Bussières Raymond

Publié le par Mémoires de Guerre

Marcel Raymond Bussières est un acteur, scénariste et producteur français, né le 3 novembre 1907 à Ivry-la-Bataille (Eure) et mort le 29 avril 1982 à Paris dans le 18e arrondissement de Paris. 

Bussières Raymond
Bussières Raymond
Bussières Raymond
Bussières Raymond

Jeunesse

Raymond Bussières est le dernier enfant de parents originaires de Corrèze qui tenaient un bar-tabac à Ivry-la-Bataille (ville ou il est né). Son père avait été instituteur et s'était présenté à la députation de la Corrèze sous l'étiquette socialiste. Raymond Bussières est élève au collège Rotrou de Dreux de 1920 à 1925 où il se lie d'amitié avec le futur peintre Maurice Buffet (1909-2000), il loge chez les parents de son ami Maurice Bernard qui est au collège avec lui. À Dreux, il monte des petites pièces au Cercle laïque, notamment une parodie du Cid où il joue Rodrigue. Il veut faire des études de médecine, mais sa mère n'a pas les moyens de les lui payer. Il travaille chez un métreur qui l'incite à passer le concours de dessinateur à la ville de Paris qu'il réussit.

Carrière

Il monte avec des amis un groupe de théâtre : « On y faisait de la propagande révolutionnaire. On avait appelé ça “le groupe Octobre” du nom de la Révolution soviétique. Il y avait une grève quelque part, hop, on débarquait avec notre répertoire politique. » Dans le cadre de ce groupe, sur la suggestion de Paul Vaillant-Couturier, il rencontre Jacques Prévert pour lui demander des textes à jouer. Quelque temps après, devenu son ami, celui-ci lui propose de faire de la figuration dans un film dont il a écrit le scénario : Ciboulette (1933).

Il obtient ensuite quelques petits rôles au cinéma tout en restant fonctionnaire à la ville de Paris. En 1936, il faillit obtenir le rôle de Jacques, l'un des personnages fameux du quatuor, aux côtés de Jean Gabin, Charles Vanel et Raymond Aimos, dans le célèbre film de Julien Duvivier La Belle Équipe, mais il sera finalement remplacé par un autre comédien, du même âge que lui, Charles Dorat. Bussières, alors très engagé dans les événements du Front populaire de 1936, regrettera toujours de ne pas avoir participé à ce film, qu'il adorait.

En 1941, il obtient un rôle un peu plus consistant dans Nous les gosses de Louis Daquin. Embauché chez Pathé, il démissionne de la fonction publique. Très vite surnommé Bubu, l'acteur apparaît alors dans des films comme L'assassin habite au 21 en 1941 et Quai des Orfèvres en 1947 d'Henri-Georges Clouzot, ainsi que Casque d'or en 1951 de Jacques Becker, Les Belles de nuit en 1952 et Porte des lilas en 1956 de René Clair. À la suite de ces rôles, il acquiert une certaine célébrité, notamment en Italie. Il s'essaie donc dans des films italiens, sans grand succès.

Sa considérable popularité fait de lui un des acteurs les plus reconnus de son temps, toujours employé comme brillant second rôle jusqu'à la fin de sa carrière. On pense par exemple à son rôle dans Les Sous-doués, où il interprète un vieil homme qui a comme rêve d'avoir son bac, qui le fera de nouveau redevenir très populaire. Ou à celui, dans L'aile ou la cuisse, du chauffeur de Louis de Funès, avec qui il avait déjà joué dans Taxi, roulotte et corrida. En septembre 1981, quelques semaines avant sa mort, il déclare : « On commence à se tasser mais la tête marche. On n'est pas des vieux cons. Je dois tout au hasard... Quand on était môme on était raide, il fallait marner. Moi j'ai grandi au milieu des prolos. Je leur dois beaucoup car c'est au contact de ces parigots qui réinventaient la langue française que j'ai créé mon personnage. C'est du mimétisme. »

Engagement politique

Raymond Bussières fut un des fondateurs du groupe Octobre pour lequel Jacques Prévert a écrit de nombreux textes d'agitprop dans les années 1930. Le nom de ce groupe avait été proposé par Lou Bonin/Tchimoukow en hommage à la Révolution d'Octobre. Membre du Parti communiste français, en 1936 il part pour l'Espagne où il rencontre des communistes des Brigades internationales. À son retour d'Espagne, il démissionne du Parti communiste « car on souffrait déjà du stalinisme ». Il était militant syndicaliste actif du syndicat des comédiens. 

Vie privée

Amateur de pêche et de chasse, Raymond Bussières était l'époux de l’actrice Annette Poivre qui joue très souvent dans les mêmes films que lui et le père adoptif de la comédienne Sophie Sel née d'un premier mariage avec Jean-Marie Cassel. Il vivait dans le 17e arrondissement de Paris, au 27, rue Cardinet.

Décès

Il meurt à l'hôpital Bichat, le 29 avril 1982, dans le 18e arrondissement de Paris après trois semaines de coma, d'un arrêt du cœur. Il est inhumé à Marchenoir dans le Loir-et-Cher. 

Filmographie

Acteur
  • 1933 : Ciboulette de Claude Autant-Lara : un clochard
  • 1934 : L'Hôtel du libre échange de Marc Allégret : Bob Chervet
  • 1938 : Le Récif de corail de Maurice Gleize : l'infirmier
  • 1938 : Lumières de Paris de Richard Pottier : un danseur à la guinguette
  • 1941 : Romance de Paris de Jean Boyer : un joueur
  • 1941 : Nous les gosses de Louis Daquin : Gaston
  • 1941 : Le Briseur de chaînes ou Mamouret de Jacques Daniel-Norman : le camelot
  • 1942 : Opéra-Musette de René Lefèvre et Claude Renoir : le coiffeur
  • 1942 : Le Mariage de Chiffon de Claude Autant-Lara  : Marcel Férez
  • 1942 : L'Assassin habite au 21 d'Henri-Georges Clouzot : Jean-Baptiste Turlot, le brocanteur
  • 1943 : Port d'attache de Jean Choux : Fernand
  • 1943 : Madame et le mort de Louis Daquin : Griset
  • 1943 : L'Escalier sans fin de Georges Lacombe : Fred
  • 1943 : Adieu Léonard (La Bourse ou la vie) de Pierre Prévert : le peintre
  • 1943 : Ceux du rivage de Jacques Séverac : Domanger
  • 1944 : Le Carrefour des enfants perdus de Léo Joannon : Marcel
  • 1945 : Paméla ou "L'énigme du temple" de Pierre de Hérain : Gomin
  • 1945 : Le Jugement dernier de René Chanas : Kroum
  • 1946 : Vive la liberté de Jeff Musso : Jo
  • 1946 : Les Portes de la nuit de Marcel Carné : Raymond Lécuyer, le cheminot
  • 1947 : Les Deux Orphelines (I due orfanelli) de Mario Mattoli : M. Deval
  • 1947 : Le Bataillon du ciel (film tourné en deux époques: Ce ne sont pas des anges et Terre de France) de Alexandre Esway : Paname
  • 1947 : Le Chanteur inconnu d'André Cayatte : Fernand
  • 1947 : La Taverne du poisson couronné (Au poisson couronné) de René Chanas : Monseigneur
  • 1947 : Quai des Orfèvres d'Henri-Georges Clouzot : Albert, le caïd menotté
  • 1947 : Fausse identité d'André Chotin : Achille
  • 1947 : Face à la vie court métrage de René Chanas
  • 1948 : Le Fiacre n° 13 (Il Fiacre N. 13) : (film tourné en deux époques : Le Crime et Le Châtiment) :
  • 1949 : Les Nouveaux Maîtres de Paul Nivoix : Victor Tricoudard
  • 1949 : Fandango d'Emile-Edwin Reinert : François
  • 1949 : Cinq tulipes rouges de Jean Stelli : Albert Jacquin (La Puce)
  • 1949 : Alice au pays des merveilles (Alice in Wonderland) de Marc Maurette, Lou Bonin, Dallas Bower : la voix du tailleur
  • 1949 : Je n'aime que toi de Pierre Montazel : Ernest
  • 1949 : La Veuve et l'Innocent d'André Cerf : Paulo
  • 1949 : Marlène de Pierre de Hérain : Harris
  • 1949 : Drame au Vel'd'Hiv' de Maurice Cam : La Frime
  • 1949 : Branquignol de Robert Dhéry : le plombier
  • 1950 : Maldonne court métrage de Henri Verneuil 
  • 1950 : Justice est faite d'André Cayatte : Félix Noblet, le 5e juré
  • 1950 : Ma pomme de Marc-Gilbert Sauvajon : Fricotard, le copain accordéoniste
  • 1950 : Odette agent s 21 (Odette) d'Herbert Wilcox : Apparition non créditée
  • 1951 : L'Inconnue des cinq cités (Épisode de "Tale of five women") d'Emile-Edwin Reinert : Le frère de Jeannine
  • 1951 : Si ça vous chante ou "Quatre sans million" (film inachevé) de Jacques Loew :
  • 1951 : Nuits de Paris de Ralph Baum : Lulu, le fakir
  • 1951 : Un sourire dans la tempête (Ein lächelm in sturm) de René Chanas : Paname
  • 1951 : Moumou de René Jayet : Jules Latouche
  • 1951 : Les Mousquetaires du roi "Film inachevé" de Marcel Aboulker et Michel Ferry : Planchet, le valet
  • 1951 : Rendez-vous à Paris ou "Paris Paname" "Moyen métrage" de Bernard Borderie
  • 1951 : Casque d'or de Jacques Becker : Raymond
  • 1952 : Le Passage de Vénus de Maurice Gleize : Gigout
  • 1952 : Le Costaud des Batignolles de Georges Lacourt "Également co-scénariste" : Jules
  • 1952 : Les Belles de nuit de René Clair : Roger le mécano
  • 1952 : La Danseuse nue de Pierre Louis : Saulnier
  • 1952 : Mon curé chez les riches d'Henri Diamant-Berger : La Goupille
  • 1953 : La Tournée des grands ducs d'André Pellenc : Le garçon de café
  • 1953 : Une nuit à Megève de Raoul André : Ferdinand
  • 1953 : Pattes de velours (L'Incantevole nemica) de Claudio Gora : Le bistrot
  • 1953 : Soyez les bienvenus ou "L'autocar en folie" de Pierre Louis :
  • 1953 : La Loterie du bonheur de Jean Géhret : Le mari
  • 1953 : Le Chasseur de chez Maxim's d'Henri Diamant-Berger : Le garde-chasse Joseph
  • 1953 : Mon frangin du Sénégal de Norbert Carbonnaux et Guy Lacourt (Également scénariste) : Jules Pinson / César Pinson
  • 1954 : C'est... la vie parisienne d'Alfred Rode : Anatole Leduc
  • 1954 : Les Corsaires du Bois de Boulogne de Norbert Carbonnaux (Également scénariste) : Hector Colomb
  • 1954 : Ah ! les belles bacchantes de Jean Loubignac : Le plombier
  • 1955 : La Cage aux souris de Jean Gourguet : Arthur dit Tutur
  • 1955 : Napoléon de Sacha Guitry : Raoul Passementier (scènes supprimées)
  • 1955 : Boulevards de Paris (Bedevilled) de Mitchell Leisen : Concierge
  • 1955 : Casse-cou Mademoiselle de Christian Stengel : Robert
  • 1955 : Chéri-Bibi "Chéri Bibi, il forzato della guigna" de Marcello Pagliero : La Ficelle
  • 1955 : Tant qu'il y aura des femmes ou "L'amour en trois leçons" d'Edmond T. Gréville :
  • 1955 : Saturnin le poète "court métrage d'animation" de Jean Tourane : voix uniquement"
  • 1956 : Cette sacrée gamine ou "Mademoiselle Pigalle" de Michel Boisrond: Jérôme
  • 1956 : Rencontre à Parisde Georges Lampin : Albert
  • 1956 : Mon curé chez les pauvres d'Henri Diamant-Berger : La Goupille
  • 1956 : Impasse des vertus de Pierre Méré : Gilbert, dit: Patte en moins
  • 1956 : Paris, Palace Hôtel d'Henri Verneuil : Soupape, le mécano
  • 1956 : Les Délinquants "Délicuentes" de Victor Méranda et Juan Fortuny :
  • 1957 : Le Grand-père automobile "Dedecek automobil" d'Alfred Radok : Mr Frontenac
  • 1957 : Une gosse sensass' de Robert Bibal : Raymond
  • 1957 : L'Ami de la famille de Jack Pinoteau (Également coproducteur) : Paul Lemonnier
  • 1957 : Vacances explosives ou "L'aventure est sur la route" de Christian Stengel : Max le Fortiche
  • 1957 : Porte des Lilas de René Clair : Alphonse, le bistrot
  • 1958 : Taxi, Roulotte et Corrida de André Hunebelle  : Léon
  • 1958 : Un certain Monsieur Jo de René Jolivet : Louis
  • 1958 : Le Désir mène les hommes de Mick Roussel : Napoléon Lemoine
  • 1958 : Les Gaîtés de l'escadrille de Georges Peclet : M. Tignasse
  • 1958 : Le Tombeur de René Delacroix : James
  • 1958 : Sans famille d'André Michel : Mr Barberin
  • 1959 : Sur deux doigts "court métrage" de Jean-Claude Huysman :
  • 1959 : Écrire en images "court métrage" de Jean Mitry :
  • 1959 : Guinguette de Jean Delannoy  : Biscotte
  • 1959 : Minuit treize (pour lé télévision) de Jean Vernier :
  • 1960 : Il était une fois trois flibustiers (I Moschettieri del mare) de Sténo: Le colonel Ortano
  • 1960 : Quai du Point-du-Jour de Jean Faurez (Également scénariste et co-producteur) : Émile Dupont
  • 1960 : Week-end surprise (pour la télévision) d'André Leroux :
  • 1960 : Un jour comme les autres de Paul Bordry - Film resté inédit -
  • 1961 : Parlez-moi d'amour (Che femmina... e che dollari!) de Giorgio C. Simenolli :
  • 1961 : Fanny "Fanny" de Joshua Logan : L'Amiral
  • 1961 : Les Mille et Une Nuits (Le Meraviglie di Aladino) de Mario Bava et Henry Levin : Le magicien
  • 1961 : À cheval sur le tigre "A cavallo della tigre" de Luigi Comencini : Le Rat, un bandit
  • 1962 : Les Filles de La Rochelle (Tour s'enchaîne) de Bernard Deflandre: Pépin
  • 1962 : Copacabana Palace "Copacabana Palace" de Sténo :
  • 1962 : Les Quatre Vérités sketch : Les Deux Pigeons de René Clair : Le voleur
  • 1962 : L'inspecteur Leclerc enquête de Marcel Bluwal, épisode : L'inspecteur Leclerc enquête : José l'Arpince
  • 1963 : La dernière porte (pour la télévision) d'Abder Isker :
  • 1963 : L'inspecteur Leclerc enquête de Claude Barma, épisode : Bonjour Commissaire
  • 1964 : La Bonne Soupe de Robert Thomas : Le portier
  • 1964 : Deux Têtes folles "Paris when it sizzles" de Richard Quine : François (gangster #1)
  • 1964 : Méliès, magicien de Montreuil-sous-Bois "Le théâtre de la jeunesse" (pour la télévision) de Jean-Christophe Averty : Mr Calmelo
  • 1964 : Allez France! de Robert Dhéry et Pierre Tchernia : Un supporter
  • 1964 : La belle Arabelle (pour la télévision) d'André Leroux :
  • 1964 : Pierrots des Alouettes, comédie musicale télévisée de Henri Spade : le Père Mensonge
  • 1965 : Le Jour d'après "Up from the beach" de Robert Parrish : Dupré
  • 1966 : À la belle étoile (téléfilm sorti en salle) de Pierre Prévert : Petit Louis, un clochard
  • 1966 : La maison du passeur (pour la télévision) de Pierre Prévert : L'ancien combattant
  • 1967 : Qui êtes-vous inspecteur Chandler? (Troppo per vivere... poco per morire) de Michele Lupo :
  • 1967 : La Vie commence à minuit (série télévisée en 10 épisodes de 26 min) d'Yvan Jouannet : Lucien
  • 1967 : La Malédiction de Belphégor de Georges Combret : Mr Plumme, le concierge
  • 1967 : Le point d'honneur "épisode de la série télévisée "Max le débonnaire" de Jacques Deray :
  • 1967 : Facades (pour la télévision) de Roger Kahane :
  • 1967 : La valse de monsieur Bontemps (pour la télévision) de André Teissère :
  • 1967 : Terrain vague (épisode du feuilleton télévisé "Instit") de Pierre Laforet :
  • 1968 : Les Compagnons de Baal (feuilleton télévisé en 7 épisodes de 56 min) de Pierre Prévert : Diogène / Jacques Arnaud
  • 1968 : Les Demoiselles de Suresnes (série télévisée en 26 épisodes de 13 min) de Pierre Goutas : Le rouspéteur
  • 1968 : Ho ! de Robert Enrico : Robert
  • 1969 : Que ferait donc Faber? (feuilleton télévisé en 8 épisodes de 55 min) de Dolorès Grassian :
  • 1969 : Isabelle duchesse du diable "Isabella duchessa dei davoli" de Bruno Corbucci :
  • 1969 : Arbois, poulet au vin jaune (épisode de la série "trois étoiles") de Maurice Regamey et Vivian A. Cox
  • 1970 : Hello, Goodbye Hello goodbye de Jean Negulesco :
  • 1970 : Ça vous arrivera demain (série télévisée en 26 épisodes de 26 min) de Jean Laviron : Raymond Martin
  • 1970 : En attendant (pour la télévision) de Christian Lenier et Jacques Pamart :
  • 1971 : Stanza 17-17 palazzo delle tasse, ufficio imposte de Michele Lupo : Leonardo Rossi
  • 1971 : Macédoine (La Femme sandwich) de Jacques Scandelari : Le vendeur de journaux
  • 1971 : Les duatre pistoleros de Santa Trinità "I quattro pistoleri di Santa Trinita" de Giorgio Cristallini : Le docteur Gordon
  • 1971 : La grosse combine ""I furto e l'anima del commercio" de Bruno Corbucci :
  • 1972 : La Malle de Hambourg (série télévisée en 10 épisodes de 60 min) de Bernard Hecht : Louis Clovis
  • 1972 : Boccace raconte (Boccaccio) de Bruno Corbucci : Cagastraccio
  • 1972 : Alléluia défie l'Ouest (Il West ti va stretto, amico... è arrivato Alleluja) de Giuliano Carnimeo : Sam, le vieux brocanteur
  • 1972 : L'homme qui renonça au tabac - Mannen som slutade röka de Tage Danielson : L'agent Français
  • 1972 : Dans les jardins de Franc Nohain' (documentaire télévisé) d'Alain Frey : Témoignage de R. Bussières
  • 1973 : L'Altra faccia del padrino de Franco Prospéri :
  • 1973 : Le Noctambule (pour la télévision) de Philippe Arnal : Le gardien
  • 1973 : L'homme aux nerfs d'acier "Dio, sei proprio un padreterno" de Michele Lupo : Jeannot
  • 1973 : Le coffre fort de madame Imbert (épisode du feuilleton télévisé : "Arsène Lupin") de Jean-Pierre Desagnat : L'aveugle
  • 1974 : La Soupe froide de Robert Pouret : Antoine
  • 1974 : Des lauriers pour Lila (série télévisée en 26 épisodes de 13 min) de Claude Grinberg : Tonton Bouchard
  • 1974 : Gross Paris de Gilles Grangier : Le père de Jules
  • 1974 : Arrivano Joe e Margherito de Giuseppe Colizzi : Don Sulpicone
  • 1974 : Le trésor de Théo (épisode de la série  : "Un curé de choc"de Philippe Arnal :
  • 1974 : Le Port de Claude Santelli
  • 1974 : Le Pain noir (feuilleton télévisé en 8 épisodes de 100 min) de Serge Moati : Le père Baptiste
  • 1974 : Nuits rouges (version cinématographique d'un feuilleton télévisé en 8 épisodes de 52 min : L'Homme sans visage de Georges Franju : L'acheteur
  • 1974 : Les Brigades du Tigre de Victor Vicas, épisode : La confrérie des loups : L'africain
  • 1975 : L'Homme sans visage de Georges Franju (série TV) : l'acheteur
  • 1975 : Sérieux comme le plaisir de Robert Benayoun : Le pécheur (Buster Keaton)
  • 1975 : Esprits de famille (pour la télévision) de Marc Pavaux : Lucien Bichois
  • 1975 : Trop c'est trop de Didier Kaminka : Monsieur Taxi
  • 1975 : La Vie de plaisance (pour la télévision) de Pierre Gautherin : René
  • 1975 : La Pluie sur la dune (pour la télévision) de Serge Piolet : Le journaliste
  • 1975 : Tous les jours de la vie (pour la télévision) de Maurice Frydland : L'homme du couple
  • 1976 : Château Espérance (série télévisée en 30 épisodes de 13 min) de Pierre Gautherin : Mr Jupin
  • 1976 : Dracula père et fils d'Édouard Molinaro : L'homme âgé à l'ANPE
  • 1976 : L'Aile ou la Cuisse de Claude Zidi : Henri, le chauffeur
  • 1976 : Nuit d'or de Serge Moati : Charron, un joueur
  • 1976 : Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000 d'Alain Tanner: Charles (vieux)
  • 1976 : Si on avait su "court métrage documentaire" de Stanislas Choko : R. Bussières assure le commentaire
  • 1976 : The lion and the unicorn (épisode du feuilleton télévisé "The new avengers") de divers réalisateurs : Henri
  • 1977 : Le Gang de Jacques Deray : Cornélius, l'aubergiste
  • 1977 : Drôles de zèbres de Guy Lux : Le vieux client de l'hôtel
  • 1977 : Autopsie d'un complot de Mohamed Slim Riad :
  • 1977 : Rossel et la commune de Paris (pour la télévision) de Serge Moati : L'ouvrier Sylvain
  • 1977 : Banlieue Sud-Est (pour la télévision) de Gilles Grangier :
  • 1977 : Jacques Prévert "documentaire" de Jean Desvilles : Témoignage de R. Bussières
  • 1977 : Tim (pour la télévision) de Raymond Rouleau :
  • 1977 : La Marmite (épisode du feuilleton télévisé "Recherche dans l'intérêt des familles") de Philippe Arnal : Le gendarme Teinturier
  • 1977 : A perte de vie...Jacques Prévert (documentaire télévisé) de Georges Ferraro : Témoignage de R. Bussières
  • 1978 : En l'autre bord de Jérôme Kanapa : Le voisin
  • 1978 : La Barricade du Point du Jour de René Richon : Jean-Baptiste, le maître charpentier
  • 1978 : L'Argent des autres de Christian de Chalonge : Chevalier d'Aven père
  • 1978 : La Carapate de Gérard Oury : Marcel Duroc, le père de Jean-Philippe
  • 1978 : Le Paradis des riches de Paul Barge : René, un retraité
  • 1978 : Les folles aventures de Picasso "Picassos aventyr" de Tage Danielson : R. Bussières est le narrateur
  • 1979 : Subversion de Stanislav Stanojevic : Emile
  • 1979 : Le Dernier mélodrame (pour la télévision, également sorti en salle) de Georges Franju : Frédéric
  • 1979 : Le Mouton noir de Jean-Pierre Moscardo : Le vieux conducteur de la 2 CV
  • 1979 : Les 400 coups de Virginie (feuilleton télévisé en 6 épisodes de 50 min) de Bernard Queysanne : Edmond (ép.6)
  • 1980 : L'Oasis (pour la télévision) de Marcel Teulade : M. Benoît
  • 1980 : Mont-Oriol (pour la télévision, diffusé en deux parties) de Serge Moati : Le père Clovis
  • 1980 : Le Roi et l'oiseau de Paul Grimault  : Le chef de la police (voix)
  • 1980 : Les Sous-doués de Claude Zidi : Gaston Pourquier
  • 1980 : Mathieu, Gaston, Peluche (pour la télévision) de Roland Bernard : Le patron du café
  • 1980 : Les grands seconds rôles (documentaire télévisé) d'Aline Tacvorian : Témoignage de R. Bussières
  • 1981 : Le Vieil homme et la ville "court métrage" de Nadine Trintignant : Le vieil homme
  • 1981 : Neige de Juliet Berto et Jean-Henri Roger : Pierrot Menendez
  • 1981 : Le Mystère de Saint-Chorlu (pour la télévision) de Claude Vajda : Fernand
  • 1981 : T'es grand et puis t'oublies (pour la télévision) de Serge Moati: Mr Tenebrus
  • 1981 : Non-Lieu (feuilleton télévisé en 4 épisodes de 52 min) de Bruno Gantillon : Le vieux Desmartine
  • 1981 : La Vie fantastique des figures peintes (feuilleton télévisé) : Lazare (segment "La Nuit de Lazare") de Jean-Jacques Sirkis
  • 1981 : On l'appelait l'Américain"" (épisode du feuilleton télévisé : "L'œil dans la nuit") de Jean-Pierre Richard :
  • 1982 : Marche au pas "Porca vacca" de Pasquale Festa Campanile :
  • 1982 : Le Bourrier (pour la télévision) de Joseph Drimal : Pique-Feu
  • 1982 : Invitation au voyage de Peter del Monte : Le vieil homme
  • 1982 : Les Cinq Dernières Minutes de Gérard Gozlan, épisode : Dynamite et compagnie : Mr Donat
Scénariste
  • 1952 : Le Costaud des Batignolles
  • 1953 : Mon frangin du Sénégal
  • 1953 : Les Corsaires du Bois de Boulogne
  • 1960 : Quai du Point-du-Jour​
Producteur
  • 1957 : L'Ami de la famille
  • 1960 : Quai du Point-du-Jour​

Théâtre

  • 1941 : Une femme qu'a le cœur trop petit de et mise en scène Fernand Crommelynck, Théâtre de l'Œuvre
  • 1943 : L'École des faisans de Paul Nivoix, Théâtre de l'Avenue
  • 1948 : Les Branquignols : lyrics Francis Blanche, musique Gérard Calvi, premier spectacle au Théâtre La Bruyère
  • 1955 : Orvet de et mise en scène Jean Renoir, Théâtre de la Renaissance
  • 1957 : Une femme trop honnête d'Armand Salacrou, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre royal des Galeries
  • 1967 : Les escrocs de Madame de Frédéric Valmain, mise en scène Dominique Nohain, Théâtre Charles de Rochefort
  • 1970 : Le Cœur sous le paillasson de Harold Brooke et Kay Bannerman, mise en scène Michel Vocoret, Théâtre des Nouveautés
  • 1972 : Cantique des cantiques de Jean Giraudoux, mise en scène Pierre Franck, Festival de Bellac
  • 1975 : L'Arrestation de Jean Anouilh, mise en scène Jean Anouilh et Roland Piétri, Théâtre de l'Athénée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article