Hanin Roger

Publié le par Mémoires de Guerre

Roger Lévy, plus connu sous son nom de scène Roger Hanin, est un acteur, réalisateur, producteur et écrivain français né le 20 octobre 1925 à Alger et mort le 11 février 2015 à Paris. 

Hanin Roger

Famille et enfance

Les ancêtres de Roger Hanin sont tous issus d’Algérie. Il est le quatrième des cinq enfants de Joseph Lévy (1894-1960) (fils de Salomon et Messaouda Guedj) et de Victorine Hanin (1891-1988) (fille de Meyer et Rachael Azoulay), famille juive modeste dans la basse casbah d'Alger en Algérie, où il grandit au 25 de la rue Marengo avant que sa famille s'installe à Bab El Oued, rue Mizon. Son arrière-grand-père Joseph Lévy était marchand d’étoffes, son grand-père Salomon Lévy était rabbin et employé de mairie, et son père fonctionnaire des PTT qui épousa une de ses collègues de travail, Victorine Hanin.

Converti au catholicisme à l’occasion de son mariage avec la productrice Christine Gouze-Renal, l'acteur se définit lui-même ainsi : « Mon vrai nom, c'est Lévy. Mon père s'appelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. À l'origine, c'était Ben Hanine. C'est une fille Azoulay. Je suis 100 % kasher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif. » Il raconte que son père était un militant « nudiste » et qu'il emmenait ses filles nues à la plage, ce qui provoquait un scandale à l'époque. À la suite d'une maladie infantile, il doit pratiquer des disciplines sportives et deviendra première série de ping-pong et champion de France de basket-ball militaire interarmes. 

Formation et débuts

Renvoyé du lycée Bugeaud à cause des lois antisémites de Vichy qui imposent un numerus clausus en Algérie pour les élèves juifs dès 1941, Roger Hanin est finalement réintégré car son père, ancien combattant, est mutilé et invalide de guerre à 60 %. Il entame ensuite des études de pharmacie à la faculté mixte de médecine et de pharmacie d'Alger. Après l'obtention d'une bourse pour ses bons résultats, il poursuit ses études de pharmacie à Paris en novembre 1948. En fin d'année, alors qu'il se rend à la faculté de pharmacie, un ami décorateur lui propose de faire de la figuration théâtrale dans une pièce pour laquelle il a conçu les décors. Enthousiasmé par cette expérience, il s'inscrit aux cours d'art dramatique de René Simon et Michel Vitold, prend des cours de diction pour perdre son accent pied-noir et se tourne vers le métier d'acteur. Il tient des petits rôles au théâtre et, à partir de 1952, au cinéma, prenant pour nom de scène celui de sa mère. 

Carrière

Avec sa carrure massive du joueur de basket qu'il fut dans sa jeunesse, Roger Hanin est d'abord cantonné dans des rôles de durs. Il obtient une certaine notoriété grâce au film La Valse du Gorille en 1959 mais se lasse de ces rôles stéréotypés. C'est grâce à Alexandre Arcady, réalisateur du film Le Coup de sirocco à la fin des années 1970, qu'il devient un acteur populaire. Avec Le Grand Pardon et Le Grand Carnaval, du même réalisateur, au début des années 1980, il peut donner toute la mesure de son « identité pied-noir » et entrer en bonne place dans le box-office. Ensuite, il réalise deux films notables, Train d'enfer et La Rumba, puis il connaît la consécration à la télévision avec son rôle du commissaire Navarro créé par un ami de François Mitterrand. Ce sera son rôle le plus célèbre. Il percevait trois millions de francs pour chaque épisode, record jamais égalé pour la télévision française.

Le premier épisode de cette série télévisée, diffusé sur TF1, date d'octobre 1989. Le dernier tournage de Brigade Navarro a lieu le 31 octobre 2008. Le 1er novembre 2008, il annonce sur l'antenne de RTL qu'il met un terme à sa carrière d'acteur : « Je ne tournerai plus, je ne veux plus être acteur. » Il ajoute : « Il n'y a ni amertume ni nostalgie. J'ai fait mon tour, comme on dit. J'ai terminé. J'ai eu une carrière mirifique au sens littéral du terme. J'ai joué Othello, Macbeth, tous les grands auteurs, Pirandello, Beckett, Claudel, j'ai joué des grands rôles, je ne vais pas me mettre à bégayer. J'ai un grand projet : je vais vivre ! Sortir dans les grands restaurants, faire des voyages, lire, écrire, profiter du pognon que j'ai amassé sans avoir le temps de le dépenser jusqu'à maintenant. J'entre dans l'antichambre du paradis. »

Parcours politique

En juin 1968, à la demande de François Mitterrand, Roger Hanin se présente à Asnières aux élections législatives au nom de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste et parvient à mettre en ballottage un ministre du gouvernement, Albin Chalandon. En 1990, il est attaqué en justice par Jean-Marie Le Pen, après avoir traité le président du Front national de « véritable nazi ». Mis en examen pour diffamation, l'acteur est finalement relaxé. Après la mort de François Mitterrand, il s'oppose aux nouveaux dirigeants du Parti socialiste et adhère au Parti communiste français, au service duquel il met sa notoriété. En 2007, il déclare vouloir voter pour le PCF à l'élection présidentielle. Le 6 février 2007, il déclare qu'il votera au second tour pour Nicolas Sarkozy, qu'il estime être « un homme de gauche ». De plus, il est selon lui révolutionnaire « d'élire un président de la République, petit-fils d'immigré hongrois ». Son engagement en faveur de Nicolas Sarkozy déçoit de nombreux militants de gauche, dont certains de sa génération. 

Mort

Hospitalisé depuis le 8 février 2015 à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, Roger Hanin y meurt le 11 février 2015 à l'âge de 89 ans, à la suite d’une insuffisance respiratoire. Le 12 février 2015, une cérémonie religieuse a lieu à la synagogue Buffault (le lieu même où ont été tournées plusieurs scènes du film Le Grand Pardon en 1981) dans le 9e arrondissement de Paris, en présence de nombreuses personnalités du cinéma et de la télévision. Il est inhumé le 13 février 2015 dans le carré juif du cimetière israélite de Saint-Eugène (Bologhine), à Alger, où repose déjà son père, selon le souhait de sa famille, un retour sur sa terre natale. 

Vie privée

Roger Hanin, de son premier mariage avec Lisette Barucq, a une fille, Isabelle Hanin. Le 4 août 1959, il devient beau-frère par alliance de François Mitterrand par son mariage en secondes noces avec Christine Gouze-Rénal, sœur de Danielle Mitterrand. Il est l'un des intimes de François Mitterrand qui furent témoins à son mariage. Après la mort de Christine Gouze-Rénal, il retrouve l'amour de 2004 à 2011 avec la pianiste Agnès Berdugo, rencontrée lors d’un récital à Quiberon dont il est un hôte régulier du Centre de thalassothérapie. Membre du comité d'honneur de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), il cosigne en 2009 un texte réclamant la dépénalisation de l'euthanasie. À la même époque, il reconnaît un enfant adultérin, David Greenwald (né en 1989). 

En novembre 2009, il est victime d'un accident vasculaire cérébral en pleine rue à Saint-Tropez. En raison de la dégradation de son état de santé, il est, à sa demande, placé sous curatelle de sa fille en 2011. Alors qu'il est sous curatelle, fin 2013, l'acteur demande en justice aux fils de l'ancien président de la république, Gilbert et Jean-Christophe Mitterrand, le remboursement de 300 000 euros qu'il a prêtés à Danielle Mitterrand pour payer la caution de son fils Jean-Christophe dans l'affaire de l'Angolagate. Il est débouté de sa demande en 2014. Reclus dans son appartement du XVIe arrondissement dans les derniers mois de sa vie, il est victime de fréquents troubles de la mémoire, incapable de marcher et presque sourd. 

Distinctions

  • En 1985, son film Train d'enfer reçoit le Prix spécial au Festival international du film de Moscou.
  • En 2000, lors du festival du film français d'Alger, il est honoré par le président de la République algérien Abdelaziz Bouteflika qui lui décerne la médaille Athir, la plus haute distinction algérienne.
Hanin Roger

Filmographie

Acteur

Réalisateur

  • 1973 : Le Protecteur
  • 1975 : Le Faux-cul
  • 1980 : Le Coffre et le Revenant, téléfilm adapté de la nouvelle éponyme de Stendhal, dans la série « Le roman du samedi »
  • 1984 : Train d'enfer
  • 1986 : La Rumba
  • 1997 : Soleil

Théâtre

  • 1951 : Vogue la galère de Marcel Aymé, mise en scène Georges Douking, Théâtre de la Madeleine
  • 1952 : La Jacquerie de Prosper Mérimée, mise en scène Clément Harari, Théâtre Charles de Rochefort
  • 1952 : La Résurrection des corps de Loys Masson, mise en scène Michel Vitold, Théâtre de l'Œuvre
  • 1953 : Les Aveux les plus doux de Georges Arnaud, mise en scène Michel de Ré, Théâtre du Quartier Latin
  • 1953 : La Maison de la nuit de Thierry Maulnier, mise en scène Marcelle Tassencourt & Michel Vitold, Théâtre Hébertot
  • 1954 : Les salauds vont en enfer de Frédéric Dard, mise en scène Robert Hossein, Théâtre du Grand-Guignol
  • 1954 : La Condition humaine d'André Malraux, mise en scène Marcelle Tassencourt, Théâtre Hébertot
  • 1954 : Othello de William Shakespeare
  • 1954 : Macbeth de William Shakespeare
  • 1954 : Carlos et Marguerite de Jean Bernard-Luc, mise en scène Christian-Gérard, Théâtre de la Madeleine
  • 1955 : Le Prince d'Égypte de Christopher Fry, mise en scène Marcelle Tassencourt, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1955 : La Chair de l'orchidée adaptation Frédéric Dard et Marcel Duhamel d'après James Hadley Chase, mise en scène Robert Hossein, Théâtre du Grand-Guignol
  • 1956 : Les Sorcières de Salem de Arthur Miller, mise en scène Raymond Rouleau, Théâtre des Célestins
  • 1956 : La Nuit romaine d'Albert Vidalie, mise en scène Marcelle Tassencourt, Théâtre Hébertot
  • 1957 : Wako, l’abominable homme des neiges de Roger Duchemin, mise en scène Jean Le Poulain, Théâtre Hébertot
  • 1959 : Dix Ans ou dix minutes de Grisha Dabat, mise en scène Jean Le Poulain, Théâtre Hébertot
  • 1959 : Le Vélo devant la porte adaptation Marc-Gilbert Sauvajon d'après Desperate Hours de Joseph Hayes, mise en scène Jean-Pierre Grenier, Théâtre Marigny
  • 1960 : La Nuit du 9 mars de Jack Roffey et Gordon Harbord, adaptation Roger Féral, mise en scène Henri Soubeyran, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1962 : L'Otage de Paul Claudel, mise en scène Bernard Jenny, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1962 : Le Pain dur de Paul Claudel, mise en scène Bernard Jenny, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1962 : Le Père humilié de Paul Claudel, mise en scène Bernard Jenny, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1963 : Othello de William Shakespeare, mise en scène Marcelle Tassencourt, Odéon-Théâtre de France
  • 1964 : Macbeth de William Shakespeare, mise en scène Claude Chabrol, Théâtre Montansier
  • 1969 : Le Contrat de Francis Veber
  • 1970 : Les Guss d'Anne Caprile, mise en scène Roberto Rossellini, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1970 : Zorglub de Richard Bohringer
  • 1970 : Ciel, où sont passées les dattes de tes oasis ? de Roger Hanin, mise en scène Jacques Ardouin, Théâtre de la Potinière
  • 1972 : Le Contrat de Francis Veber, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre des Célestins, tournée Karsenty-Herbert
  • 1973 : Virgule de Roger Hanin, Théâtre Daunou
  • 1979 : Lucrèce Borgia de Victor Hugo, mise en scène Roger Hanin (avec Magali Noël, Michel Auclair, David Clair, Jean-Marie Galey...)
  • 1980 : Une chambre pour enfant sage de Didier Decoin, mise en scène Pierre Vielhescaze, Théâtre Tristan Bernard
  • 1983 : Argent, mon bel argent de Roger Hanin, mise en scène de l'auteur, Théâtre Daunou
  • 1983 : Un grand avocat d’Henry Denker, mise en scène Robert Hossein, Théâtre Mogador
  • 1984 : Duetto de Jeannine Worms, mise en scène Yutaka Worms
  • 1984 : La Chasse aux dragons de Jeannine Worms, mise en scène Yutaka Wada, Théâtre de l'Œuvre
  • 1996 : En attendant Godot de Samuel Beckett, mise en scène Pierre Boutron
  • 1997 : Tartuffe de Molière
  • 2001 : Une femme parfaite de Roger Hanin, mise en scène de l'auteur, Théâtre Marigny
  • 2006 : Un petit pull over angora de Daniel Saint-Hamont, Théâtre Le Temple

Télévision

Séries télévisées

  • 1965 : Le train bleu s'arrête 13 fois, série adaptée par René Wheeler, d'après Boileau et Narcejac, épisode 6 : Beaulieu, le piège de Serge Friedman
  • 1978 : Il était un musicien
  • 1989 : Les Grandes Familles, mini-série en 3 épisodes d'Édouard Molinaro : Lucien Maublanc
  • 1989-2007 : Navarro, série télévisée créée par Pierre Grimblat et Tito Topin : commissaire principal Antoine Navarro
  • 1990 : Le Gorille : Maurier (un épisode)
  • 1997 : Maître Da Costa série télévisée de Bob Swaim d'après Frédéric Dard : Maître Julien Da Costa
  • 2007-2009 : Brigade Navarro : commissaire divisionnaire Antoine Navarro

Téléfilms

  • 1968 : Cinq jours d'automne de Pierre Badel
  • 1969 : Au théâtre ce soir : La Nuit du 9 mars de Jack Roffey et Gordon Harbord, adaptation Roger Féral, mise en scène Henri Soubeyran, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny
  • 1970 : Au théâtre ce soir : Jupiter de Robert Boissy, mise en scène Jacques-Henri Duval, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny
  • 1971 : Prière pour Éléna d'Abder Isker : Enrico Segura
  • 1977 : La Mort du Téméraire de Roger Viry-Babel : Charles le Téméraire
  • 1979 : Othello, d'Yves-André Hubert : Othello
  • 1980 : Au bon beurre d'Édouard Molinaro : Charles-Hubert Poissonnard
  • 1981 : Henri IV de Jeannette Hubert
  • 1983 : Le Crime de Pierre Lacaze de Jean Delannoy : Pierre Lacaze
  • 1987 : Dorothée Show
  • 1991 : Le cadeau de Noël
  • 1993 : Chambre 12, Hôtel de Suède, téléfilm documentaire de Claude Ventura et Xavier Villetard : lui-même
  • 1995 : Samson le magnifique d'Étienne Périer : Jacques Brachart
  • 1996 : Une femme explosive de Jacques Deray : Muller
  • 1999 : La Femme du boulanger de Nicolas Ribowski : Aimable, le boulanger
  • 2000 : La Trilogie Marseillaise : Marius de Nicolas Ribowski : César
  • 2000 : La Trilogie Marseillaise : Fanny de Nicolas Ribowski : César
  • 2000 : La Trilogie Marseillaise : César de Nicolas Ribowski : César
  • 2000 : Anibal de Pierre Boutron : l'acteur
  • 2001 : L'Étrange Monsieur Joseph de Josée Dayan : Joseph Joanovici
  • 2003 : Ne meurs pas de José Pinheiro : Dalembert
  • 2005 : Mademoiselle Navarro de Jean Sagols : le commissaire Navarro
  • 2006 : La Femme et le pantin d'Alain Schwarzstein : Charles Mathéo
  • 2007 : Roger Hanin, toute une vie d'Hugues de Rosière (documentaire)
  • 2008 : César Lévy d'Alain Schwarzstein : César Lévy

 Réalisateur

  • 1978-1979 : Il était un musicien : 2 épisodes
  • 1990 : Le Gorille : un épisode

Producteur

  • 1978-1979 : Il était un musicien : 7 épisodes

Publications

Romans

  • L'ours en lambeaux, éd. Encre, 1983
  • Le voyage d'Arsène, éd. Grasset, 1985
  • Les gants blancs d'Alexandre, éd. Grasset 1994
  • Les sanglots de la fête, éd. Grasset 1996
  • L'hôtel de la Vieille Lune, éd. Grasset 1998
  • Dentelles, éd. Grasset, 2000
  • Lettre à un ami mystérieux, éd. Grasset, 2001
  • Gustav, éd. Grasset, 2003
  • L'Horizon, éd. Grasset, 2005
  • Loin de Kharkov, éd. Grasset, 2007
  • Carnet de survie, éd. Balland 2009

Théâtre

  • Une femme parfaite, éd. L'Avant-scène théâtre, 2004

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article