Sois belle et tais-toi

Publié le par Marc Allégret

Sois belle et tais-toi est un film français de Marc Allégret, sorti en 1958. Virginie Dumayet, vingt ans, s'évade pour la troisième fois d'une maison de redressement. Un jeune inspecteur de police, Jean Morel, qui traque une bande de voleurs d'émeraudes, la prend pour l'une de leurs complices, tandis que la jeune femme croit avoir affaire à un caïd. Virginie s'éprend de Jean, puis découvre qu'il est policier. Furieuse, elle n'en accepte pas moins de l'épouser, convaincue qu'elle aura assez de cran pour refuser de partager son lit. Son passé de délinquante se charge de semer des obstacles sur son chemin. Une bande de jeunes truands, dont le secours lui avait été précieux en des temps plus difficiles, lui demande de participer à un petit trafic de contrebande. Virginie, tout comme ses complices d'un jour, ignore qu'elle doit passer la frontière avec les émeraudes qui mobilisent justement l'énergie de Jean...

Sois belle et tais-toi de Marc Allégret
Sois belle et tais-toi de Marc Allégret

Sois belle et tais-toi de Marc Allégret

Fiche technique

  • Titre : Sois belle et tais-toi
  • Réalisation : Marc Allégret
  • Scénario : Marc Allégret, William Benjamin
  • Adaptation : Marc Allégret, Gabriel Arout, William Benjamin, Odette Joyeux, Jean Marsan et Roger Vadim
  • Dialogues : Jean Marsan
  • Assistants-réalisateur : Pierre Boursans, Pascal Jardin, Claude Vital
  • Musique : Jean Wiener
  • Photographie : Armand Thirard, assisté de Robert Florent
  • Opérateur : Louis Née
  • Son : Robert Biard
  • Décors : Auguste Capelier et Alexandre Trauner, assistés de Pierre Duquesne
  • Ensemblier : Charles Méranger
  • Costumes : Marc Doelnitz, Henri Vidal est habillé par André Bardot, Mylène Demongeot par Pierre Balmain, lingerie de Marie-Rose Lebigot
  • Maquillages : Boris Karabanoff, assisté de Marcelle Testard
  • Coiffures : Huguette Lalaurette
  • Scooters Automatiques Manurhin
  • Photographe de plateau : Raymond Voinquel
  • Script-girl : Suzanne Durrenberger
  • Montage : Suzanne de Troeye, assistée de Roger Cacheux
  • Tournage : 9 décembre 1957 au 22 février 1958
  • Studios : Paris-Studios-Cinéma de Boulogne-Billancourt
  • Producteur : Raymond Eger
  • Société de production : Films EGE (Paris)
  • Distribution : Les Films Corona
  • Tirage : Laboratoire GTC de Joinville-le-Pont
  • Pays d'origine : France
  • Langue : français
  • Format : noir et blanc — 35 mm — 1,37:1 — son monophonique (Western-Electric)
  • Genre : Comédie policière
  • Durée : 110 min
  • Date de sortie : France - 7 mai 1958
  • Visa d'exploitation : 18533

Distribution

  • Mylène Demongeot : Virginie Dumayet
  • Henri Vidal : l'inspecteur Jean Morel
  • Béatrice Altariba : Olga Babitcheff
  • Roger Hanin : Charlemagne, le voleur de bijoux
  • Darry Cowl : l'inspecteur Jérôme, adjoint de Morel
  • Jean-Paul Belmondo : Pierrot, un jeune de la bande d'Olga
  • Alain Delon : Loulou, le petit ami d'Olga
  • Robert Dalban : l'inspecteur principal Gotterat
  • François Darbon : Gino, le bras droit de Charlemagne
  • Robert Bazil : le patron de l'auberge
  • Anne Collette : Prudence, la petite amie de Pierrot
  • Gabrielle Fontan : la grand-mère de Jean
  • René Lefèvre : Raphaël, le photographe receleur
  • Jacques Seiler : un inspecteur
  • André Thorent : le commissaire
  • Charles Bouillaud : l'agent du commissariat
  • Henri Coutet : le chauffeur du fourgon
  • Lucien Desagneaux : un inspecteur
  • Marcel Bernier : un inspecteur
  • Nicole Jonesco : la serveuse au Zénith
  • Roger Legris : le gardien du musée Grévin
  • Bernard Musson : le secrétaire du commissaire
  • Suzanne Nivette : la religieuse
  • Louis Bugette : l'inspecteur qui vient arrêter Virginie au cirque
  • André Philip : le directeur du cirque Fanni
  • Jean Juillard : l'homme ivre du bistrot
  • Jean Minisini : le chauffeur de Charlemagne

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article