Paris brûle-t-il ?

Publié le par René Clément

Paris brûle-t-il ? est un film franco-américain de 1966, réalisé par René Clément à la demande du producteur Paul Graetz et adapté du livre best-seller éponyme de Larry Collins et Dominique Lapierre. En ce mois d'août 1944, les armées américaines et françaises ne sont plus qu'à une centaine de kilomètres de Paris. Le général Dietrich Von Choltitz, convoqué au quartier général de Hitler, s'entend confier le commandement de la ville de Paris, avec mission, en cas de victoire alliée, de détruire la capitale sous un déluge de feu. Cependant, dans les caves parisiennes, la Résistance ne reste pas inactive. Le colonel Rol-Tanguy, chef des FFI, s'entend avec Jacques Chaban-Delmas, l'envoyé spécial du général de Gaulle, pour planifier l'insurrection de la population. Un massacre d'étudiants dans le bois de Boulogne, perpétré par les nazis sur dénonciation d'un traître, pousse les combattants de l'ombre à déclencher plus tôt que prévu le début des hostilités. Des affiches appelant au soulèvement armé fleurissent sur les murs de la capitale. Un groupe de braves s'empare de la préfecture de police et s'y barricade...
Paris brûle-t-il ? de René Clément
Paris brûle-t-il ? de René Clément

Paris brûle-t-il ? de René Clément

Fiche technique

  • Titre : Paris brûle-t-il ?
  • Réalisation : René Clément
  • Scénario : Gore Vidal, Francis Ford Coppola, Jean Aurenche, Pierre Bost et Claude Brulé d'après le livre Paris brûle-t-il ? de Dominique Lapierre et Larry Collins
  • Dialogues additionnels : Marcel Moussy (scènes françaises) et Beate von Molo (scènes allemandes)
  • Musique : Maurice Jarre
  • Photographie : Marcel Grignon
  • Assistant réalisateur : Yves Boisset, Michel Wyn
  • Producteur : Louis Daquin
  • Format : Noir et blanc - sauf scène générique de fin : Couleur
  • Pays : France, États-Unis
  • Durée : 175 minutes
  • Public : Tous publics
  • Dates de sortie en salles : France : 26 octobre 1966, Allemagne de l’Ouest Allemagne de l'Ouest : 28 octobre 1966, Suède : 2 novembre 1966, États-Unis : 10 novembre 1966 (New York), Royaume-Uni Royaume-Uni : 7 décembre 1966 (première à Londres)
  • Date de sortie en DVD : France : 24 août 2011

Distribution

Acteurs crédités au générique

  • Jean-Paul Belmondo : Yvon Morandat, dit « Pierrelot »
  • Charles Boyer : le docteur Monod
  • Leslie Caron : Françoise Labé
  • Jean-Pierre Cassel : le lieutenant Henri Karcher
  • George Chakiris : le GI devant Notre-Dame
  • Bruno Cremer : le colonel Rol-Tanguy
  • Claude Dauphin : le colonel Lebel
  • Alain Delon : Jacques Chaban-Delmas
  • Kirk Douglas (VF : André Valmy) : le général George S. Patton
  • Pierre Dux : Alexandre Parodi, dit « Cerat »
  • Glenn Ford : le général Omar Bradley
  • Gert Fröbe : le général Dietrich von Choltitz
  • Daniel Gélin : Yves Bayet
  • Georges Géret : le boulanger
  • Hannes Messemer : le général Alfred Jodl
  • Harry Meyen : le lieutenant von Arnim
  • Yves Montand : le sergent tankiste Marcel Bizien
  • Anthony Perkins : le sergent américain Warren
  • Michel Piccoli : Edgard Pisani
  • Wolfgang Preiss : le capitaine Ebernach
  • Claude Rich : le général Leclerc (VF : Albert Augier) / le lieutenant Pierre de La Fouchardière
  • Simone Signoret : la patronne du bistrot
  • Robert Stack : le général Edwin Sibert
  • Jean-Louis Trintignant : Serge
  • Pierre Vaneck : le capitaine de réserve Roger Cocteau, alias « Commandant Gallois »
  • Marie Versini : Claire Morandat
  • Skip Ward : Charlie, un soldat US
  • Orson Welles (VF : Georges Aminel) : le consul de Suède Raoul Nordling
  • Michel Etcheverry : le préfet Luizet
  • Billy Frick : Adolf Hitler
  • Ernst Fritz Fürbringer : le général von Boinebourg
  • Konrad Georg : le maréchal Walter Model
  • Joachim Hansen : le commandant de la prison de Fresnes
  • Félix Marten : Georges Landrieu
  • Paloma Matta : Liliane Charvet, la jeune mariée
  • Günter Meisner : le commandant SS à Pantin
  • Sacha Pitoëff : Joliot-Curie
  • Albert Rémy : le gendarme
  • Christian Rode : le soldat allemand brûlé
  • Helmuth Schneider : l'adjudant allemand dans le métro
  • Otto Stern  : le soldat allemand dans le métro
  • Tony Taffin : Bernard Labé
  • Jean Valmont : le FFI au bazooka
  • Karl-Otto Alberty et Peter Neusser : les SS qui veulent prendre la tapisserie de Bayeux au musée du Louvre pour l'offrir à Hitler
  • Pierre Collet : un policier résistant
  • Paul Crauchet : le curé
  • Germaine de France : une vieille dame
  • Bernard Fresson : un agent de liaison des FFI
  • Michel Gonzalès, Francis Nani, Sébastien Poitrenaud : des étudiants résistants
  • Peter Jacob : le général Wilhelm Burgdorf
  • Hubert de Lapparent : l'huissier à Matignon
  • Roger Lumont : Jade-Amicol
  • Pierre Mirat : le patron du bistro « Médicis »
  • Jean-Michel Rouzière : l'homme au petit chien
  • Georges Staquet : le capitaine Raymond Dronne
  • Hénia Suchar : la standardiste à la préfecture
  • Claude Vernier : prisonnier allemand

Acteurs non crédités au générique

  • Roland Armontel : un passant
  • Georges Ass, Adrien Cayla-Legrand : des prisonniers à Pantin
  • Philippe Baronnet : un résistant
  • Georges Béreux
  • Michel Berger : le chef des explosifs
  • Paul Bisciglia : un homme sur le char
  • Paul Bonifas : le maire
  • Gehrard Bormann
  • Colette Brosset
  • Georges Carnazzo
  • Georges Claisse : l'interne avec Monod
  • Louis Daquin
  • Suzy Delair : une Parisienne
  • Patrick Dewaere : un jeune résistant fusillé
  • Yves-Marie Maurin : un jeune résistant fusillé qui hurle : « Vive la France ! »
  • Guy Di Rigo, Roland Fleury, Roger Pera : AGI
  • C.O. Erickson
  • Lutz Gabor : un officier allemand
  • Pierre Fabrice
  • André Falcon : un membre du conseil de la Résistance
  • Pascal Fardoulis : Gilet
  • Michel Fugain : un jeune résistant
  • Monique Fusier
  • Clara Gansard : la femme du colonel Tanguy
  • Marcel Gassouk : un prisonnier allemand
  • Rol Gauffin
  • Jeanne Herviale
  • Claus Holm : Hume
  • Jean-Pierre Honoré : Alain Perpezat
  • Nicole Jonesco
  • Catherine Kamenka : Diane
  • Billy Kearns : l'aide du général Patton
  • Jacques Lalande : un policier
  • Viviane Landford
  • Joëlle LaTour : la jeune femme avec Warren
  • Rudy Lenoir : un officier allemand
  • Jacques Léonard : un soldat américain
  • Michael Lonsdale : Debu-Bridel
  • Rico López
  • Maria Machado : Stella
  • Philippe March : Roland Pré
  • E.G. Marshall : Intelligence Officer Powell
  • Mike Marshall : FFI
  • Raymond Meunier : un policier en uniforme
  • Jean Michaud : le commandant à Matignon
  • Harold Momm : le colonel Jay
  • Georges Montant : un docteur
  • Russ Moro
  • Del Negro : un officier avec Chaban-Delmas
  • Jean Négroni : Villon
  • Raymond Pierson
  • Marcel Policard : Cafetier dans la scène avec Simone Signoret
  • Alain Pommier : Franjoux
  • Georges Poujouly : Landrieux
  • Jacques Pradel : un jeune officier
  • Jacques Préboist : l'homme qui se rase à sa fenêtre
  • Michel Sardou : un jeune résistant
  • Jean-Paul Tribout : un jeune résistant
  • Jacques Santi : l'homme qui inspecte les égouts
  • Romy Schneider (scène coupée au montage)
  • Georges Bidault, Charles de Gaulle, Pierre Koenig, Philippe Leclerc de Hauteclocque, André Le Troquer et Alexandre Parodi apparaissent dans des images d'archives du défilé de la victoire.

Critique du 09/08/2014 Par Jacques Siclier

Genre : fresque historique.

L'adaptation du livre fut difficile. Après Claude Brulé, Jean Aurenche et Pierre Bost, l'écrivain américain Gore Vidal et Francis Ford Coppola établirent le scénario définitif. En gros, il respecte la construction en forme de reportage du livre. La mise en scène de René Clément s'est exercée sur de petites scènes, parallèles dans le temps, sur les actions simultanées de divers personnages, pour recomposer avec talent le paysage historique, les rapports des différents groupes de la Résistance, l'insurrection et l'appel aux Alliés qui aboutit, finalement, à l'arrivée dans Paris de la 2e DB du général Leclerc.

Cette grande fresque historique, destinée à un public international, n'est pas l'oeuvre la plus personnelle de René Clément. Mais c'est la reconstitution, exacte et vibrante, d'une page cruciale de notre histoire. — Jacques Siclier

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article