Les Grandes Manœuvres

Publié le par René Clair

Les Grandes Manœuvres est un film français réalisé par René Clair, sorti en 1955. En province, vers 1913, Armand de La Verne, lieutenant au 33e Dragon et véritable Don Juan, tient le pari de devenir l'amant d'une femme que le hasard désignera. Marie-Louise Rivière, belle jeune femme arrivée depuis peu de Paris pour ouvrir une boutique de modiste est « l'heureuse » élue, ignorant le pari dont elle est l'objet. Elle est d'abord réticente, connaissant la réputation d'Armand. Elle succombe pourtant à ses déclarations enflammées lorsqu'elle le croit tué au cours d'un duel. 

Un grand amour naît. Un prochain mariage est même arrêté entre eux. C'est alors que Victor Duverger, un prétendant jaloux et dépité, révèle l'existence du pari à la jeune femme qui en est, bien sûr, profondément meurtrie. La veille du départ d'Armand pour les grandes manœuvres, le jeune homme essaie de se justifier devant une Marie-Louise peinée et incrédule. Le lendemain, elle garde sa fenêtre fermée, tandis que passe devant chez elle le défilé des dragons qui, à cheval, s'en vont pour les manœuvres et avec eux, le beau lieutenant qu'elle se refuse désormais à aimer.

Pour René Clair : « Dans les Grandes Manœuvres, la seule préoccupation c'est l'amour ». Il ajoutait que le film était une des innombrables variations qu'on peut faire autour de l'inépuisable thème de Don Juan. Il existe une fin alternative qui avait été tournée en même temps que la fin « officielle ». Dans la seconde, le personnage de Marie-Louise est retrouvé mort sur son lit par sa femme de chambre alors que les dragons défilent dans la rue.

Les Grandes Manœuvres de René ClairLes Grandes Manœuvres de René Clair

Les Grandes Manœuvres de René Clair

Fiche technique

  • Titre : Les Grandes Manœuvres
  • Réalisation : René Clair
  • Scénario : René Clair Inspiré du mythe de Don Juan.
  • Adaptation et Dialogue : René Clair, Jérôme Geronimi, Jean Marsan
  • Adjoint à la réalisation : Michel Boisrond - *Assistant : Serge Vallin
  • Images : Robert Le Febvre, Robert Juillard, Daniel Diot
  • Opérateurs : Roger Delpuech, Jacques Robin, Gilbert Sarthre
  • Musique et direction musicale: Georges Van Parys
  • Chanson : On dit toujours, on dit jamais
  • Décors : Léon Barsacq, assisté de jacques Chalvet et Marc Desages
  • Costumes : Rosine Delamare, assistée de Georgette Fillon et Joseph Ranzatto
  • Montage : Louisette Hautecoeur et Denise Natot
  • Son : Antoine Petitjean
  • Maquillage : Lina Gallet
  • Coiffures : Jacqueline Juillard
  • Perruques : Jules Chanteau
  • Photographe de plateau : Serge Beauvarlet
  • Scripte : Francine Corteggiani
  • Régisseur : Jean Pieuchot
  • Ensemblier/Décorateur de plateau : Maurice Barnathan
  • Production : André Daven, Georges Lourau
  • Sociétés de production : pour Cinétel, Filmsonor, SECA (Paris) et Rizzoli Film (Rome)
  • Directeur de production : Jacques Plante
  • Tournage dans les studios de Boulogne-Billancourt du 28 avril au 8 juillet 1955
  • Distribution : Cinédis
  • Pellicule 35 mm, couleur
  • Enregistrement Western Electric
  • Trucages : LAX
  • Laboratoire Franay L.T.C St-Cloud
  • Pays d'origine : France/Italie
  • Date de sortie : 26/10/1955

Distribution

  • Gérard Philipe : le lieutenant Armand de la Verne
  • Michèle Morgan : Marie-Louise Rivière, la modiste
  • Jean Desailly : Victor Duverger, le prétendant jaloux
  • Pierre Dux : le colonel Olivier du 33e Dragon
  • Jacques Fabbri : l'ordonnance d'Armand
  • Jacques François : Rodolphe Chartier, un civil
  • Yves Robert : Félix Leroy, un lieutenant des Dragons
  • Brigitte Bardot : Lucie, la fille du photographe
  • Lise Delamare : Juliette Duverger
  • Jacqueline Maillan : Jeanne Duverger, une sœur de Victor
  • Magali Noël : Thérèse, la chanteuse
  • Simone Valère : Gisèle Monnet
  • Catherine Anouilh : Alice Gervais
  • Madeleine Barbulée : la dame au chapeau jaune
  • Dany Carrel : Rose-Mousse
  • Judith Magre : Ciboulette
  • Arlette Thomas : Amélie
  • Gabrielle Fontan : Mélanie, la servante des "Duverger"
  • Viviane Gosset : la femme du colonel
  • Hélène Duc : la préfète
  • Olivier Hussenot : le préfet
  • Raymond Cordy : le photographe et père de Lucie
  • Daniel Sorano : le maître d'armes
  • Claude Rich : Claude, le fiancé d'Alice
  • Jacques Morel : M. Monnet, le mari de Gisèle
  • Jacques Jouanneau : l'ordonnance de Félix
  • Clément Thierry : l'ordonnance du colonel
  • Michel Piccoli : un officier
  • Daniel Ceccaldi : un officier
  • Bernard Dhéran : un officier
  • Robert Le Béal : un officier
  • Georges Bever : le facteur
  • Charles Debert : le mendiant
  • Jean-Pierre Maurin : le petit pâtissier
  • France Asselin : Sophie
  • Colette Castel: Yvonne
  • Pierre Palau : Arthur, un invité à la noce
  • Jacqueline Marbaux : Mathilde
  • Paul Faivre : le patron de la pension
  • Robert Balpo : le garçon de café
  • Jean Bayle : un civil
  • Georges Carrère : un officier
  • Guy Cosson : un civil
  • Jean Degrave : un officier
  • Georges Galley : Un officier
  • Gilles Gallion : un officier
  • Madeleine Ganne
  • Michèle Grellier
  • Pierre Langlet : un officier
  • Claude Magnier : un officier
  • Pierre Maréchal : un civil
  • Anne-Marie Mersen : la petite bonne du cercle des officiers
  • Michel Nadal
  • Paul Préboist
  • Pierre Roussel : un officier
  • Eugène Stuber
  • Robert Thomas
  • Roger Vincent : un invité

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article