Michèle Girardon et de Marie-Georges Pascal, Les Petites Filles modèles de Jean-Claude Roy.

Décès

Elle se suicide en septembre 1971 en ouvrant le gaz dans son appartement de Monte-Carlo. Son corps n'a été découvert que plus d'une semaine plus tard. Elle est inhumée au cimetière de Bagneux. 

Darvi Bella

Filmographie

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article