Maïs Suzet

Publié le par Mémoires de Guerre

Suzet Maïs est une actrice française, née Suzette Roux le 31 janvier 1908 à Paris, morte le 24 janvier 1989 à Aix-en-Provence. Elle connut une réelle notoriété dans les années 1930. 

Maïs Suzet
Maïs Suzet
Maïs Suzet

Carrière

Elle connut une certaine gloire dans les années 1930. Elle incarna le plus souvent les vamps (femmes fatales), les pestes, les pimbêches, les filles méchantes et/ou indignes. L'une de ses caractéristiques dans les rôles qu'elle joue est d'ailleurs un sourire faux et de mauvaise grâce accompagné d'une moue de mépris envers à peu près tous les personnages qui l'abordent.

Elle joua son rôle le plus connu en 1945 dans Le Père Goriot de Robert Vernay, adaptation du roman d'Honoré de Balzac, où elle interprète Anastasie, une des filles de Goriot (interprété par Pierre Larquey). Dans Au Bonheur des Dames, elle est une voleuse mondaine et hautaine, dans Boule de suif une petite-bourgeoise qui méprise Boule de suif, rôle tenu par Micheline Presle... Sa carrière s'étend de 1930 à 1962, période durant laquelle elle accumula les seconds rôles.

Filmographie

Théâtre

  • 1929 : Amphitryon 38 de Jean Giraudoux, mise en scène Louis Jouvet, Comédie des Champs-Élysées
  • 1930 : Cœur d'Henri Duvernois, Théâtre des Nouveautés
  • 1930 : Langrevin père et fils de Tristan Bernard, mise en scène Jacques Baumer, Théâtre des Nouveautés
  • 1933 : Ma sœur de luxe d'André Birabeau, mise en scène André Lefaur, Théâtre de Paris
  • 1936 : Un homme comme les autres d'Armand Salacrou, mise en scène Paulette Pax, Théâtre de l'Œuvre
  • 1936 : Le Cœur d'Henry Bernstein, Théâtre du Gymnase
  • 1938 : Femmes de Clare Boothe, adaptation Jacques Deval, mise en scène Jane Marnac et Juliette Delannoy, Théâtre Pigalle
  • 1940 : Histoire de rire d'Armand Salacrou, mise en scène Alice Cocéa, Théâtre de la Michodière
  • 1941 : Marché noir de Steve Passeur, mise en scène Camille Corney, Théâtre Edouard VII
  • 1941 : Tout n'est pas noir d'André Birabeau, mise en scène Robert Blome, Théâtre Daunou
  • 1944 : Un homme comme les autres d'Armand Salacrou, mise en scène Jean Wall, Théâtre Saint-Georges
  • 1946 : La Sainte Famille d'André Roussin, mise en scène Jean Meyer, Théâtre Saint-Georges
  • 1947 : Anne, ma sœur Anne d'Antoine Bibesco, Théâtre de l'Ambigu
  • 1948 : Mademoiselle de et mise en scène Jacques Deval, Théâtre Saint-Georges
  • 1949 : Le Bouillant Achille comédie de Paul Nivoix, mise en scène Robert Dhéry, Théâtre des Variétés
  • 1950 : Mon bébé de Maurice Hennequin d'après Baby mine de Margaret Mayo, mise en scène Christian-Gérard, Théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1952 : La Duchesse d'Algues de Peter Blackmore, mise en scène Christian-Gérard, Théâtre Michel
  • 1954 : Souviens-toi mon amour d'André Birabeau, mise en scène Pierre Dux, Théâtre Edouard VII
  • 1955 : Lady 213 de Jean Guitton, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre de la Madeleine
  • 1955 : L'Ami de la famille de Jacques Sommet, mise en scène Bernard Blier, Comédie Caumartin
  • 1957 : Regrets éternels de Constance Coline, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre de l'Œuvre
  • 1958 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Raymond Gérôme, Festival de Bellac
  • 1960 : Un garçon d'honneur d'Antoine Blondin et Paul Guimard d'après Le Crime de Lord Arthur Saville d'Oscar Wilde, mise en scène Claude Barma, Théâtre Marigny
  • 1962 : Mic-mac de Jean Meyer, mise en scène de l'auteur, Théâtre du Palais-Royal, Théâtre Daunou
  • 1962 : Les Femmes savantes de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais-Royal
  • 1963 : La Dame ne brûlera pas de Christopher Fry, mise en scène Pierre Franck, Théâtre de l'Œuvre
  • 1964 : Enquête à l'italienne de Jacques de La Forterie, mise en scène Daniel Crouet, Enghien
  • 1965 : Caroline a disparu d'André Haguet et Jean Valmy, mise en scène Jacques-Henri Duval, Théâtre des Capucines
  • 1965 : La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, mise en scène Georges Wilson, TNP Théâtre de Chaillot

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article