Robinson Madeleine

Publié le par Roger Cousin

Madeleine Robinson, de son vrai nom Madeleine Yvonne Svoboda, est une actrice franco-tchèque naturalisée suisse, née le 5 novembre 1917 à Paris et décédée le 1er août 2004 à Lausanne. 

Robinson MadeleineRobinson Madeleine

Elle a successivement été mariée avec l'acteur Robert Dalban (dont elle a eu un fils, Jean-François, né en 1941), avec Guillaume Amestoy et avec l'acteur-écrivain espagnol José Luis de Vilallonga. De sa relation avec le chanteur des Compagnons de la chanson, Jean-Louis Jaubert, elle a eu une fille, Sophie-Julia (1955-1993). Son père et sa mère, Victor et Suzanne Svoboda, étaient des immigrés tchèques venus très jeunes en France. Son père était pâtissier et sa mère receveuse de tramway. Madeleine a trois frères et elle passe son enfance au Pré-Saint-Gervais, une banlieue au nord-est de Paris (Seine-Saint-Denis), dans un minuscule 2 pièces au 3e étage d'un immeuble. Elle dort avec son frère Serge sur un lit de camp de la guerre de 14.

À 5 ans elle est mise en pension à Marines dans le Vexin Français. Puis elle part pour l'Italie. 4 ans plus tard elle revient, en compagnie de son frère Serge, à Marines où elle passe, et réussit avec la mention très bien, son certificat d'études. Ses parents se séparent lorsqu'elle a dix ans et la famille, très pauvre, se serre dans deux petites pièces sur cour. De ce fait, Madeleine commence à travailler dès l'âge de 14 ans d'abord comme ouvrière en usine puis comme vendeuse.

Elle est admise comme auditrice libre (étant donné qu'elle a peu de ressources) par Charles Dullin pour suivre les cours d'art dramatique qu'il dispense dans son Théâtre de l'Atelier. Pour subvenir à ses besoins, elle pose comme modèle pour des photos et commence à faire un peu de figuration. Elle aurait choisi le pseudonyme « Robinson », le reliant à son nom « Svoboda » qui signifie « liberté » en tchèque. Sa carrière devant la caméra commence en 1934 dans Tartarin de Tarascon, film réalisé par Raymond Bernard suivi d'un premier rôle dans Mioche de Léonide Moguy en 1936. 

Elle a tourné ensuite dans quelque 80 films au cinéma et dans de nombreux feuilletons télévisés et téléfilms (sa dernière apparition à l'écran eut lieu en 1995 dans L'Enfant en héritage, téléfilm réalisé par Josée Dayan). Elle a également joué dans un grand nombre de pièces de théâtre, dont Adorable Julia. Elle reçoit en 2001 un Molière d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Elle s'était retirée depuis des années à proximité de Lausanne, à Montreux en Suisse.

videoFilmographie

  • 1934 : Tartarin de Tarascon de Raymond Bernard : une dame au casino
  • 1935 : Promesses de René Delacroix
  • 1935 : Les Beaux Jours de Marc Allegret
  • 1936 : Le Mioche de Léonide Moguy : Denise Mériel, la mère
  • 1937 : Nuits de feu de Marcel L'Herbier
  • 1937 : L'Homme à abattre de Léon Mathot
  • 1937 : L'Innocent de Maurice Cammage
  • 1938 : L'Assaut de Pierre-Jean Ducis
  • 1938 : Gosse de riche de Maurice de Canonge
  • 1938 : Le Capitaine Benoît de Maurice de Canonge
  • 1938 : Tempête sur l'Asie de Richard Oswald
  • 1938 : Grisou de Maurice de Canonge
  • 1938 : La Cité des lumières de Jean de Limur
  • 1940 : La Nuit merveilleuse de Jean-Paul Paulin
  • 1942 : Promesse à l'inconnue d'André Berthomieu
  • 1942 : La Croisée des chemins d'André Berthomieu
  • 1943 : Douce de Claude Autant-Lara : Irène Comtat
  • 1943 : Lumière d'été de Jean Grémillon : Michèle
  • 1945 : Sortilèges de Christian-Jaque : Marthe
  • 1947 : Les Chouans d'Henri Calef d'après Honoré de Balzac
  • 1947 : Le Fugitif de Robert Bibal
  • 1947 : Le Cavalier de Croix-Mort (Une aventure de Vidocq) de Lucien Gasnier-Raymond
  • 1947 : La Grande Maguet de Roger Richebé : Catherine Maguet dite «la grande Maguet»
  • 1948 : Les Frères Bouquinquant de Louis Daquin : Julie
  • 1948 : Entre onze heures et minuit d'Henri Decoin : Lucienne
  • 1948 : Une si jolie petite plage d'Yves Allégret : Marthe
  • 1949 : Le Mystère Barton de Charles Spaak
  • 1949 : On ne triche pas avec la vie de René Delacroix & Paul Vandenberghe
  • 1949 : Vedettes en liberté court métrage de Jacques Guillon : simple participation
  • 1950 : L'Invité du mardi de Jacques Deval
  • 1950 : Dieu a besoin des hommes de Jean Delannoy : Jeanne Gourvennec
  • 1951 : Le Garçon sauvage de Jean Delannoy : Marie
  • 1952 : L'Homme de ma vie de Guy Lefranc
  • 1952 : Seuls au monde de René Chanas
  • 1953 : Je suis un mouchard de René Chanas
  • 1953 : Leur dernière nuit de Georges Lacombe : Madeleine Marsan
  • 1953 : Minuit quai de Bercy de Christian Stengel : Irène Cazenave
  • 1954 : L'Affaire Maurizius de Julien Duvivier : Elisabeth Maurizius
  • 1955 : Le Couteau sous la gorge de Jacques Séverac
  • 1955 : Les Chiffonniers d'Emmaüs de Robert Darène
  • 1956 : Les Possédées de Charles Brabant : Agata
  • 1956 : Mannequins de Paris d'André Hunebelle
  • 1957 : Les Louves de Luis Saslavsky
  • 1958 : La Bonne Tisane d'Hervé Bromberger
  • 1958 : Péché de jeunesse de Louis Duchesne & René Thévenet
  • 1959 : À double tour de Claude Chabrol : Thérèse Marcoux
  • 1959 : La Rabouilleuse de Louis Daquin d'après Honoré de Balzac : Flore Brazier
  • 1961 : Giorno per giorno disperatamente d'Alfredo Giannetti
  • 1961 : Le Goût de la violence de Robert Hossein : Bianca
  • 1962 : La Croix des vivants d'Ivan Govar : Madame Van Domeck
  • 1962 : Leviathan de Léonard Keigel : Madame Londe
  • 1962 : Le Gentleman d'Epsom de Gilles Grangier : Maud
  • 1962 : Le Diable et les Dix Commandements, film à sketches de Julien Duvivier, épisode Tes père et mère honoreras / Tu ne mentiras point : Germaine Messager
  • 1962 : Le Procès (The trial) d'Orson Welles d'après Franz Kafka : Madame Grubach
  • 1962 : La Salamandre d'or (Il Paladino della corte di Francia) de Maurice Régamey : Louise de Savoie
  • 1963 : Couple interdit (El juego de la verdad) de José María Forqué
  • 1964 : Voir Venise et crever (Agent spécial à Venise) d'André Versini : Madame Trégard
  • 1964 : Un gosse de la butte (Rue des Cascades) de Maurice Delbez : Hélène
  • 1965 : Piège pour Cendrillon d'André Cayatte : Jeanne Mureau
  • 1966 : Un monde nouveau de Vittorio De Sica : la femme riche
  • 1966 : Le Voyage du père de Denys de La Patellière : la tenancière du Trianon
  • 1970 : Le Cœur fou de Jean-Gabriel Albicocco : Clara Noël
  • 1971 : Le Petit Matin de Jean-Gabriel Albicocco : Éva
  • 1971 : Aussi loin que l'amour de Frédéric Rossif : La femme du bar
  • 1978 : On peut le dire sans se fâcher (La Belle Emmerdeuse) de Roger Coggio : la mère de Pauline
  • 1978 : L'Amant de poche de Bernard Queysanne : Madame Josée
  • 1978 : Une histoire simple de Claude Sautet : la mère
  • 1979 : Corps à cœur de Paul Vecchiali : la mère
  • 1979 : Les Sept Jours en janvier (Siete dias de enero) de Juan Antonio Bardem
  • 1982 : J'ai épousé une ombre de Robin Davis : Madame Meyrand
  • 1985 : Hors-la-loi de Robin Davis : la femme du ranch
  • 1988 : Les Tisserands du pouvoir de Claude Fournier
  • 1988 : Camille Claudel de Bruno Nuytten : Louise-Athanaise Claudel
  • 1994 : L'Ours en peluche de Jacques Deray : Madame Rivière

Télévision

  • 1962 : Chéri de François Chatel : Léa
  • 1971 : Le Sixième Sens de Louis Grospierre : Mme de la Pommeray
  • 1971 : Un soir chez Norris de Pierre Matteuzzi : Sophie Germont
  • 1972 : Au théâtre ce soir : Noix de coco de Marcel Achard, réalisation Pierre Sabbagh : Caroline
  • 1973 : Au théâtre ce soir : Adorable Julia, réalisation Georges Folgoas : Julia
  • 1980 : La Fortune des Rougon d'Yves-André Hubert d'après Émile Zola : Adélaïde Rougon
  • 1980 : Les Dames de cœur de Paul Siegrist : Lucienne
  • 1980 : L'Homme aux chiens de Bruno Gantillon : Geneviève
  • 1981 : Cinq-Mars de Jean-Claude Brialy : Marie de Médicis
  • 1982 : Les Longuelune de Jean-Daniel Verhaeghe : Alphonsine
  • 1982 : La Tendresse de Bernard Queysanne : la dame
  • 1982 : Mozart de Marcel Bluwal : Mme Weber
  • 1982 : Les Dames à la licorne de Lazare Iglesis : Lady Augusta
  • 1983 : Un adolescent d'autrefois d'André Michel : Mme Gajac
  • 1983 : La Métamorphose de Jean-Daniel Verhaeghe : la mère
  • 1984 : Le Dialogue des Carmélites de Pierre Cardinal d'après Georges Bernanos : Mme Lidoine (la nouvelle prieure)
  • 1985 : La Mule de corbillard de Claude Vajda : Madeleine
  • 1985 : La Sorcière de Couflens de Gérard Guillaume
  • 1989 : Le Masque, épisode Le Repos de Bacchus d'Hervé Baslé : La comtesse Raffaelli
  • 1991 : Un été alsacien de Maurice Frydland
  • 1992 : Mes coquins de Jean-Daniel Verhaeghe : Dorothée
  • 1992 : Pour le meilleur et pour le pire (Terror Stalks the Class Reunion) de Clive Donner : Madame Delalande
  • 1993 : L'Affaire Seznec d'Yves Boisset : Madame Seznec
  • 1994 : La Rage au cœur de Robin Davis : Madame Lignel
  • 1994 : La Récréation de Nicolas Ribowski : Reine Rippert
  • 1995 : L'Enfant en héritage de Josée Dayan : Rita Schomberg

Théâtre

  • 1942 : Une grande fille toute simple d'André Roussin, mise en scène Louis Ducreux, avec Gérard Philipe, Casino des Fleurs, Cannes (création)
  • 1944 : Une grande fille toute simple d'André Roussin, mise en scène Louis Ducreux, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1946 : Le Secret d'Henry Bernstein, mise en scène Pierre Dux, tournée
  • 1952 : La Dame de trèfle de Gabriel Arout, mise en scène Michel Vitold, Théâtre Saint-Georges
  • 1954 : N'importe quoi pour elle de Steve Passeur, mise en scène Georges Douking, Théâtre Gramont
  • 1954 : Adorable Julia de Marc-Gilbert Sauvajon et Guy Bolton d'après Somerset Maugham, mise en scène Jean Wall, Théâtre du Gymnase
  • 1957 : Le Jeu de la vérité de José Luis de Vilallonga, mise en scène Pierre Valde, Théâtre du Gymnase
  • 1957 : Adorable Julia de Marc-Gilbert Sauvajon et Guy Bolton d'après Somerset Maugham, mise en scène Jean Wall, Théâtre du Gymnase
  • 1958 : La Dame de trèfle de Gabriel Arout, mise en scène Michel Vitold, Théâtre du Gymnase
  • 1960 : Noix de coco de Marcel Achard, mise en scène Jean Meyer, Théâtre de Paris
  • 1961 : Tartuffe de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais-Royal
  • 1961 : Adélaïde de Jean-Louis Curtis, mise en scène Daniel Ceccaldi, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1962 : Adorable Julia de Marc-Gilbert Sauvajon et Guy Bolton d'après Somerset Maugham, Théâtre Sarah Bernhardt
  • 1963 : L'Âge idiot de Jean Meyer, mise en scène Maurice Guillaud, Théâtre du Gymnase, Théâtre Edouard VII
  • 1964 : Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee, mise en scène Franco Zeffirelli, Théâtre de la Renaissance
  • 1966 : Adorable Julia de Marc-Gilbert Sauvajon d’après Somerset Maugham, mise en scène Jean-Laurent Cochet, avec Jean Marais
  • 1967 : Adorable Julia de Marc-Gilbert Sauvajon d'après Somerset Maugham, mise en scène Jean-Laurent Cochet, Théâtre des Célestins, tournée Karsenty-Herbert
  • 1967 : Rupture d'André Roussin, mise en scène Jean-Laurent Cochet, Théâtre Saint-Georges
  • 1967 : L'Amour au théâtre composé de Rupture d'André Roussin, À la nuit la nuit de François Billetdoux, Le Plaisir de rompre de Jules Renard, mises en scène Jacques-Henri Duval, Théâtre Saint-Georges, Théâtre des Célestins
  • 1969 : Macbeth de William Shakespeare, mise en scène Jean Meyer, Théâtre des Célestins
  • 1971 : Le Locataire de Joe Orton, mise en scène Jacques Mauclair, Théâtre Moderne
  • 1972 : Noix de coco de Marcel Achard (diffusion TV, collection Au théâtre ce soir)
  • 1977 : Les Parents terribles de Jean Cocteau, mise en scène Jean Marais, Théâtre Antoine
  • 1994 : La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, mise en scène Jean-Luc Tardieu, Maison de la Culture de Loire-Atlantique Nantes
  • Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams
  • Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article