Piccoli Michel

Publié le par Mémoires de Guerre

Michel Piccoli est un acteur français, né le 27 décembre 1925 à Paris 13e et mort le 12 mai 2020 à Saint-Philbert-sur-Risle, dans l'Eure. Il est également producteur, réalisateur et scénariste. 

Piccoli Michel
Piccoli Michel

Enfance et formation

Fils d'Henri Piccoli, violoniste, de lointaine origine tessinoise et de Marcelle Expert-Bezançon (1892-1990), une pianiste française, Michel Piccoli a suivi une formation de comédien d'abord auprès de Andrée Bauer-Théraud, puis au cours Simon. 

Carrière

Après une apparition en tant que figurant dans Sortilèges de Christian-Jaque en 1945, Michel Piccoli débute au cinéma dans Le Point du jour de Louis Daquin. Cependant, c'est surtout au théâtre qu'il s'illustre dans le début de sa carrière, avec les compagnies Renaud-Barrault et Grenier-Hussot ainsi qu'au Théâtre de Babylone (géré par une coopérative ouvrière et qui met en scène les pièces d'avant-garde de Ionesco ou Beckett). Bien que remarqué dans le film French Cancan en 1954, il poursuit sur les planches et travaille avec les metteurs en scène Jacques Audiberti, Jean Vilar, Jean-Marie Serreau, Peter Brook, Luc Bondy, Patrice Chéreau ou encore André Engel. Durant la même période, il se fait connaître dans des téléfilms populaires tels que Sylvie et le fantôme, Tu ne m’échapperas jamais ou encore L’Affaire Lacenaire de Jean Prat. Devenu athée après un deuil familial, il rencontre en 1956 Luis Buñuel, réalisateur connu pour son anticléricalisme, et prend ironiquement le rôle d'un prêtre dans La Mort en ce jardin. Les années 60 marquent le début de sa consécration, remarqué dans Le Doulos de Jean-Pierre Melville, il est révélé au grand public avec Le Mépris de Jean-Luc Godard aux côtés de Brigitte Bardot.

Dès lors, il tourne avec beaucoup des plus grands cinéastes français (Jean Renoir, René Clair, René Clément, Alain Resnais, Agnès Varda, Jacques Demy, Alain Cavalier, Michel Deville, Claude Sautet, Claude Chabrol, Louis Malle, Jacques Doillon, Jacques Rivette, Léos Carax, Bertrand Blier), européens (Luis Buñuel, Costa-Gavras, Marco Ferreri, Alfred Hitchcock, Jerzy Skolimowski, Marco Bellocchio, Ettore Scola, Manoel de Oliveira, Otar Iosseliani, Theo Angelopoulos, Nanni Moretti) et internationaux (Youssef Chahine, Raoul Ruiz, Hiner Saleem). Il devient l'un des acteurs fétiches de Marco Ferreri, avec sept films, de Dillinger est mort à Y'a bon les blancs en passant par Touche pas à la femme blanche ! — avec pour point d'orgue La Grande Bouffe —, de Luis Buñuel avec six films : Le Journal d’une femme de chambre (1964), Belle de jour (1967), La Voie lactée (1969), Le Charme discret de la bourgeoisie (1972), Le Fantôme de la liberté (1974) et Cet obscur objet du désir (1977) ainsi que de Claude Sautet, avec Les Choses de la vie, Max et les Ferrailleurs, Mado et Vincent, François, Paul... et les autres. Il joue également dans le singulier Themroc.

Il débute la décennie 1980 par le prix d'interprétation au festival de Cannes en 1980, avec Le Saut dans le vide de Marco Bellocchio, et celui du festival de Berlin en 1982, avec Une étrange affaire de Pierre Granier-Deferre. Il travaille avec le jeune cinéma français, comme Jacques Doillon (La Fille prodigue en 1985), Leos Carax (Mauvais sang en 1986), n'hésitant pas à casser son image bienveillante avec des rôles provocateurs ou antipathiques, avant de s'essayer lui-même à la réalisation. Il tourne également plusieurs films avec Manoel de Oliveira, de Party (1996) à Belle toujours (2006) en passant par Je rentre à la maison (2001). Habitué du festival de Cannes, il fait partie du jury de la compétition officielle du 60e festival en 2007 sous la présidence de Stephen Frears. Amateur de littérature, il a également enregistré la lecture des Fleurs du mal de Charles Baudelaire et de Gargantua de François Rabelais. En 2011, il joue dans Habemus Papam de Nanni Moretti, présenté en compétition à Cannes. 

Engagement politique

Engagé politiquement à gauche, membre du Mouvement de la Paix (communiste), il s'est souvent illustré par ses prises de position contre le Front national, et s'est mobilisé pour Amnesty International. Après avoir soutenu François Mitterrand en 1974 puis en 1981, il reste fidèle au camp socialiste. En mars 2007, il signe avec cent cinquante intellectuels un texte appelant à voter pour Ségolène Royal, "contre une droite d’arrogance", pour "une gauche d’espérance". En mai 2009, il cosigne, avec Juliette Gréco, Maxime Le Forestier et Pierre Arditi, une lettre ouverte à l'intention de Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste, appelant les parlementaires socialistes à adopter la loi Création et Internet. 

Mort

Michel Piccoli est mort le 12 mai 2020 à la suite d’un accident vasculaire cérébral dans son manoir à Saint-Philbert-sur-Risle dans l'Eure, comme sa famille l’a annoncé six jours plus tard dans un communiqué transmis à l’Agence France-Presse. 

Vie privée

En 1954, Michel Piccoli se marie avec l'actrice Éléonore Hirt avec qui il a une fille, Anne-Cordélia Piccoli ; en 1966, il épouse la chanteuse Juliette Gréco, puis en 1978 la scénariste Ludivine Clerc, avec qui il adopte deux enfants d'origine polonaise, Inord et Missia. 

Distinctions

Récompenses

  • Festival international du film fantastique d'Avoriaz 1973 : Prix d'interprétation masculine pour Themroc
  • Festival de Cannes 1980 : Prix d'interprétation masculine pour Le Saut dans le vide
  • Berlinale 1982 : Ours d'argent du meilleur acteur pour Une étrange affaire
  • Prix du Syndicat de la critique 1984 : Meilleur comédien pour Terre étrangère
  • Prix Europe pour le théâtre 2001
  • Festival international du film de Locarno 2007 : Léopard de la meilleure interprétation masculine pour Les Toits de Paris
  • David di Donatello 2012 : David di Donatello du meilleur acteur pour Habemus papam

Nominations

  • César du cinéma 1982 : César du meilleur acteur pour Une étrange affaire
  • César du cinéma 1985 : César du meilleur acteur pour La Diagonale du fou
  • César du cinéma 1991 : César du meilleur acteur pour Milou en mai
  • César du cinéma 1992 : César du meilleur acteur pour La Belle Noiseuse
  • Molières 2006 : Molière du comédien pour Le Roi Lear
  • Molières 2007 : Molière du comédien pour Le Roi Lear
Piccoli Michel

Filmographie

Comme acteur

  • 1945 : Sortilèges ou Le Cavalier de Riouclare de Christian-Jaque : un villageois
  • 1949 : Le Parfum de la dame en noir de Louis Daquin : Lebel
  • 1949 : Le Point du jour de Louis Daquin : Georges Gohelle
  • 1950 : Sans laisser d'adresse de Jean-Paul Le Chanois : un journaliste aux archives
  • 1950 : Terreur en Oklahoma de Paul Paviot et André Heinrich (court-métrage) : Tommy Goudechote, le beau cow-boy
  • 1950 : La Leçon d'humour dans un parc de Jacques Loew (court-métrage)
  • 1951 : Chicago-digest, court métrage de Paul Paviot (court-métrage) : Slim Spring
  • 1952 : Torticola contre Frankensberg de Paul Paviot (court-métrage) : Torticola
  • 1952 : Destinées, sketch Jeanne de Jean Delannoy : Pasquerel
  • 1952 : Saint-Tropez, devoir de vacances de Paul Paviot (court-métrage) : lui-même
  • 1952 : Horizons (court-métrage pour la CGT)
  • 1954 : Interdit de séjour de Maurice de Canonge : Georges
  • 1954 : Tout chante autour de moi de Pierre Gout : Reverdier
  • 1954 : French Cancan de Jean Renoir : Le capitaine Valorgueil
  • 1954 : La Croissance de Paris de Marcel Gibaud (court-métrage documentaire) : récitant
  • 1955 : Ernst Thälmann – Führer seiner Klasse de Kurt Maetzig : Rouger
  • 1955 : Les Mauvaises Rencontres d'Alexandre Astruc : un inspecteur
  • 1955 : Les Grandes Manœuvres de René Clair : un officier
  • 1955 : Marie-Antoinette de Jean Delannoy : un prêtre réfractaire
  • 1956 : La Mort en ce jardin de Luis Buñuel : le père Lizardi
  • 1956 : Les Sorcières de Salem de Raymond Rouleau : James Putmann
  • 1957 : Les Copains du dimanche d'Henri Aisner : le directeur du club d'aviation
  • 1957 : Nathalie de Christian-Jaque : l'inspecteur Franck Marchal
  • 1957 : Tabarin de Richard Pottier : Jacques Forestier
  • 1958 : La France Romane d'Édouard Logereau (court-métrage) : récitant
  • 1958 : Rafles sur la ville de Pierre Chenal : l'inspecteur Vardier de la PJ
  • 1959 : La Bête à l'affût de Pierre Chenal : Commissaire Jacques Guimard
  • 1959 : La Dragée haute de Jean Kerchner : Hugo Barsac
  • 1960 : La Chevelure d'Ado Kyrou (court-métrage) : l'homme
  • 1960 : Le Bal des espions de Michel Clément : Brian Cannon
  • 1961 : Les Vierges de Rome de Vittorio Cottafavi et Carlo Ludovico Bragaglia : le consul Publius Valerius Publicola
  • 1961 : Le Rendez-vous de Jean Delannoy : Paul
  • 1961 : Le Rendez-vous de Noël d'André Michel (court-métrage)
  • 1961 : Fumée, Histoire et Fantaisie de François Villiers et Édouard Berne (court-métrage)
  • 1961 : Quarante fontaines ou La Lutte Turque de Pierre Biro et Jean-Jacques Flori (court-métrage documentaire) : commentaire
  • 1961 : Les Petits Drames de Paul Vecchiali : le chirurgien
  • 1962 : Climats de Stellio Lorenzi : François Crozant
  • 1962 : Le Doulos de Jean-Pierre Melville : Nuttheccio
  • 1962 : Le Jour et l'Heure de René Clément : Antoine
  • 1962 : Parisienne... Parisiennes de Féri Farzaneh (court-métrage documentaire) : commentaire
  • 1962 : Le Temps des assassins d'Ado Kyrou et Jean Vigne (court-métrage) : commentaire
  • 1963 : Le Journal d'une femme de chambre de Luis Buñuel : Monsieur Monteil
  • 1963 : Le Mépris de Jean-Luc Godard : Paul Javal
  • 1963 : Paparazzi de Jacques Rozier (court-métrage) : lui-même
  • 1963 : Adieu Philippine de Jacques Rozier : le comédien qui joue Izquierdo dans la pièce Montserrat à la télévision
  • 1963 : Salut les Cubains d'Agnès Varda (court-métrage) : commentaire
  • 1964 : La Chance et l'Amour, sketch Lucky La Chance de Charles Bitsch : Philippe Decharme
  • 1964 : De l'amour de Jean Aurel : Raoul
  • 1964 : Doubles masques et agents doubles de Basil Dearden : Georges Sarrassin
  • 1964 : Marie Soleil d'Antoine Bourseiller : Raoul
  • 1964 : Café-tabac de Claude Guillemot (court-métrage)
  • 1964 : Le Coup de grâce de Jean Cayrol et Claude Durand : Capri / Bruno
  • 1964 : Bardot et Godard ou Le Parti des choses de Jacques Rozier (court-métrage documentaire) : lui-même
  • 1965 : Compartiment tueurs de Constantin Costa-Gavras : René Cabourg
  • 1965 : Les Ruses du diable de Paul Vecchiali : L'antiquaire
  • 1965 : La guerre est finie d'Alain Resnais : un inspecteur des douanes
  • 1965 : Les Créatures d'Agnès Varda : Edgar Piccoli
  • 1965 : Lady L de Peter Ustinov : Lecoeur
  • 1965 : Paris brûle-t-il ? de René Clément : Edgard Pisani
  • 1965 : La Curée de Roger Vadim : Alexandre Saccard
  • 1965 : Tentazioni proibite d'Oswaldo Civirani (court-métrage documentaire) : lui-même
  • 1965 : La Jonque de Claude Guillemot (court-métrage) : commentaire
  • 1966 : La Voleuse de Jean Chapot : Werner Kreuz
  • 1966 : Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy : Simon Dame
  • 1966 : Belle de jour de Luis Buñuel : Henri Husson
  • 1966 : Mon amour, mon amour de Nadine Trintignant : Marrades
  • 1967 : Un homme de trop de Constantin Costa-Gavras : le figurant
  • 1967 : Benjamin ou les Mémoires d'un puceau de Michel Deville : le comte Philippe
  • 1968 : Danger : Diabolik ! de Mario Bava : l'inspecteur Ginko
  • 1968 : La Chamade d'Alain Cavalier : Charles
  • 1968 : Quelques images retrouvées (court-métrage documentaire) : lui-même
  • 1968 : Dillinger est mort de Marco Ferreri : Glauco
  • 1968 : La Prisonnière d'Henri-Georges Clouzot : l'invité pressé au vernissage
  • 1969 : La Voie lactée de Luis Buñuel : Marquis de Sade
  • 1969 : L'Étau d'Alfred Hitchcock : Jacques Granville
  • 1969 : L'Invitée de Vittorio De Seta : François Desailly
  • 1969 : L'Invasion d'Yves Allégret : Marcello
  • 1970 : L'Audience de Marco Ferreri : le père Amerin
  • 1970 : Les Choses de la vie de Claude Sautet : Pierre Bérard
  • 1971 : Max et les Ferrailleurs de Claude Sautet : Max Félix
  • 1971 : La Poudre d'escampette de Philippe de Broca : Valentin
  • 1971 : La Décade prodigieuse de Claude Chabrol : Paul Régis
  • 1971 : Liza de Marco Ferreri : l'ami de Giorgio
  • 1971 : Premier mai (court-métrage documentaire) : lui-même
  • 1972 : L'Attentat d'Yves Boisset : le colonel Kassar
  • 1972 : Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis Buñuel : le ministre
  • 1972 : La Femme en bleu de Michel Deville : Pierre
  • 1972 : Le Far West de Jacques Brel : le chef indien
  • 1972 : Les Noces rouges de Claude Chabrol : Pierre Maury
  • 1972 : César et Rosalie de Claude Sautet : le narrateur
  • 1973 : Themroc de Claude Faraldo : Themroc
  • 1973 : La Grande Bouffe de Marco Ferreri : Michel
  • 1973 : Touche pas à la femme blanche de Marco Ferreri : Buffalo Bill
  • 1973 : Le Dernier Cri des halles de Monique Aubert (court-métrage documentaire) réalisé pendant le tournage de Touche pas à la femme blanche : lui-même
  • 1973 : Un amour de pluie de Jean-Claude Brialy : narrateur
  • 1974 : Grandeur nature de Luis Berlanga : Michel
  • 1974 : Le Trio infernal de Francis Girod : Georges Sarret
  • 1974 : Le Fantôme de la liberté de Luis Buñuel : le second préfet de police
  • 1974 : Vincent, François, Paul... et les autres de Claude Sautet : François
  • 1974 : La Faille de Peter Fleischmann : l'investigateur - également coproducteur
  • 1974 : E comincio il viaggio nella veretigine de Toni de Grégorio
  • 1975 : Léonor de Juan Buñuel : Richard
  • 1975 : Sept morts sur ordonnance de Jacques Rouffio : le docteur Pierre Losseray
  • 1975 : La Dernière Femme de Marco Ferreri : Michel
  • 1975 : F… comme Fairbanks de Maurice Dugowson : Étienne
  • 1975 : Todo modo d'Elio Petri : Lui
  • 1976 : Mado de Claude Sautet : Simon Léotard
  • 1976 : René la Canne de Francis Girod : l'inspecteur Marchand
  • 1977 : Des enfants gâtés de Bertrand Tavernier : Bernard Rougerie
  • 1977 : L'Imprécateur de Jean-Louis Bertuccelli : Saint-Ramé
  • 1977 : La Part du feu d'Étienne Périer : Robert Hansen
  • 1977 : Cet obscur objet du désir de Luis Buñuel : voix française de Mathieu (Fernando Rey)
  • 1978 : L'État sauvage de Francis Girod : Orlaville - également producteur
  • 1978 : Stranberg est là de Mischa Gallé
  • 1978 : La Petite Fille en velours bleu d'Alan Bridges : Conrad Brukner
  • 1978 : Le Divorcement de Pierre Barouh : Philippe
  • 1978 : Le Sucre de Jacques Rouffio : Grézillo
  • 1979 : Mélodie meurtrière de Sergio Corbucci : Navarro
  • 1979 : Le Mors aux dents de Laurent Heynemann : Pierre Chazerand
  • 1979 : Le Saut dans le vide de Marco Bellocchio : Mauro Ponticelli
  • 1979 : Le Prix de la survie (Der Preis fürs Überleben) de Hans Noever : René Winterhalter
  • 1979 : Atlantic City de Louis Malle : Joseph
  • 1980 : Du crime considéré comme un des beaux-arts de Frédéric Compain (court-métrage) : le commissaire
  • 1980 : La Fille prodigue de Jacques Doillon : le père
  • 1981 : Une étrange affaire de Pierre Granier-Deferre : Bertrand Malair
  • 1981 : Conte de la folie ordinaire de Marco Ferreri : voix française de Charles Sekin
  • 1981 : Espion, lève-toi d'Yves Boisset : Jean-Paul Chance
  • 1981 : Passion de Jean-Luc Godard : Michel Boulard
  • 1982 : Les Yeux, la bouche de Marco Bellocchio : l'oncle Agostino
  • 1982 : La Passante du Sans-Souci de Jacques Rouffio : Max Baumstein
  • 1982 : Derrière la porte de Liliana Cavani : monsieur Mutti
  • 1982 : Une chambre en ville de Jacques Demy : Edmond Leroyer
  • 1982 : Que les gros salaires lèvent le doigt ! de Denys Granier-Deferre : José Wiss
  • 1982 : Le Prix du danger d'Yves Boisset : Frédéric Mallaire
  • 1982 : Le Général de l'armée morte de Luciano Tovoli : Benetendi - également coscénariste, dialoguiste et producteur délégué
  • 1982 : La Nuit de Varennes d'Ettore Scola : Louis XVI
  • 1983 : La Diagonale du fou de Richard Dembo : Akiva Liebskind
  • 1983 : Viva la vie de Claude Lelouch : Michel Perrin
  • 1984 : Le Succès à tout prix de Jerzy Skolimowski : l'officier français
  • 1984 : Le Matelot 512 de René Allio : récitant
  • 1984 : Adieu Bonaparte de Youssef Chahine : Cafarelli
  • 1984 : Partir, revenir de Claude Lelouch : Simon Lerner
  • 1984 : Péril en la demeure de Michel Deville : Graham Tombsthay
  • 1985 : Mon beau-frère a tué ma sœur de Jacques Rouffio : Étienne Sembadel
  • 1986 : Le Paltoquet de Michel Deville : le Paltoquet
  • 1986 : La Puritaine de Jacques Doillon : Pierre
  • 1986 : Mauvais Sang de Leos Carax : Marc
  • 1986 : La Rumba de Roger Hanin : Damien Malleville
  • 1986 : Terre étrangère (Das weite Land) de Luc Bondy : Frédéric Hofreiter
  • 1987 : Maladie d'amour de Jacques Deray : Raoul Bergeron
  • 1987 : L'Homme voilé de Maroun Bagdadi : Kassar
  • 1987 : Blanc de Chine de Denys Granier-Deferre : Batz
  • 1988 : Y'a bon les blancs de Marco Ferreri : le père Jean-Marie
  • 1988 : Le Peuple singe de Gérard Vienne (documentaire) : récitant
  • 1989 : Milou en mai de Louis Malle : Milou
  • 1990 : Martha et moi de Jiří Weiss : Ernst
  • 1991 : La Belle Noiseuse de Jacques Rivette : Édouard Frenhofer
  • 1991 : Le Voleur d'enfants de Christian de Chalonge : Monsieur Armand
  • 1991 : Les équilibristes de Nico Papatakis : Marcel Spadice
  • 1991 : Le Bal des casse-pieds d'Yves Robert : Désiré
  • 1991 : Écrire contre l'oubli, segment Pour Nasrin Rasooli de lui-même : lui-même
  • 1991 : Le Bateau de Lu de Christine Citti (court-métrage) : un client
  • 1992 : Archipel de Pierre Granier-Deferre : Léonard Wilde
  • 1992 : Visionarium de Jeff Blyth (court-métrage) : Jules Verne
  • 1992 : Le Souper d’Édouard Molinaro : voix de Chateaubriand
  • 1992 : La Vie crevée de Guillaume Nicloux (court-métrage) : Raymond
  • 1992 : La Cavale des fous de Marco Pico : Henri Toussaint
  • 1992 : Rupture(s) de Christine Citti : Paul
  • 1993 : Les demoiselles ont eu 25 ans d'Agnès Varda (documentaire) : lui-même
  • 1994 : L'Émigré de Youssef Chahine : Adam
  • 1994 : L'Ange noir de Jean-Claude Brisseau : Georges Feuvrier
  • 1994 : Train de nuit de lui-même (court-métrage) : l'homme
  • 1994 : Bête de scène de Bernard Nissile (court-métrage) : l'acteur
  • 1994 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda : Simon Cinéma
  • 1995 : Beaumarchais, l'insolent d'Édouard Molinaro : Prince de Conti
  • 1995 : L'Univers de Jacques Demy d'Agnès Varda (documentaire) : lui-même
  • 1995 : Deux fois cinquante ans de cinéma français de Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville (court-métrage) : lui-même
  • 1996 : Compagnon de voyage de Peter Del Monte : Cosimo
  • 1996 : Party de Manoel de Oliveira : Michel
  • 1996 : Tykho Moon d'Enki Bilal : Mac Bee / le frère Mac Bee
  • 1997 : Généalogies d'un crime de Raoul Ruiz : Georges Didier
  • 1997 : Les Paradoxes de Bunuel de Jorge Amat (documentaire) : lui-même
  • 1998 : Rien sur Robert de Pascal Bonitzer : Lord Ariel Chatwick-West
  • 1998 : Passion in the Desert de Lavinia Currier : Jean-Michel Venture de Paradis
  • 1998 : Le Plus beau pays du monde de Marcel Bluwal : commentaire
  • 1999 : Libero Burro de Sergio Castellitto : L'oncle Tony
  • 1999 : Paris Tombouctou de Luis Garcia Berlanga : Michel des Assantes
  • 1999 : Les Acteurs de Bertrand Blier : lui-même
  • 2000 : À propos de Buñuel de José-Luis Lopez Linarez et Javier Rioyo (documentaire) : lui-même
  • 2000 : Ferreri, i love you de Fiorella Infascelli (documentaire) : lui-même
  • 2000 : Tout va bien, on s'en va de Claude Mouriéras : Louis
  • 2000 : Paris à tout prix d'Yves Jeuland et Pascale Sauvage (documentaire)
  • 2000 : Nouvel ordre mondial... Quelque part en Afrique de Philippe Diaz (documentaire) : narrateur
  • 2001 : Je rentre à la maison de Manoel de Oliveira : Gilbert Valence
  • 2001 : Intervention divine d'Elia Suleiman : narrateur
  • 2002 : Mal de mer d'Olivier Vinuesa (court-métrage) : Anselme
  • 2003 : La Prophétie des grenouilles de Jacques-Rémy Girerd : voix de Ferdinand
  • 2003 : Un homme, un vrai de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu : lui-même
  • 2003 : Ce jour-là de Raoul Ruiz : Harold
  • 2003 : La Petite Lili de Claude Miller : le comédien qui incarne Simon
  • 2003 : Les Dessous de Lily de François Breniaux (documentaire)
  • 2004 : Je t'aime… moi non plus de Maria de Medeiros (documentaire) : lui-même
  • 2005 : Le Miroir magique de Manoel de Oliveira : le professeur Heschel
  • 2005 : La Ballade de Fairbanks d'Alexandre Moix (court-métrage documentaire)
  • 2006 : Jardins en automne d'Otar Iosseliani : Marie, la mère de Vincent
  • 2006 : Belle toujours de Manoel de Oliveira : Henri Husson
  • 2006 : Ne touchez pas la hache de Jacques Rivette : Vidames de Pamier
  • 2006 : Seven Heroes de Vadim Glowna
  • 2006 : The Empire of Africa de Philippe Diaz (court-métrage) : lui-même
  • 2007 : Boxes de Jane Birkin : Papa
  • 2007 : Les Toits de Paris d'Hiner Saleem : Marcel
  • 2007 : Chacun son cinéma, segment Rencontre unique de Manoel de Oliveira : Nikita Khrouchtchev
  • 2008 : De la guerre de Bertrand Bonello : Grand Hou
  • 2008 : La Poussière du temps de Theo Angelopoulos : Spyros
  • 2009 : Le Bel Âge de Laurent Perreau : Maurice Reverdy
  • 2011 : Habemus papam de Nanni Moretti : le pape
  • 2012 : Vous n'avez encore rien vu d'Alain Resnais : le père
  • 2012 : Holy Motors de Leos Carax : l'homme à la tache de vin
  • 2012 : Les Lignes de Wellington de Raoul Ruiz et Valeria Sarmiento : Leópold Scheitzer
  • 2013 : Le Goût des myrtilles de Thomas de Thier : Michel
  • 2015 : Notre-Dame des Hormones de Bertrand Mandico (moyen-métrage) : narrateur

Réalisateur

  • 1991 : Écrire contre l'oubli, segment Pour Nasrin Rasooli (premier court métrage)
  • 1994 : Train de nuit (deuxième court-métrage)
  • 1997 : Alors voilà
  • 2001 : La Plage noire
  • 2005 : C'est pas tout à fait la vie dont j'avais rêvé

Théâtre

Comédien

  • 1945 : L'Invasion de Léonid Léonov, théâtre des Carrefours
  • 1946 : Les Pères ennemis de Charles Vildrac, mise en scène Georges Vitaly, théâtre Édouard VII
  • 1948 : Le Matériel humain
  • 1949 : La Perle du colorado de Michel de Ré, mise en scène de l'auteur, théâtre du Vieux-Colombier
  • 1949 : Les Gaietés de l'escadron de Georges Courteline, mise en scène Jean-Pierre Grenier, théâtre de la Renaissance
  • 1950 : L'Affaire Fualdès de Denis Marion, mise en scène Georges Douking, théâtre du Vieux-Colombier
  • 1952 : La Jarre de Luigi Pirandello, mise en scène Jacques Mauclair, théâtre de Babylone
  • 1952 : Spartacus de Max Aldebert, mise en scène Jean-Marie Serreau, théâtre de Babylone
  • 1952 : Méfie-toi, Giacomino de Luigi Pirandello, mise en scène Jean-Marie Serreau, théâtre de Babylone
  • 1952 : La Maison brûlée d'August Strindberg, mise en scène Frank Sundström, théâtre de Babylone
  • 1952 : Velca de Tullio Pinelli, mise en scène José Quaglio, théâtre de Babylone
  • 1953 : Les Aveux les plus doux de Georges Arnaud, mise en scène Michel de Ré, théâtre du Quartier latin
  • 1953 : Les Naturels du bordelais de Jacques Audiberti, mise en scène Georges Vitaly, théâtre La Bruyère
  • 1953 : L'Énigme de la chauve-souris de Mary Roberts Rinehart, mise en scène Georges Vitaly, théâtre du Grand-Guignol
  • 1954 : Penthésilée d'Heinrich von Kleist, mise en scène Claude Régy, théâtre Hébertot
  • 1954 : La Soirée des proverbes de Georges Schehadé, mise en scène Jean-Louis Barrault, théâtre Marigny
  • 1955 : Clotilde du Nord de Louis Calaferte, mise en scène Michel de Ré, Comédie de Paris
  • 1955 : Gaspar Diaz de Dominique Vincent, mise en scène Claude Régy, théâtre Hébertot
  • 1955 : Protée de Paul Claudel, mise en scène Raymond Gérôme, Comédie de Paris
  • 1955 : Entre chien et loup de Gabriel Arout d'après Légitime défense de Primo Levi, théâtre en Rond
  • 1956 : La Reine et les Insurgés d'Ugo Betti, mise en scène Michel Vitold, théâtre de la Renaissance
  • 1957 : Regrets éternels de Constance Coline, mise en scène Raymond Gérôme, théâtre de l'Œuvre
  • 1957 : Phèdre de Racine, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival de Strasbourg
  • 1958 : La tour d’ivoire de Robert Ardrey, mise en scène Jean Mercure, théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1958 : Romancero de Jacques Deval, mise en scène Jacques Deval, Comédie des Champs-Élysées
  • 1959 : Connaissez-vous la Voie lactée ? d'après Karl Wittlinger, mise en scène Michel de Ré, théâtre des Mathurins
  • 1961 : Le 10e Homme de Paddy Chayefsky, mise en scène Raymond Gérôme, théâtre du Gymnase
  • 1962 : Les cailloux de Félicien Marceau, mise en scène André Barsacq, théâtre de l'Atelier
  • 1962 : La nuit a sa clarté de Christopher Fry, mise en scène Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France
  • 1963 : Le vicaire de Rolf Hochhuth, mise en scène François Darbon, théâtre de l'Athénée
  • 1965 : Dom Juan ou le Festin de Pierre, mise en scène Marcel Bluwal, téléfilm, 1965
  • 1969 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Marcel Bluwal, théâtre de la Ville
  • 1971 : Allo ! C’est toi Pierrot ? de Pierre Louki, mise en scène Roland Monod, théâtre Hébertot
  • 1973 : Themroc de Claude Faraldo
  • 1978 : Le Sucre réalisé par Jacques Rouffio, adaptation du livre éponyme de Georges Conchon. Michel Piccoli : Grezillo
  • 1981 : La cerisaie d'Anton Tchekhov, mise en scène Peter Brook, théâtre des Bouffes du Nord ; reprise en 1983
  • 1983 : Combat de nègre et de chiens de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Patrice Chéreau, théâtre Nanterre-Amandiers, TNP Villeurbanne
  • 1984 : Terre étrangère d'Arthur Schnitzler, mise en scène Luc Bondy, théâtre Nanterre-Amandiers (prix du Meilleur acteur du Syndicat de la critique dramatique)
  • 1985 : Phèdre de Racine
  • 1985 : La Fausse Suivante de Marivaux, mise en scène Patrice Chéreau, théâtre Nanterre-Amandiers, TNP Villeurbanne
  • 1988 : Le Conte d’hiver de William Shakespeare, mise en scène Luc Bondy, théâtre Nanterre-Amandiers, Cour d'honneur du Palais des papes Festival d'Avignon, TNP Villeurbanne
  • 1988 : Le retour au désert de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Patrice Chéreau, Festival d'automne à Paris théâtre Renaud-Barrault
  • 1993 : John Gabriel Borkman de Henrik Ibsen, mise en scène Luc Bondy, théâtre Vidy-Lausanne, Odéon-Théâtre de l'Europe
  • 1995 : pour Pierre Boulez de Pierre Boulez, compositeur Arnold Schoenberg, Festival d'Avignon, lecteur
  • 1996 : Poèmes et Proses de René Char, lecture au Festival d'Avignon avec Dominique Blanc
  • 1997 : La maladie de la mort de Marguerite Duras, mise en scène Bob Wilson, MC93 Bobigny
  • 1998 : À propos des géants de la montagne de Luigi Pirandello, mise en scène Klaus Michael Gruber, CNSM Paris
  • 2001 : La Jalousie de Sacha Guitry, mise en scène Bernard Murat, théâtre Édouard VII
  • 2003-2004 : Ta main dans la mienne de Carol Rocamora, mise en scène Peter Brook, théâtre des Bouffes du Nord puis Comédie des Champs-Élysées
  • 2006-2007 : Le Roi Lear de William Shakespeare, mise en scène André Engel, Odéon-Théâtre de l'Europe Ateliers Berthier
  • 2008-2009 : Minetti de Thomas Bernhard, mise en scène André Engel, théâtre Vidy-Lausanne puis Théâtre national de la Colline, Comédie de Reims, TNP Villeurbanne, MC2, Théâtre du Nord, Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées

Metteur en scène

  • 1988 : Une vie de théâtre de David Mamet, adaptation Pierre Laville, théâtre des Mathurins

Télévision

  • 1954 : Sylvie et le Fantôme de Stellio Lorenzi
  • 1955 : Crime et Châtiment de Stellio Lorenzi
  • 1955 : Tu ne m'échapperas jamais de Marcel Bluwal
  • 1956 : Jupiter de Pierre Badel
  • 1957 : L'Ingénue de Madrid de François Chatel
  • 1957 : En votre âme et conscience : L'Affaire Lacenaire de Jean Prat : Pierre-François Lacenaire
  • 1957 : Le Plus heureux des trois de Marcel Bluwal : le pianiste
  • 1957 : Le Quadrille des diamants de Claude Barma
  • 1959 : Le Chalet sous la neige de Roger Iglesis
  • 1959 : La Marquise d'O de Claude Barma : récitant
  • 1959 : Le Chandelier de Roland-Bernard : Claverache
  • 1959 : La caméra explore le temps, épisode La Dernière Nuit de Koenigsmark de Stellio Lorenzi ; Koenigsmark
  • 1959 : La caméra explore le temps, épisode L'Énigme de Pise de Stellio Lorenzi : Orloff
  • 1959 : La Nuit de Tom Brown de Claude Barma : Tom Brown
  • 1960 : La caméra explore le temps, épisode Le Drame des poisons de Stellio Lorenzi : Louvois
  • 1960 : Les Joueurs de Marcel Bluwal : Chvokhniev
  • 1960 : Montserrat de Stellio Lorenzi : Izquierdo
  • 1961 : Egmont de Jean-Paul Carrère : Egmont
  • 1961 : Hauteclaire de Jean Prat : le comte Serlon de Savigny
  • 1962 : Rien que la vérité de Claude Loursais : David Mann
  • 1963 : Le Chevalier de Maison-Rouge de Claude Barma : récitant
  • 1963 : Théodore Fremaux décédé de Gérard Herzog
  • 1964 : Cinéastes de notre temps : Luis Buñuel de Robert Valey (documentaire) : récitant
  • 1964 : Le Héros et le Soldat de Marcel Cravenne
  • 1964 : L'Été en hiver de François Chalais : le grand reporter
  • 1965 : Dom Juan ou Le festin de pierre de Marcel Bluwal : Dom Juan
  • 1967 : Dim, Dam, Dom : Elsa la rose d'Agnès Varda et Raymond Zanchi (court métrage documentaire) : récitant
  • 1968 : Gréco d'hier... et d'aujourd'hui d'André Pergament (documentaire) : apparition
  • 1968 : Délire à deux de Michel Mitrani : Il
  • 1974 : Les Nouvelles de Henry James ou Le Banc de la désolation de Claude Chabrol : le capitaine Roger
  • 1977 : Michel Piccoli lit André de Richaud (documentaire) : lui-même
  • 1978 : Lecture d'André Bonnardel et Jacques Cornet (documentaire) : lui-même
  • 1978 : Lulu de Marcel Bluwal : Ludwig Schon
  • 1980 : Docteur Teyran de Jean Chapot : le docteur Jean Teyran
  • 1981 : La Confusion des sentiments d'Étienne Périer : le professeur
  • 1981 : Wetten dass? à Saarbrücken de Frank Elstner : lui-même
  • 1982 : La Cerisaie d'Anton Tchekhov, réalisation Peter Brook : Léonid Gaev
  • 1985 : La Fausse Suivante de Patrice Chéreau : Trivelin
  • 1988 : Sueurs froides, épisode Louis-Charles, mon amour de Régis Wargnier : Monsieur Mercier-Picard
  • 1988 : Un coupable de Roger Hanin : l'avocat
  • 1988 : La Ruelle au clair de lune d'Édouard Molinaro : Pierre Willer
  • 1988 : Le Conte d'hiver de Pierre Cavassilas : Leontès
  • 1989 : Les Grandes Familles d'Édouard Molinaro : Noël Schoulder, homme d'affaires
  • 1991 : L'Amour maudit de Leisenbohg d'Édouard Molinaro : le baron de Leisenbohg
  • 1995 : Todliches geld de Detlef Rönfeldt : Paul Belmont
  • 1997 : Le Prince des imposteurs de Jean-Pierre Prévost : le professeur Michel Chales
  • 2007 : Le Roi Lear de Don Kent : le roi Lear
  • 2008 : Myster Mocky présente de Jean-Pierre Mocky, épisode Le Jour de l'exécution

Discographie

  • 1970 : Les Choses de la vie - La chanson d'Hélène en duo avec Romy Schneider
  • 1976 : L'Art d'aimer
  • 1983 : Narrateur dans l'enregistrement d'Œdipus rex d'Igor Stravinsky, avec Jessye Norman, Thomas Moser, Siegmund Nimsgern et l'Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise sous la direction de Colin Davis (Orfeo)
  • 2002 : Reprise du Déserteur sur Autour de Serge Reggiani, album hommage à Serge Reggiani

Publications

  • Dialogues égoïstes, écrit avec la collaboration d'Alain Lacombe, Olivier Orban éditeur, 1976
  • J’ai vécu dans mes rêves, écrit avec la collaboration de Gilles Jacob, Éditions Grasset, 2015
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article