Deneuve Catherine

Publié le par Mémoires de Guerre

Catherine Dorléac, dite Catherine Deneuve, est une actrice française, née le 22 octobre 1943 dans le 17e arrondissement de Paris. Considérée comme l'une des plus grandes actrices françaises de sa génération et de la seconde partie du XXe siècle, elle a été l'égérie de réalisateurs reconnus comme Jacques Demy, François Truffaut ou André Téchiné. Catherine Deneuve compte également dans sa filmographie plusieurs grands noms du cinéma international : Luis Buñuel, Roman Polanski, Marco Ferreri, Dino Risi, Manoel de Oliveira, Raoul Ruiz ou encore Lars von Trier. L'actrice est notamment lauréate de deux Césars de la meilleure actrice ; elle a également obtenu une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice. Elle a par ailleurs obtenu plusieurs prix à l'international, notamment dans les trois festivals internationaux les plus prestigieux que sont Cannes, Venise et Berlin.

Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine
Deneuve Catherine

Issue d'une famille de comédiens -une grand-mère souffleuse à l'Odéon, une mère actrice de théâtre et un père directeur de doublage à la Paramount-, la petite Catherine ne rêve pourtant pas d'une carrière dans le cinéma, contrairement à sa soeur aînée Françoise. Elle fait cependant sa première apparition à l'écran dès 1957 dans Les Collégiennes puis tourne, alors qu'elle est encore lycéenne, Les Portes claquent. A 19 ans, celle qui s'appelle désormais Deneuve -le nom de jeune fille de sa mère- quitte le foyer familial pour vivre avec Roger Vadim, de quinze ans son aîné. Père de son fils Christian, le cinéaste lui offre un rôle dans Le Vice et la vertu en 1963.

En 1964, Catherine Deneuve est l'héroïne des Parapluies de Cherbourg, le mélo en-chanté de Demy, succès public et Palme d'or à Cannes. Désormais, elle prend son métier d'actrice au sérieux, et fait des choix qui témoignent d'un goût très sûr et d'une certaine audace. Loin de son image de jeune fille romantique, que favorisent sa beauté classique et ses cheveux blonds, elle incarne une schizophrène dans Répulsion de Polanski, puis une épouse sage devenue pensionnaire d'une maison close dans Belle de jour (1966) de señor Buñuel, avec qui elle tournera le non moins troublant Tristana. Dans La Vie de château puis Le Sauvage, Rappeneau exploite sa fantaisie et son sens du rythme, qualités qu'on retrouve dans Les Demoiselles de Rochefort, comédie musicale qui la voit donner la réplique à sa soeur Françoise, quelques mois avant le décès accidentel de celle-ci en 1967.

Hollywood fait alors les yeux doux à Catherine Deneuve, qui tourne aux côtés de Jack Lemmon et Burt Reynolds et devient l'image de Chanel aux Etats-Unis. Dirigée par de grands Italiens comme Bolognini et Ferreri (Liza avec Marcello Mastroianni, père de sa fille Chiara), l'actrice rencontre en 1969 François Truffaut, qui fait d'elle sa Sirène du Mississippi. Cette adaptation d'un polar d'Irish déconcerte le public, mais le cinéaste qui aimait les femmes offre en 1980 à Deneuve un de ses plus beaux rôles, celui d'une comédienne au tempérament passionné dans Le Dernier Metro. Le film est un triomphe, et vaut à l'actrice un César en 1981. La même année, dans Hôtel des Amériques, elle est Hélène, premier des cinq personnages de femmes à la fois volontaires et vulnérables que lui écrira Techiné, son nouveau réalisateur-fétiche (Ma saison préférée, Les Temps qui changent).

Au fil des décennies suivantes, Catherine Deneuve, choisie en 1985 comme modèle pour le buste de Marianne, continue d'occuper une place centrale dans le paysage cinématographique français. Sa participation à de grandes fresques populaires, comme Indochine de Wargnier (avec à la clé un nouveau César en 1992) et à une comédie comme Belle Maman asseoit son statut de star, mais la cinéphile Deneuve travaille aussi avec les talents les plus singuliers du cinéma français, de Carax à Desplechin en passant par Ozon (8 femmes en 2002), et même international (Oliveira, von Trier). Mettant régulièrement à mal son image de femme sophistiquée, elle campe l'héroïne suicidaire du Vent de la nuit de Garrel, et celle, alcoolique, de Place Vendôme, une prestation qui lui vaut le Prix d'interprétation à Venise en 1998, année au cours de laquelle elle reçoit à Berlin un Ours d'Or d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Loin de se reposer sur les lauriers, Catherine Deneuve prend part aux projets les plus variés : du film choral et glamour à la française (Le Héros de la famille) au dessin animé novateur (elle prête sa voix à la mère de l'héroïne de Persepolis en 2007), de la comédie décalée (Palais royal ! en 2004, Cyprien) au film conceptuel (Je veux voir, tourné dans un Liban en ruines), du jeune cinéma d'auteur (elle porte de bout en bout Après lui de Gaël Morel) à la superproduction (Le Concile de pierre). Au fil d'un parcours riche en nouvelles rencontres, elle retrouve régulièrement des cinéastes repères, comme André Téchiné (La Fille du RER, 2009) ou Arnaud Desplechin (Un conte de Noël). Elle s'assoit sur l'un des Bancs publics (Versailles rive droite) de Bruno Podalydès, et campe la mère de Marina Hands dans Mères et filles (2009) avant de jouer celle de substitution de Romain Duris, dans L' Homme qui voulait vivre sa vie.

En 2010, elle retrouve l'oeil avisé de François Ozon qui la métamorphose dans Potiche, comédie de boulevard dans laquelle elle interprète une épouse effacée, muée en femme d'affaires plus combative que jamais. La même année, elle est à l'affiche du drame Les Yeux de sa mère, dans lequel elle y interprète une journaliste star de la télé, aux côtés de Géraldine Pailhas et Nicolas Duvauchelle. En 2011, Christophe Honoré lui offre la possibilité de jouer avec sa fille, Chiara Mastroianni, dans son film musical Les Bien-aimés, aux côtés de Ludivine Sagnier, qui interprète son personnage jeune. 

Filmographie

Longs métrages

  • 1956 : Les Collégiennes d'André Hunebelle - une petite collégienne.
  • 1959 : Les Petits Chats de Jacques R. Villa
  • 1960 : Les portes claquent de Jacques Poitrenaud, Michel Fermaud - Danièle
  • 1960 : L'Homme à femmes de Jacques-Gérard Cornu - Catherine
  • 1961 : Les Parisiennes de Marc Allégret - Sophie dans le sketch : Sophie
  • 1962 : Et Satan conduit le bal de Grisha M. Dabat - Manuelle
  • 1962 : Le Vice et la Vertu de Roger Vadim - Justine Morand, la vertu
  • 1963 : Vacances portugaises (ou Les Égarements) de Pierre Kast - Catherine
  • 1963 : Les Plus Belles Escroqueries du monde de Claude Chabrol - L'acheteuse dans le sketch : L'homme qui vendit la tour Eiffel
  • 1964 : Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy - Geneviève Emery
  • 1964 : La Chasse à l'homme d'Édouard Molinaro - Denise
  • 1964 : Un monsieur de compagnie de Philippe de Broca - Isabelle
  • 1964 : Avec amour et avec rage (it) de Pasquale Festa Campanile - Lori
  • 1965 : Le Chant du monde de Marcel Camus - Clara
  • 1965 : Répulsion de Roman Polanski - Carole Ledoux
  • 1965 : La Vie de château de Jean-Paul Rappeneau - Marie
  • 1965 : Belles d'un soir (Das Liebeskarussell) de Rolf Thiele - Angela Claasen dans le sketch : Angéla
  • 1966 : Les Créatures d'Agnès Varda - Mylène
  • 1967 : Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy - Delphine Garnier
  • 1967 : Belle de jour de Luis Buñuel - Séverine Serizy
  • 1967 : Benjamin ou les Mémoires d'un puceau de Michel Deville - Anne
  • 1967 : Manon 70 de Jean Aurel - Manon
  • 1968 : La Chamade d'Alain Cavalier - Lucile
  • 1968 : Mayerling de Terence Young - Maria Vetsera
  • 1969 : La Sirène du Mississipi de François Truffaut - Marion Vergano, Julie Roussel
  • 1969 : Folies d'avril (April fools) de Stuart Rosenberg - Catherine Gunther
  • 1969 : Tout peut arriver de Philippe Labro - Elle-même (interview)
  • 1970 : Tristana de Luis Buñuel - Tristana
  • 1970 : Peau d'âne de Jacques Demy - La reine bleue et Peau d'âne
  • 1971 : Ça n'arrive qu'aux autres de Nadine Trintignant - Catherine
  • 1971 : Liza (La Cagna) de Marco Ferreri - Liza
  • 1972 : Un flic de Jean-Pierre Melville - Cathy
  • 1972 : L'Événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune de Jacques Demy - Irène de Fontenoy
  • 1972 : Henri Langlois - Documentaire - d'Elia Herson et Roberto Guerra
  • 1973 : Touche pas à la femme blanche ! de Marco Ferreri - Marie-Hélène de Boismonfrais
  • 1974 : La Grande Bourgeoise (Fatti di gente perbène) de Mauro Bolognini - Linda Murri
  • 1974 : Zig-Zig de László Szabó - Marie (elle y chante Zig Zig et Cette étoile, mon étoile).
  • 1974 : La Femme aux bottes rouges de Juan Luis Buñuel - Françoise Le Roi
  • 1974 : L'Agression de Gérard Pirès - Sarah
  • 1975 : La Cité des dangers (Hustle) de Robert Aldrich - Nicole Britton
  • 1975 : Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau - Nelly
  • 1976 : Si c'était à refaire de Claude Lelouch - Catherine Berger
  • 1976 : Coup de foudre de Robert Enrico - Flora (inachevé)
  • 1976 : Âmes perdues (Anima persa) de Dino Risi- Sofia Stolz
  • 1977 : Il était une fois la Légion (March or die) de Dick Richards - Simone Picard
  • 1977 : La Cabine des amoureux (Casotto) de Sergio Citti - Donna del Sogno
  • 1978 : L'Argent des autres de Christian de Chalonge - Cécile Régnier
  • 1978 : Écoute voir d'Hugo Santiago - Claude Alphand
  • 1978 : Ils sont grands, ces petits de Joël Santoni - Louise Mouchin
  • 1979 : À nous deux de Claude Lelouch - Françoise
  • 1979 : Courage fuyons d'Yves Robert - Eva + chanson Lady from Amsterdam
  • 1980 : Le Dernier Métro de François Truffaut - Marion Steiner
  • 1980 : Je vous aime de Claude Berri - Alice (elle y chante Dieu est un fumeur de Havane)
  • 1981 : Le Choix des armes d'Alain Corneau - Nicole Durieux
  • 1981 : Hôtel des Amériques d'André Téchiné - Hélène
  • 1982 : Le Choc de Robin Davis - Claire
  • 1983 : L'Africain de Philippe de Broca - Charlotte
  • 1983 : Les Prédateurs (The Hunger) de Tony Scott - Miriam Blaylock
  • 1984 : Le Bon Plaisir de Francis Girod - Claire Desprès
  • 1984 : Fort Saganne d'Alain Corneau - Louise Tissot
  • 1984 : Paroles et musique d'Élie Chouraqui - Margaux
  • 1985 : Pourvu que ce soit une fille (Speriamo che sia femmina) de Mario Monicelli
  • 1986 : Le Lieu du crime d'André Téchiné - Lili Ravenel
  • 1987 : Agent trouble de Jean-Pierre Mocky - Amanda Weber
  • 1987 : Drôle d'endroit pour une rencontre de François Dupeyron : France.
  • 1988 : Fréquence meurtre d'Élisabeth Rappeneau - Jeanne Quester
  • 1990 : La Reine blanche de Jean-Loup Hubert - Liliane Ripoche
  • 1991 : Contre l'oubli (film collectif) - Participation pour le sketch : Pour Febe Elisabeth Velasquez de Chantal Akerman
  • 1992 : Indochine de Régis Wargnier - Eliane Devries
  • 1993 : Ma saison préférée d'André Téchiné - Émilie
  • 1994 : La Partie d'échecs d'Yves Hanchar - La marquise
  • 1995 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda - Participation en "star fantasme"
  • 1995 : Le Couvent (O Convento) de Manoel de Oliveira - Hélène
  • 1996 : Généalogies d'un crime de Raoul Ruiz - Solange et Jeanne
  • 1996 : Les Voleurs d'André Téchiné - Marie
  • 1998 : Place Vendôme de Nicole Garcia - Marianne
  • 1999 : Pola X de Leos Carax - Marie
  • 1999 : Belle-maman de Gabriel Aghion - Léa + Chanson Joyeux anniversaire maman
  • 1999 : Le Vent de la nuit de Philippe Garrel - Hélène
  • 1999 : Est-Ouest de Régis Wargnier - Gabrielle Develay
  • 1999 : Le Temps retrouvé de Raoul Ruiz - Odette de Crécy
  • 1999 : The Book That Wrote Itself (en) de Liam O'Mochain - Elle-même
  • 2000 : Dancer in the Dark de Lars von Trier - Kathy + Chanson Cvalda
  • 2001 : Huit femmes de François Ozon - Gaby + Chanson Toi jamais
  • 2001 : D'Artagnan de Peter Hyams - La reine
  • 2001 : Le Petit Poucet d'Olivier Dahan - La reine
  • 2001 : Je rentre à la maison (Vou para casa) de Manoel de Oliveira - Marguerite
  • 2001 : Absolument fabuleux de Gabriel Aghion - Participation en spectatrice au défilé
  • 2002 : Au plus près du paradis de Tonie Marshall - Fanette
  • 2003 : Un film parlé (Um filme falado) de Manoel de Oliveira - Delphine
  • 2004 : Les Temps qui changent d'André Téchiné - Cécile
  • 2004 : Rois et Reine d'Arnaud Desplechin - Mlle Vasset, la psychiatre
  • 2005 : Palais Royal ! de et avec Valérie Lemercier - La reine Eugénia
  • 2006 : Le Concile de pierre de Guillaume Nicloux - Sybille Weber
  • 2006 : Le Héros de la famille de Thierry Klifa - Alice Mirmont
  • 2007 : Après lui de Gaël Morel - Camille
  • 2008 : Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin - Junon
  • 2008 : Mes stars et moi de Lætitia Colombani - Solange Duvivier
  • 2008 : Je veux voir de Khalil Joreige et Joana Hadjithomas - Catherine Deneuve, Rabih Mroué
  • 2009 : Cyprien de David Charhon - Viviane
  • 2009 : La Fille du RER d'André Téchiné - Louise
  • 2009 : Bancs publics (Versailles Rive-Droite) de Bruno Podalydès - La cliente à l'armoire
  • 2009 : Mères et filles de Julie Lopes-Curval - Martine
  • 2010 : L'Homme qui voulait vivre sa vie d'Éric Lartigau - Anne
  • 2010 : Potiche de François Ozon - Suzanne Pujol
  • 2011 : Les Yeux de sa mère de Thierry Klifa - Lena Weber
  • 2011 : Les Bien-aimés de Christophe Honoré - Madeleine
  • 2012 : Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté de Laurent Tirard - Cordelia, la reine d'Angleterre
  • 2012 : Les Lignes de Wellington de Raoul Ruiz et Valeria Sarmiento - Severina
  • 2012 : Dieu aime le caviar (O Theos agapaei to haviari) de Yannis Smaragdis - Catherine II de Russie
  • 2013 : Elle s'en va d'Emmanuelle Bercot - Bettie
  • 2014 : Dans la cour de Pierre Salvadori - Mathilde
  • 2014 : L'Homme qu'on aimait trop d'André Téchiné - Renée Le Roux
  • 2014 : Trois cœurs de Benoît Jacquot - Colette
  • 2015 : La Tête haute1 d'Emmanuelle Bercot - Juge Florence Blaque
  • 2015 : Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael - Martine
  • 2016 : Le Cancre de Paul Vecchiali - Marguerite
  • 2017 : Sage femme de Martin Provost - Béatrice
  • 2017 : Bonne Pomme de Florence Quentin - Barbara
  • 2017 : Tout nous sépare de Thierry Klifa - Louise
  • 2018 : Mauvaises herbes de Kheiron : Monique
  • 2018 : La Dernière folie de Claire Darling de Julie Bertuccelli : Claire Darling
  • 2018 : L’Adieu à la nuit d'André Téchiné - Muriel
  • 2018 : Joyeux anniversaire de Cédric Kahn - Andrée

Courts métrages

  • 1961 : Ça c'est la vie de Claude Choubier.
  • 1968 : Vienna: The Years Remembered (sh) de Jay Anson : Elle-même.
  • 1996 : Court toujours : L'Inconnu d'Ismaël Ferroukhi - Marianne
  • 1997 : Sans titre de Leos Carax
  • 2017 : Naissance d'une étoile de James Bort - Mlle Jean
  • 2017 : Belle à croquer d'Axel Courtière : L'Ange

Documentaires

  • 1972 : Le Dernier Cri des Halles de Monique Aubert : Elle-même.
  • 1981 : Reporters de Raymond Depardon : participation.
  • 1986 : Norma Jean, dite Marilyn Monroe2 d’André Romus et Marcia Lerner : Commentaire.
  • 1989 : Frames from the Edge (Frames from the edge : Helmut Newton) d'Adrian Maben : Elle-même.
  • 1993 : Les demoiselles ont eu 25 ans d'Agnès Varda - Elle-même.
  • 1995 : L'Univers de Jacques Demy d'Agnès Varda - Elle-même.
  • 1997 : Pierre and Gilles, Love Stories (en) - moyen métrage, documentaire - de Mike Aho (en).
  • 2000 : Von Trier's: 100 ojne de Katia Forbert - Elle-même.
  • 2001 : Nuages, Lettres à mon fils (Clouds: letters to my son) - documentaire - de Marion Hänsel - Narratrice.
  • 2002 : The Kids Stays in the Picture de Nanette Burstein.
  • 2002 : Yves Saint-Laurent, 5 avenue Marceau 75116 Paris de David Téboul.
  • 2009 : Lettre à Anna d'Eric Bergkraut (de) - Narratrice

Productrice ou co-productrice

  • 1974 : Zig-Zig de László Szabó.
  • 1987 : Drôle d'endroit pour une rencontre de François Dupeyron.

Télévision

Téléfilms

  • 2003 : Princesse Marie de Benoît Jacquot - Marie Bonaparte
  • 2003 : Le Génie français de Josée Dayan et David Jankoswski - Elle-même.
  • 2007 : Suddenly Gina (ou Pouvoir et séduction) de Maria von Heland (de) - La dame élégante, titre original Frühstrück mit einer Unbekannten

Séries et mini-séries

  • 2003 : Les Liaisons dangereuses de Josée Dayan - La marquise de Merteuil.
  • 2006 : Nip/Tuck de Charles Haid - Diana Lubey (Saison 4, épisode 12).

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article